samedi 13 février 2021

Cinéma : les films de Laurel et Hardy : les courts-métrages : 8) les années 1934 à 1943

Précédent : les films de Laurel et Hardy : les courts-métrages : 7) l’année 1933

Laurel et Hardy coiffeurs / Gai, gai, marions-nous (The Private Life of Oliver the Eighth)

Réalisateur : Lloyd French ; Date de sortie : 13/01/1934 ; Durée : 19 mn

Thème : Soucieux de gravir les échelons sociaux en épousant une riche veuve, Oliver trouve le courage de tromper son partenaire, Stanley, sans qu'il sache que son passe-temps favori est le meurtre. Maintenant, il semble qu'il soit le suivant. Qui peut sauver Oliver le huitième ?

générique

Résumé : Laurel et Hardy sont partenaires dans un salon de coiffure. Stan lit dans le journal une petite annonce d'une riche veuve à la recherche d'un nouveau mari. Au départ, seul Stan prévoit de répondre à l'annonce, mais après avoir expliqué ses projets à Ollie, ils décident tous les deux de répondre à l'annonce, se serrant la main en accord et avec Ollie disant "Que le meilleur gagne." Cependant, Ollie trompe cet accord en envoyant uniquement sa propre réponse. Ollie s'installe alors dans le fauteuil du coiffeur pour que Stan le rase, et s'assoupit par inadvertance.
La veuve invite Ollie dans son manoir et Ollie s'annonce avec son vrai nom complet : Oliver Norvell Hardy.
Stan découvre son courrier non envoyé, il échange le salon de coiffure contre une brique recouverte "d'or"... et quelques noisettes, il rejoint Ollie et exige la moitié de ce qu'Ollie reçoit. Au manoir de la veuve, Laurel et Hardy rencontrent Jack, un majordome dérangé qui mime les tours de cartes avec des cartes imaginaires et sert un repas imaginaire. Le même majordome informe Stan et Ollie que la veuve est une meurtrière en série, qui a été jadis abandonnée par un Oliver et a juré de trancher la gorge à tous les Oliver suivants qui croiseront son chemin, Ollie étant le huitième.       
Laurel et Hardy sont envoyés à l'étage, alors que la veuve dit à son majordome de s'assurer que toutes les portes et fenêtres sont verrouillées. Elle dit à Ollie, "J'espère que vous avez un bon, long sommeil", alors que le majordome joue " Taps " (un appel de clairon joué au crépuscule) sur une trompette.
Incapables de s'échapper de leur chambre, Stan trouve un fusil à pompe, ce qui entraîne des mésaventures, notamment Stan tirant accidentellement sur le pied d’Ollie qu'il a pris pour la main d'un homme. Ils prévoient de dormir à tour de rôle, afin que l'un d'eux puisse surveiller la veuve brandissant un couteau.
Pour empêcher Stan de s’endormir, Ollie attache la brique de Stan à une ficelle, la suspend au-dessus de la tête de Stan, puis attache l'autre extrémité de la ficelle autour d'une bougie allumée. Ollie explique alors à Stan qu'il doit périodiquement déplacer la ficelle afin d'éviter que la flamme de la bougie ne brûle à travers la ficelle, ce qui ferait tomber la brique sur la tête de Stan.
Comme d'habitude, les choses tournent mal et la brique tombe sur la tête d'Ollie, le rendant inconscient. Quelques instants plus tard, on entend la veuve monter les escaliers, affûtant un long couteau. Lorsque Stan va chercher le fusil de chasse, il est enfermé dans le placard alors que la veuve entre dans la pièce. Alors qu'elle est sur le point de trancher la gorge d'Ollie, un fort crash hors écran se fait entendre.
Soudain, Stan et Ollie sont de retour dans leur salon de coiffure, et Ollie saute de sa chaise en hurlant et court vers le miroir pour examiner sa gorge. Il explique à Stan : "Je viens de faire un rêve terrible."

