jeudi 25 février 2021

Cinéma : les films de Laurel et Hardy : 3) Fra Diavolo (The Devil’s Brothers)

Précédent : les films de Laurel et Hardy : 2) Les Sans-soucis

Fra Diavolo (The Devil’s Brothers)

affiche USA The Devil's Brother (aka Fra Diavolo), poster, from left: Oliver Hardy, Stan Laurel on Belgian poster art, 1933. (Photo by LMPC via Getty Images)

Réalisateur : Hal Roach et Charley Rogers ; Date de sortie : 05/05/1933 ; Durée : 1h26

Thème : Deux bandits en herbe se joignent au service de Fra Diavolo, un hors-la-loi notoire, qui se fait secrètement passer pour un noble fringant.

générique

Résumé : Au début du XVIIIème siècle, le bandit Fra Diavolo retourne dans son camp du nord de l'Italie pour raconter à ses membres du gang sa rencontre avec Lord Rocburg et Lady Pamela. Déguisé en marquis de San Marco, il monte avec eux dans leur voiture et charme Lady Pamela pour qu’elle lui dise où elle cache ses bijoux. Il ordonne à ses voleurs de se rendre au château de Rocburg et de voler ses affaires et les bijoux de Pamela. Pendant ce temps, Stanlio et Ollio ont également été volés, sur quoi Stanlio suggère à Ollio qu'ils devraient devenir eux-mêmes des voleurs. Après une tentative infructueuse de voler un bûcheron, le duo rencontre Fra Diavolo, qui ordonne à Stanlio de pendre Ollio pour s‘être fait passer pour lui. Diavolo est alors informé que ses hommes ont volé les bijoux de Lady Pamela mais n'ont pas ramené les 500 000 francs cachés par Rocburg.

Diavolo, de nouveau déguisé en marquis, emmène Stanlio et Ollio avec lui comme serviteurs dans une auberge, où il projette de voler les 500 000 francs de Rocburg et où, en tant que marquis de San Marco, il romance à nouveau avec Lady Pamela. Stanlio et Ollio capturent par erreur Lord Rocburg, qui s'est déguisé en marquis pour tenter de reconquérir sa femme. La tentative de Diavolo de trouver l’argent est cependant déjouée après que Stanlio a bu une potion de sommeil destinée à Rocburg. Le vol du médaillon de Pamela par Diavolo est imputé au jeune capitaine Lorenzo, la chérie de Zerlina, dont le père, Matteo l'aubergiste, a décrété qu'elle épouserait le lendemain un marchand nommé Francesco. Lorenzo jure qu'il prouvera son innocence avant que Zerlina ne soit forcée d'épouser Francesco.

Pendant ce temps, Diavolo romance à nouveau avec Pamela et découvre que la fortune de Rocburg est cachée dans son jupon. Tout comme Diavolo vole le jupon, Lorenzo découvre sa véritable identité grâce à Stanlio, qui est ivre après une visite à la cave à vin de Matteo. Les soldats de Lorenzo encerclent l'auberge et il se bat ensuite avec Diavolo, qu'il bat avec un peu d'aide par inadvertance de Stanlio. Le bon enfant Diavolo rend les bijoux, et quand Rocburg ne paie pas la récompense pour eux à Lorenzo, Diavolo donne à Lorenzo l'argent qu'il a volé au jupon de Pamela. Alors que le mari jaloux se précipite à l'étage pour affronter sa femme, Lorenzo donne l'argent à Matteo, lui évitant ainsi d'avoir à vendre l'auberge. Diavolo, Stanlio et Ollio sont ensuite emmenés pour être abattus par un peloton d'exécution. Sortant un mouchoir pour se moucher, un taureau devient furieux et charge le groupe, permettant à Diavolo de s'échapper sur son cheval et à Stanlio et Ollio de s'échapper sur le taureau.

Fra Diavolo le Marquis de San Marco Rita
Fra Diavolo / le marquis de San Marco (Dennis King) – Rita (Nena Quartero)

Alessandro Lord Rocburg Lady Pamela Rocburg
Alessandro (Wilfred Lucas) Lord Rocburg (James Finlayson)Lady Pamela Rocburg (Thelma Todd)

le bijou Matteo Zerlina
le médaillon – Matteo (Henry Armetta) – Zerlina (Lucile Browne)

Lorenzo Stanlio et Ollio Ollio
Lorenzo (Arthur Pierson) – Stanlio et Ollio – Ollio (Oliver Hardy)