Oliver Hardy Stan Laurel la maison
Oliver HardyStan Laurel – le manoir

Jack le majordome Laurel et Hardy à table la soupe
Jack le majordome (Jack Barty) – Oliver et Stan à table – la soupe

la veuve Laurel et Hardy coiffeurs
la veuve (Mae Busch) – Laurel et Hardy coiffeurs

Compagnons de voyage / Les jambes au cou (Going Bye Bye) 

affiche

Réalisateur : Charley Rogers ; Date de sortie : 23/06/1934 ; Durée : 20 mn

Thème : Butch, un gangster violent, est envoyé au bagne grâce au témoignage de Stan et d'Ollie. Il jure de se venger en leur attachant les jambes autour du cou. Les deux compères décident de quitter la ville avec un compagnon de route. Ils ignorent que ce dernier n'est autre que la maîtresse de Butch, déguisée. Sur ces entrefaites, le condamné réussit à s'évader.

gnrique_thumb2_thumb

Résumé : Dans une salle d'audience bondée, Butch Long jure de se venger de Laurel et Hardy dont les preuves l'ont aidé à l'envoyer en prison pour le reste de sa vie, menaçant de “leur casser les jambes et de les enrouler autour de leur cou !" après que Laurel a fait une suggestion au juge, "Vous n’allez pas le pendre ?". Plus tard, dans la voiture, Ollie répète cette question sarcastiquement, puisqu'il a vu la réaction de Long juste après que Stan l'a dit ; il demande alors à Stan, "Tu ne pouvais pas voir qu'il était ennuyé ?" (un euphémisme pour être sûr !).
Les garçons clairement effrayés envisagent de déménager loin et passent une annonce pour que quelqu'un les accompagne et partage les frais de voyage. La personne intéressée est en fait la petite amie de Butch. Butch parvient bientôt à s'échapper en sautant d'un train et se dirige vers l'appartement de sa petite amie, où Stan et Ollie sonnent la cloche. Butch se cache dans un grand coffre, pensant que ce sont les flics à la porte ; le coffre se verrouille et Butch ne peut pas sortir. Les garçons font de leur mieux pour le faire sortir, sans se rendre compte qui est vraiment la personne piégée. Après plusieurs tentatives infructueuses pour le libérer, Butch remarque et reconnaît Ollie à travers un trou foré. Sa suggestion d'utiliser un chalumeau pour faire fondre la serrure se retourne contre lui alors que Butch est brûlé. Les garçons envoient de l’eau dans le coffre et Butch s’en libère, prenant sa vengeance promise sur eux alors que les flics arrivent peu de temps après. Le film se termine avec Stan et Ollie assis sur le canapé, les deux jambes cassées et attachées autour du cou.

le-tribunal_thumb11_thumb Laurel-et-Hardy_thumb11[1]_thumb Butch-Long_thumb1_thumb
le tribunal – Laurel et HardyButch Long (Walter Long)

le-juge_thumb1_thumb Ford-Model-T_thumb1_thumb un-memebre-du-tribunal_thumb1_thumb
le juge (Harry Dunkinson) – la Ford T de Laurel et Hardy – un membre du tribunal (Sam Lufkin)

Oliver-Hardy_thumb11_thumb Stan-Laurel_thumb1_thumb les-lunettes-casses_thumb1_thumb
Oliver Hardy – Stan Laurel – les lunettes de Hardy cassées

la-lame-de-rasoir_thumb1_thumb la-veste-en-lambeaux_thumb1_thumb le-journal_thumb1_thumb
la lame de rasoir – la veste en lambeaux de Hardy – le journal

la-fiance-de-Butch_thumb1_thumb la-malle_thumb1_thumb la-malle-arrose_thumb1_thumb
la fiancée de Butch (Mae Busch) – la malle

le-policier_thumb1_thumb les-policiers_thumb1_thumb les-jambes-aux-cou_thumb1_thumb
les policiers – les jambes au cou

  • Ce film est une reprise d'une très ancienne comédie silencieuse de Laurel et Hardy, “Do Detectives Think?” “et serait lui-même quelque peu retravaillé onze ans plus tard dans leur dernier film américain, “The Bullfighters”

Les Joyeux compères / Laurel et Hardy campeurs (Them Thar Hills)

affiche

Réalisateur : Charley Rogers ; Date de sortie : 21/07/1934 ; Durée : 19 mn

Thème : Stan et Ollie se rendent dans les montagnes pour qu'Ollie se remette de la goutte. Ils garent leur caravane près d'une cabane où cdes bouilleurs de cru jettent leur bière dans un puits, dans lequel Stan et Ollie vont boire, pensant que c'est de l'eau de montagne saine.

générique

Résumé : Sur les conseils d'un médecin, Stan et Ollie se rendent dans les montagnes pour qu'Ollie se remette de la goutte. Ils garent leur caravane près d'une cabane déserte récemment occupée par une bande de bouilleurs de cru qui avaient été attaqués et arrêtés par les autorités. Avant d'être capturés, les bouilleurs ont essayé de se débarrasser de leur alcool illégal en en versant deux barils pleins dans un puits voisin. Stan et Ollie utilisent maintenant ce même puits pour leur source d'eau potable. En préparant du café avec de l'eau alcoolisée, Stan remarque qu'il a «une drôle de couleur», mais Ollie le goûte et explique que toute l'eau de montagne est comme ça. « Elle contient du fer », dit-il, « c'est bon pour les nerfs ».
Un couple d'automobilistes en panne d'essence arrive et demande de l'aide. Alors que le mari irritable et autoritaire retourne à sa voiture avec le bidon d'essence de Stan, la femme de l'homme, appréciant les manières affables et respectueuses des garçons comme un soulagement rafraîchissant de la mauvaise humeur de son mari belligérant, se joint volontiers aux garçons pour le souper et la louche de la puissante « eau de montagne ». Le mari revient avec la voiture pour constater que les trois sont tous ivres, et sa colère contre Stan et Ollie déclenche une séquence œil pour œil, dent pour dent. Hall étant goudronné de mélasse et de plumes, et avec une ventouse de toilette collée à son front, détruit la caravane. Ollie saute alors dans le puits car son pantalon est en feu. L'alcool dans l'eau explose, provoquant l'éjection explosive d'Ollie. Il tombe ensuite au sol la tête la première et est laissé à moitié enterré avec seulement ses jambes exposées et s’agitant dans les airs à la fin du film.

Oliver Hardy le médecin le policier 1
la goutte d’Ollie – le Docteur (Billy Gilbert) – un policier ( Eddie Baker)

le bouilleur de cru 3 le bouilleur de cru 1 le bouilleur de cru 2
les bouilleurs de cru (Richard Alexander, Sam Lufkin, Bobby Dunn)

le puits voiture Ford T de Laurel et Hardy et la roulotte Laurel et Hardy
le puits – la Ford T 1924 et la caravane de Laurel et Hardy – Laurel et Hardy

M. Hall Mme Hall voiture de M. Hall
M. Hall (Charlie Hall) - Mme Hall (Mae Bush) – la voiture de M. Hall

la fête M. Hall chahuté la roulotte
la fête – M. Hall chahuté – la caravane détruite – le feu

le feu Ollie les jambes en l'air
le feu – Ollie les jambes en l’air

  • Ce film a inspiré la seule suite dans l'histoire de la franchise de courts-métrages Laurel & Hardy : “Laurel et Hardy électriciens” (1935), qui a reçu une nomination aux Oscars.

Le bateau hanté (The Live Ghost)

affiche

Réalisateur : Charley Rogers ; Date de sortie : 08/12/1934 ; Durée : 19 mn

Thème : Laurel et Hardy sont embauchés par le Capitaine afin de recruter de force des marins pour un bateau réputé être hanté. Ils sont eux-mêmes embarqués de force.