Stanlio les bandits masqués
Stanlio (Stan Laurel) – les bandits

le bûcheron 1 le bûcheron 2 le bûcheron 3
les bûcherons (James C. Morton, Carl Harbaugh et Tiny Sandford)

le bandit au fusil le brigand la récompense
les bandits (dont Dick Gilbert) – la récompense

la chaise à porteurs le taureau les deux jeunes filles
la chaise à porteurs – le taureau – les deux jeunes filles

les tables le soldat à la trompette le lieutenant
l’escalade – un soldat – le lieutenant (Lane Chandler)

les danseuses Francesco le patron de la taverne
les danseuses – Francesco (Matt McHugh) – le patron de la taverne

les tonneaux le vin
la cave à vin

l'homme barbu sous la table les hommes sous la table le peloton d'exécution
les hommes sous la table (dont Francis Ford) – le peloton d’exécution

lundi 22 février 2021

Cinéma : les films de Laurel et Hardy : 2) Les Sans-soucis (Pack Up Your Troubles)

Précédent : les films de Laurel et Hardy : 1) Sous les verrous

 Les Sans-soucis (Pack Up Your Troubles)

affiche France affiche USA

Réalisateur : George Marshall et Ray McCarey ; Date de sortie : 17/09/1932 ; Durée : 1h04

Thème : Deux anciens combattants aident un enfant orphelin à retrouver son grand-père.

générique

Résumé : Alors que les États-Unis viennent d'entrer en guerre en 1917, de nombreuses campagnes de recrutement sont lancées à travers tout le pays. Oliver Hardy apprend la nouvelle dans le journal alors qu'il est assis sur un banc avec son compagnon de toujours Stanley Laurel. Hardy se sent l'envie de s'engager mais quand Laurel l'interroge, il reconnaît être trop paresseux de nature. C'est alors qu'un escadron passe près d'eux, dirigé par un sergent faisant du prosélytisme. Laurel et Hardy tentent la fuite pour éviter de perdre leur réputation en refusant de s'enrôler. Ils sont toutefois rattrapés aisément par le sergent, à qui ils tentent de faire croire qu'ils sont amputés d'un bras. Ce même sergent, désolé, offre à Laurel une pièce pour s'excuser, mais ce dernier révèle alors son bras prétendument manquant. Les deux nigauds pris au piège se laissent donc recruter et rient hypocritement.
Dans la caserne de formation, les deux compères sont remarqués pour leur manque de discipline et leur provocations répétées auprès du sergent instructeur. Celui-ci les envoie s'occuper des poubelles après qu'ils ont tourné en dérision un ordre de marche. Pendant qu'ils effectuent leur nouveau travail, ils croisent la route d’Eddie Smith, avec qui ils se sont pris d'amitié. Eddie les invite à dîner vendredi avec sa femme et sa fille. On apprendra ensuite que la femme d’Eddie vient de le quitter et que Eddie, brouillé avec ses parents ne peut que confier sa fille à de la famille éloignée. De toute manière, le dîner ne pouvait pas avoir lieu non plus pour Laurel et Hardy, qui sont envoyés en cellule de réclusion temporairement. En effet, quand ils ont quitté Eddie, ils ont reçu pour instruction de la part d'un cuisinier de déposer les ordures chez le général. Cette action déclenche un outrage chez le général, alors que celui-ci prenait son petit déjeuner et s'interrogeait sur la fraîcheur de ses plats. Le cuisinier est également mis en cellule et proféré des menaces de vengeance. Effrayé, Laurel se lève subitement, ce qui fait lever le banc et assomme le cuisinier impertinent.
Quelque temps plus tard, tous les hommes ont été envoyés sur le front. Cela étant, Laurel et Hardy s'arrangent pour rester dans les dortoirs de la tranchée le plus clair du temps. Ici encore, ils ont le don d'énerver énormément leur sergent. Ils revoient brièvement Eddie avant que celui-ci ne regagne son poste de combat. Ce dernier leur apprend qu'il est déprimé par la situation de sa fille, ce qui provoque la compassion de Laurel et Hardy qui se promettent de l'aider. Le même soir, une offensive aérienne allemande détruit le dortoir, ce qui force les deux antihéros à sortir dehors, suivie d'une offensive terrestre allemande, repoussée mais qui a coûté la vie à Eddie Smith. Le sergent fou de chagrin prépare une contre offensive et réclame des volontaires. Avant d'avoir suffisamment d'hommes, il décide d'envoyer Laurel et Hardy en reconnaissance, une façon de compenser leur manque d'entrain quotidien. Pris de panique sur le no man's land, ils ont la chance de trouver refuge dans un char d'assaut laissé à l'abandon. Laurel rentre et met les machines en route accidentellement. Hardy tente de rentrer par l'écoutille du haut, mais finit coincé à cause de son gros ventre, en poirier, les deux jambes dépassant hors du char. Laurel en tentant de l'aider, fait manœuvrer le char droit sur les lignes ennemies. En brisant des barbelés, le char crée une tenaille qui encercle l'ennemi et prend de nombreux soldats allemands au piège. Le sergent donne l'assaut, Laurel et Hardy seront considérés comme des héros et médaillés.
À leur retour en Amérique, ils se rendent chez l'oncle d’Eddie qui garde sa fille. C'est un homme hargneux qui martyrise la petite et ne la garde que pour profiter de la rente tous les mois. Laurel et Hardy, défiés par cette brute, utilisent leurs compétences d'ex-soldat pour maîtriser l'individu et ses acolytes appelés en renfort et partent avec la fillette. Ils espèrent la confier au père d’Eddie et en attendant veille à ce qu'elle ne manque de rien et sûrement pas d'affection.
Toutefois, ils découvrent qu'il n'est pas aisé de retrouver un homme avec seule indication qu'il s'appelle Smith et que son fils s'appelle Eddie Smith. Armée d'un annuaire, il dérange un homme de couleur, se prennent un crochet d'un boxeur et puis gâchent un mariage à cause du fiancé qui s’appelait aussi Eddie !
Un peu plus tard, les deux hommes ont investi dans une roulotte qui vend des cigares et des saucisses. Menacé par un agent des droits de l'enfance qui estime que la place de la fillette est dans un orphelinat, ils décident de fuir dans une autre région mais ont besoin d'argent pour cela.
Dans une banque, ils demandent un prêt au directeur qui, en l'absence de garanties sérieuses, leur rit au nez. Ce même directeur finit accidentellement assommé, ce qui permet à Hardy de prélever une somme d'argent dans le coffre de la banque.
Poursuivis à la fois pour vol par la police et pour détournement de mineur par l'agence des droits, ils courent chercher la petite dans leur appartement, tentent de la cacher dans un monte-plats, mais sont rattrapés. La police les emmène chez le directeur de banque qu'ils ont volé. À ce moment, cet homme reconnaît Eddie sur une photo sortie de la poche de Hardy et s'avère être le père d’Eddie. Il demande la libération des deux acolytes et les invite à dîner, et adopte sa petite fille avec joie.
Alors que tout semblait bien finir, le cuisinier du domicile sort en trombe de la cuisine pour dire à son patron qu'il ne modifiera pas le service à tout moment, il s'avère être le cuisinier de la caserne de Laurel et Hardy. Ils sont donc condamnés à fuir face à un homme armé d'un grand couteau.