générique

Résumé : Un capitaine de mer bourru ne parvient pas à enrôler volontairement des marins à bord de ce qui est censé être un "bateau fantôme". Il engage les employés de la poissonnerie Laurel et Hardy pour l’aider à former un équipage pour son prochain voyage. Ils réussissent à le faire par un stratagème qui amène chaque homme à courir après Laurel, après quoi Hardy frappe le marin qui le poursuit avec une poêle et l'assomme. Mais ils assomment accidentellement le capitaine aussi, le poussant à les emmener à bord de son bateau. Il est tellement en colère contre cette rumeur de bateau hanté qu'il fait une menace terrible à chaque homme qu’il entendrait prononcer les mots "fantôme" ou “hanté” : "Je lui prendrai la tête et je la tordrai pour que quand il marchera vers le nord, il regardera vers le sud !".
Lorsque le capitaine donne à ses hommes l'autorisation d’aller à terre, les garçons choisissent de rester à bord, craignant que les hommes qu'ils ont enrôlé ne cherchent à se venger s'ils n'étaient pas sous la protection du capitaine. Se préparant à débarquer lui-même, le capitaine demande aux garçons de garder un œil sur un camarade ivre et de s'assurer qu'il reste à bord du navire. Mais il simule un homme endormi dans son lit à l’aide de ses valises et de sa couverture et s’enfuit quand même, puis, tout en retournant plus tard vers le navire en état d’ébriété, il tombe dans une baignoire de chaux. Pendant ce temps, les garçons déchargent accidentellement un pistolet, et croient à tort qu'ils ont tiré sur le marin endormi. Entre temps, le marin ivre revient à bord et rampe dans sa couchette pour dormir. Laurel et Hardy l’enveloppent dans un sac et jettent son corps endormi à la mer - toujours enveloppé dans son drap de lit, donc sans encore l’avoir vu dans son état blanchi, mais il se réveille rapidement et remonte à bord. Quand le duo le voit ensuite tout blanc, ils sont convaincus qu'il est le fantôme du marin "mort" et courent sur le pont en hurlant de terreur. Pendant ce temps, les marins préparent une vengeance contre le duo pour les avoir enrôlés de force. Quand ils arrivent au navire et voient Laurel et Hardy courir, ils commencent à les poursuivre - pour être arrêtés, effrayés eux aussi quand ils voient l’homme blanchi.
Le capitaine revient avec une vamp à qui il a demandé de le rejoindre, seulement pour qu'elle reconnaisse le marin blanchi à la chaux comme le mari qui l'avait abandonnée il y a des années. Elle chasse l'homme ivre du bateau avec son parapluie. Irrité et déçu de la tournure des événements, le capitaine est encore plus enragé par Laurel et Hardy quand ils lui disent tous les deux qu'ils ont vu un fantôme. Il exécute alors sa menace : il tourne leur tête pour qu'ils soient tournés vers l'arrière.

le bar Joe, le barman le capitaine
le bar – Joe, le barman (Harry Bernard) le capitaine (Walter Long)

le marin ivre Laurel et Hardy un marin 1
le marin ivre (Arthur Housman) Stan Laurel et Oliver Hardy – les marins (Baldwin Cooke)

un marin 2 un marin 3 un marin 5
un marin 6 les marins en tas un marin 4
les marins (Hubert Diltz, Dick Gilbert, Jack 'Tiny' Lipson, Sam Lufkin, Peter Potter, John Power, Art Rowlands, Charles Sullivan) – le marin à table (Charlie Hall)

le bateau le marin ivre blanchi le sac à la mer
le bateau – le marin ivre couvert de chaux – le sac à la mer

le serveur la vamp Laurel et Hardy la tête à l'envers
le cuisinier chinois (Pete Gordon) – la vamp (Mae Bush) – les têtes retournées

Laurel et Hardy électriciens / Les deux électriciens (Tit For Tat)

Réalisateur : Charley Rogers ; Date de sortie : 05/01/1935 ; Durée : 19 mn

Thème : Après les événements des joyeux compères (1934), Stan et Ollie rencontrent leur ancien ennemi dont l'épicerie se trouve à côté de leur magasin d'électroménagers. Incapable de laisser passer le passé, une guerre éclate.

générique

Résumé : Laurel et Hardy ouvrent un magasin de produits électriques à côté de l'épicerie de Charlie Hall. Hall, toujours boudeur et méfiant de leur précédente rencontre avec l'eau du puits enrichie d'alcool à “Them Thar Hills”, pense à tort que Hardy a un rendez-vous galant avec sa femme. Irrité par cette fausse perception, il détruit quelques articles dans la boutique de Stan et Ollie. Les deux partenaires commerciaux quittent désormais leur boutique, sans fermer sa porte, pour riposter dans l'épicerie de Hall. Alors qu'ils y font des ravages, un voleur à l'étalage emporte des objets de leur magasin d'électricité, en prenant de plus en plus au fur et à mesure que leurs confrontations avec Hall s'intensifient. Au début, le voleur porte ouvertement des objets à la main, mais comme Stan et Ollie sont distraits par leurs conflits avec Hall et l'ignorent largement, le voleur à l'étalage commence à utiliser une brouette pour emporter des marchandises. Un policier arrive enfin et arrête toutes les agressions et représailles personnelles, alors Laurel et Hardy retournent dans leur magasin et le trouvent pratiquement vide. Le voleur à l'étalage est de retour, mais cette fois avec un gros camion pour transporter tous les objets restants. Alors que Stan et Ollie regardent avec incrédulité silencieuse, le voleur les salue joyeusement et sort de leur magasin avec une lampe qu'il pose à l'arrière du camion.

le magasin Laurel et Hardy le policier
le magasin – Laurel et Hardy – le policier (James C. Morton)

des clients M. Hall l'épicier Mme Hall
des clients (dont Baldwin Cooke) – M. Hall (Charlie Hall) Mme Hall (Mae Bush)

le voleur la caisse enregistreuse le saindoux
le voleur (Bobby Dunn) – la caisse enregistreuse – le saindoux

le chapeau Oliver Hardy Stan Laurel
le chapeau – Oliver HardyStan Laurel

  • C'était le seul court métrage de Laurel et Hardy qui pouvait être qualifié de suite. Ici, les propriétaires de l'épicerie à côté du nouveau magasin d'électricité de Stan et Ollie sont les mêmes M. et Mme Hall qui se sont arrêtés à la roulotte de Stan et Ollie dans les montagnes lorsque leur voiture est tombée en panne dans “Joyeux compères” (1934).

Les Rois de la gaffe (The Fixer Uppers)

affiche

Réalisateur : Charley Rogers ; Date de sortie : 09/02/1935 ; Durée : 20 mn

Thème : Un cas grave de négligence émotionnelle amène des vendeurs de cartes de Noël à domicile, Stan et Ollie, chez une épouse inconsolable qui est convaincue que son mari artiste ne l'aime plus.

générique

Résumé : En période de fin d'année, Laurel et Hardy font du porte à porte pour vendre des cartes de vœux. Après avoir essayé en vain chez un homme ivre, ils arrivent chez une éventuelle cliente qui affiche une grande tristesse car elle a des doutes sur les sentiments de son mari. Laurel et Hardy proposent de l'aider en rendant ledit mari jaloux. La femme montre comment en embrassant Laurel. Hardy embrasse la dame alors que le mari arrive. Celui-ci est particulièrement vindicatif, provoque en duel Hardy, lui remet sa carte de visite et s'engage à le suivre "jusqu'à la fin du monde" s'il ne se présente pas. Laurel et Hardy préfèrent se réfugier dans un bar mais téléphonent quand même au mari pour lui annoncer que le duel n'aura pas lieu ; comme il ne sait pas où ils se trouvent, ils l'insultent également. Ils fêtent la chose en buvant plus que de raison avec l’homme ivre qui promet de leur acheter toutes leurs cartes s’ils commandent à boire pour lui et la police est appelée à la rescousse : ils trouvent la carte sur Hardy et ramènent les deux compères chez eux, en fait chez le mari offensé, même dans son lit ! Après une réconciliation entre le mari et son épouse, Stan et Ollie sont découverts, menacés mais la femme a remplacé les cartouches par des cartouches à blanc et demande à Hardy de faire semblant d’être mort. Quand le mari décide de découper le cadavre, Stan et Ollie prennent la fuite.

Laurel et Hardy Oliver Hardy Stan Laurel
Laurel et Hardy

une carte de Noël l'ivrogne le voisin qui se mouche
une carte – l’ivrogne (Arthur Housman) – le voisin qui se mouche (Bobby Dunn)

Madame Pierre Gustave le baiser Pierre Gustave
Mme Gustave (Mae Busch) – le baiser – Pierre Gustave (Charles Middleton)

au café le barman le serveur
au “Café des Artistes” – le barman (Noah Young) – le serveur (Bob O'Connor)

le policier dans le lit le duel
le policier (Dick Gilbert) – dans le lit – le duel

  • Ce film est une retouche de “Slipping Wives” (1927), une comédie muette dans laquelle les comédiens sont apparus avant de faire équipe.

Qui dit mieux ? (Thicker Than Water)

affiche

Réalisateur : James W. Horne ; Date de sortie : 16/03/1935 ; Durée : 20 mn

Thème : Après avoir lavé la vaisselle, Ollie fait se retrouve à l'hôpital après avoir acheté une horloge. Seule une transfusion sanguine généreuse peut l'aider à rebondir.