le vendeur de journaux Laurel et Hardy le sergent recruteur
le vendeur de journaux – Laurel et Hardy – le sergent recruteur (Tom Kennedy)

Stan Laurel Oliver Hardy les soldats
Stan LaurelOliver Hardy – les soldats

le sergent instructeur les poubelles Pierre le cuisinier
le sergent instructeur (Frank Brownlee) – les poubelles – Pierre, le cuisinier (George Marshall)

le général Rogers les sodats allemands
le général (James Finlayson) – Rogers (Charley Rogers) – les soldats allemands

le char les prisonniers allemands la vieille dame
le char Van Dor M1917 – les prisonniers allemands – la vieille dame (Mary Carr)

Eddie Smith la lettre de rupture la fille d'Eddie
Eddie Smith (Donald Dillaway) – la lettre de rupture – la fille d’Eddie (Jacquie Lyn)

Tante Annie l'oncle Jack les brutes
Tante Annie (Adele Watson) – Oncle Jack (Richard Cramer) – les amis de Jack

le policier 1 l'annuaire des Smith M. Smith l'homme de couleur
le policier (James C. Morton) – l’annuaire des Smith – M. Smith (Al Corporal)

le coach du boxeur M. Smith le boxeur le facteur
le coach du boxeur – M. Smith le boxeur (Don Dillaway) – le facteur (Ham Kinsey)

Perkins le valet de M. Hathaway M. Hathaway Eddie
Perkins (Frank Rice) M. Hathaway (Billy Gilbert) – Eddie (Grady Sutton)

la mariée le père d'Eddie les demoiselles d'honneur
la mariée (Muriel Evans) – le père d’Eddie (C. Montague Shaw) – les demoiselles d’honneur (Dorothy Layton et Paulette Goddard)

les musiciens le camion de restauration le stand de restauration
les musiciens – le camion de restauration Chevrolet

les saucisses l'assistant du banquier M. Smith le banquier
les saucisses – l’assistant du banquier (Lew Kelly) M. Smith, le banquier (Richard Tucker)

la voiture de police 1 l'officier du service social l'épicier
la voiture de police – l’officier du service social (Charles Middleton) – le commerçant

l'agent des droits de l'enfance  la voiture de police 2 l'inspecteur
l’agente des droits de l’enfance (Nora Cecil) – la voiture de police – l’inspecteur (Robert Homans) et des policiers (dont Chester Bachman)

le policier 2 Mme Smith le valet de M. Smith
le policier – Mme Smith (Almeda Fowler) – le valet de M. Smith

Suivant : les films de Laurel et Hardy : 3) Fra Diavolo