générique

Résumé : La femme d'Ollie ordonne à Stan et Ollie de laver la vaisselle. Stan verse trop de détergent liquide dans la casserole, ce qui fait que la solution de lavage résultante est "beaucoup plus épaisse que l'eau", mais Stan essuie les assiettes et les remet dans le la cuvette. Ollie lui dit alors de les mettre dans un endroit sec et il les place sur un anneau de gaz allumé où ils chauffent, de sorte que quand Ollie les prend, il se brûle, les laisse tomber et toute la vaisselle se brise. James Finlayson arrive alors pour percevoir le paiement de certains meubles. Stan, Ollie et Mme Hardy se lancent dans une longue routine de dialogue : «l'argent que vous lui avez donné est l’argent que je lui ai donné pour le payer». À la suggestion de Stan, Ollie retire alors l’argent du couple à la banque et achète aux enchères pour une cliente qui part chercher son argent et qui ne revient jamais, une horloge qui est bientôt écrasée sous un camion qui passe dans la rue.
Mme Hardy cause alors de graves blessures à Ollie quand elle le frappe à la tête avec une poêle à frire, l'obligeant à être transporté d'urgence à l'hôpital pour une transfusion sanguine. Le médecin conscrit Stan à être le donneur de sang involontaire. Pendant la transfusion, l'équipement de transfert de sang fonctionne mal et trop de sang est pompé de Stan vers Ollie, ce qui oblige une partie du sang à l'intérieur d'Ollie à être pompée dans Stan. Si bien que lorsque Laurel et Hardy sortent de l'hôpital, ils semblent s'être transformés l'un en l'autre. Ollie est sans sa moustache et porte le chapeau et le nœud papillon de Stan, tandis que Stan porte le chapeau d'Ollie, cravate et moustache. Les deux comédiens procèdent à des imitations précises des maniérismes de l'autre. Ollie mime le célèbre grattage à la tête de Stan tandis qu'un Stan exaspéré tourne sa cravate en réponse et délivre la phrase d'accroche d'Ollie: "Voici un autre beau gâchis dans lequel tu m’as mis !".

Mme Daphné Hardy Oliver Hardy Stan Laurel
Mme Daphné Hardy (Daphne Pollard) Oliver HardyStan Laurel

M. Finlayson la vaisselle le commissaire-priseur
M. Finlayson (James Finlayson) – la vaisselle – le commissaire-priseur (Harry Bowen)

l'assistant aux enchères un enchérisseur 1 un enchérisseur 2
l’assistant du commissaire-priseur – des enchérisseurs (dont Lester Dorr)

une enchérisseuse l'horloge le camion
l’enchérisseuse (Gladys Gale) – l’horloge – le camion

le banquier l'infirmière Goodall les visiteurs à l'hôpital
les banquiers (Chet Brandenburg et Charlie Hall) – l’infirmière Goodall (Grace Goodall) – les visiteurs à l’hôpital (dont Baldwin Cooke)

les fleurs le Docteur F.D. Allen la prise de sang
les fleurs – le Docteur Doctor F.D. Allen (Allan Cavan) – la transfusion

l'infirmière Laurel en Hardy Hardy en Laurel
l’infirmière (Bess Flowers) Laurel en HardyHardy en Laurel

  • C'est le dernier court métrage de Laurel et Hardy, à l'exception d'une apparition dans “En vadrouille” (1936).
  • À trois moments du film, Laurel et Hardy font glisser la scène suivante dans le cadre depuis le hors-champ. Cet effet a été obtenu avec le dispositif d'impression optique connu sous le nom de lingette.

En vadrouille (On The Wrong Trek)

affiche

Réalisateur : Charley Chase et Harold Law ; Date de sortie : 18/04/1936 ; Durée : 18 mn

Thème : Rentré au bureau Charley Chase fait à ses collègues le récit de ses pérégrinations durant ses vacances qui furent un vrai cauchemar.

générique

Résumé : Un petit groupe d'employés de bureau de la Salt Lake Investment Company a hâte d'apprendre les récentes vacances de leur patron Charley dans le Michigan lorsqu'il arrive un matin. Cependant, Charley leur dit qu'il n'est pas allé au Michigan comme prévu parce que sa belle-mère voulait aller en Californie à la place... et "maman a toujours raison !" et il raconte ce qu’il s'est passé. Charley, sa femme et sa belle-mère conduisent le long de la campagne californienne lorsque la belle-mère demande à Charley de se garer dans une station-service pour qu'elle se rafraîchisse et pour que Charley prenne de l'essence. Après avoir quitté la station-service, ils passent devant plusieurs auto-stoppeurs le long de la route. La belle-mère suggère que Charley prenne quelqu'un mais Charley refuse.
Un peu plus loin sur la route, une bande d'escrocs met en scène un accident. Charley s'arrête pour les aider, malgré la mise en garde de la belle-mère. Il apprend bientôt qu'elle avait raison quand ils sont tous dépouillés de leurs vêtements et de leur voiture. Charley est autorisé à continuer son voyage, dans la vieille voiture des escrocs après avoir enfilé des vêtements de clochard. Peu de temps après, ils tombent en panne d'essence, mais par chance, ils trouvent un couple de personnes âgées au bord de la route en train de pique-niquer. Charley demande à emprunter de l'essence et le monsieur, M. Wilson, est d'accord. Charley tente d'extraire un peu d'essence sous la voiture mais un gros rocher se trouve sur son chemin. La belle-mère, qui a toujours raison, suggère à Charley de pousser la voiture, mais quand il le fait, la voiture dévale et s'écrase au fond d’un ravin. Charley ne s'excuse même pas. Sur la ligne d'état Californie-Nevada, un barrage routier est mis en place par la police. Charley s'arrête (après avoir roulé sur les pieds d’un douanier) et on lui dit qu'il ne peut pas continuer et doit repartir. La nuit, Charley se rend dans une clairière où un groupe de hobos est assis autour d'un feu de camp en écoutant deux chanteurs noirs jouer des airs. Le chef hobo propose de laisser le trio rester un moment s'ils consentent à divertir les hommes. La belle-mère se souvient du talent de chanteur de Charley et il est exhorté à se produire pour les hommes.
Charley et sa femme chantent et dansent autour du feu de camp au plaisir des hobos assis autour. Le lendemain, Charley roule sur l'autoroute lorsque la voiture tombe soudainement en panne. Son seul espoir de revenir à Salt Lake City est de faire la seule chose qu'il déteste le plus : faire de l'auto-stop. La première offre est un chauffeur de camion transportant de l'engrais. Charley refuse. La belle-mère propose qu'ils simulent eux-mêmes un accident dans l'espoir que quelqu'un aura pitié d'eux et ils se couchent tous sur la route en faisant semblant d'être blessés. Malheureusement pour lui, la police est alertée sur un gang de personnes simulant des accidents de la route dans la région et rejoint rapidement Charley qu’ils mettent en garde à vue. Alors que le flashback se termine, le nouveau directeur de district se présente au bureau de Charley. Ce n'est nul autre que M. Wilson - le monsieur dont la voiture a été détruite par Charley ! Il ne semble pas se souvenir de Charley et l'appelle dans son bureau. Quelques instants plus tard, Charley traverse la porte. Apparemment, il se souvenait bien de Charley !

les collègues de bureau la photo de Gertrude Charley Chase
les employés de bureau (Frances Morres, Gertrude Sutton, Jack Egan, Pat Lane) – la photo de Gertrude – Charley Chase

voiture Packard Super Eight Phaeton 1933 de Charley Chase Mme Chase la belle-mère
la Packard Super Eight 1933 de Charley – Mme Chase (Rosina Lawrence)la belle-mère (Bonita Weber)

le pompiste un auto-stoppeur 1 un auto-stoppeur 2
le pompiste – les auto-stoppeurs (dont Sammy Brooks)

les auto-stoppeurs les voleurs le chef du gang
les auto-stoppeurs (Stan Laurel et Oliver Hardy) – le gang des voleurs (Bob Kortman, Harry Wilson, Leo Willis) – le chef du gang (Bud Jamison)

voiture Ford T 1910 des voleurs voiture La Fayette Sedan 1924 des Wilson M. et Mme Wilson
la Ford T 1910 des voleurs – la La Fayette Sedan 1924 des Wilson – Mme Wilson (Peut Wallace) et M. Wilson (Clarence Wilson)

la frontière voiture Ford V8 De Luxe 1933 les douaniers
la frontière – Ford V8 De Luxe 1933 – les douaniers (dont Harry Bowen)

les plaigants à la frontière les hobos les chanteurs
les plaignants (dont Tony Campanaro et Lester Dorr) – les hobos (dont Dick Gilbert, Charles Sullivan, Joe Bordeaux, CL Sherwood) – les chanteurs

le chef des hobos voiture Chevrolet 1-Ton 1925 d'engrais l'employé de bureau
le chef des hobos (Harry Bernard) – un employé de bureau

voiture Ford V8 Standard 1935 des policiers les policiers de la route
la Ford V8 Standard des policiers – les policiers de la route (Charles McAvoy, Bob O'Connor, Eddie Parker)

  • Le film est surtout connu pour être un caméo de Laurel et Hardy. La caméra nous montre sur le bord de la route Laurel et Hardy en train de faire du stop ! Les deux font bien-sûr signe avec leurs pouces dans les deux directions opposées.Le plan ne dure que 13 secondes et est accompagné d'un geste de Charley se grattant la tête à la manière de Stan Laurel. Finalement une apparition fugace mais le film, restauré pour cette unique raison, permet de se rendre compte de la qualité de la prestation d'un Charley Chase, aujourd'hui tombé quasiment dans l'oubli.

Charley se gratte la tête

  • Charley Chase n'avait que cinq ans de moins que l'actrice jouant sa belle-mère.

Galaxy of stars

Date de sortie : 1936 ; Durée : 9 mn

Thème : court métrage promotionnel publié par Metro-Goldwyn-Mayer, une grande partie de la comédie tournant autour d'un télescope.

générique

Résumé : Stan et Ollie dépoussièrent un télescope géant. Stan regarde curieusement à travers l’objectif, et heurte la tête d’Ollie toujours en train de balayer. Quand Ollie demande ce qu'il faisait, Stan répond qu'il cherchait les «étoiles». Ollie se demande à quel genre d'étoiles pense Stan. Quand il mentionne qu'il s'agit d'étoiles MGM, Ollie ne peut pas accéder au télescope assez rapidement car James Finlayson apparaît et fait remarquer aux deux que la vue à travers le télescope n'est pas destinée à eux, mais à "nos amis" en Europe et en Afrique. Il tourne le tube télescopique vers la caméra, qui effectue un zoom avant. Voici maintenant un aperçu des prochaines attractions MGM telles que “Mutinerie sur le Bounty” et “Tarzan s'échappe”. Après cette perspective, James Finlayson veut dire aux deux amis qu'ils doivent partir. Alors qu'Ollie dit au revoir au public, Stan monde accidentellement par l'ascenseur. Ollie veut le suivre, ne regarde pas de près et tombe dans la cage d'ascenseur. En raison de la hauteur énorme, son impact est long à venir.

le téléscope Stan Laurel Oliver Hardy
le télescope – Stan Laurel - Oliver Hardy

James Finlayson le trio
James Fnlayson – le trio

The Tree in a Test Tube

Réalisateur : Charles McDonald ; Date de sortie : 17/04/1943 ; Durée : 10 mn

Thème : Laurel et Hardy démontrent les utilisations du bois dans ce film de propagande de la Seconde Guerre mondiale.

générique

Résumé : Le narrateur hors écran Pete Smith retient Laurel et Hardy en train de passer dans la rue et professant de ne pas avoir de bois en leur possession, pour démontrer le nombre d'articles de bois que tout le monde transporte et tient pour acquis en leur faisant vider le contenu d'une valise et leur porte-monnaie - tous fabriqués à partir de bois, ou contenant des sous-produits du bois. (À un moment donné, Ollie indique même que la tête de Stan est en bois, au grand dam de Stan.) Les accessoires démontrent l'omniprésence des produits en bois dans l'économie américaine, notamment le papier, le cuir artificiel à base de cellulose, la rayonne, l'hamamélis et les bioplastiques dans les biens de consommation (c'était au tout début du plastique produit en masse, avant que les plastiques pétrochimiques ne se généralisent).
La seconde moitié du film est constituée de séquences documentaires indépendantes, qui se concentrent sur l'importance du bois dans l'effort de victoire de la Seconde Guerre mondiale. Les images documentaires comprennent des visites à un laboratoire de recherche à Madison, Wisconsin et une démonstration au Ringling Bros.et Barnum & Bailey Circus dans laquelle un éléphant se tient sur un morceau de bois de placage stratifié sans le casser.

Laurel et Hardy le journal la valise
Oliver Hardy les livres les vêtements
Laurel et Hardy et leurs objets dérivés du bois

le tube l'éléphant avion
l’arbre dans un tube – l’éléphant – l’aéronautique

  • C’est le seul film couleur connu de Laurel et Hardy qui ait été tourné par des professionnels, tourné en Kodachrome sur 16 mm. The Rogue Song (1930), réalisé en Technicolor et mettant en vedette le duo dans leur seule autre séquence couleur professionnelle connue, est maintenant considéré comme un film perdu, bien qu'un certain nombre de fragments aient survécu ; certains films maison du duo dans les années 1950 existent également en couleur.

Suivant : les films de Laurel et Hardy : 1) Sous les verrous

Aucun commentaire:

Publier un commentaire