dimanche 17 janvier 2021

Cinéma : les films de Laurel et Hardy : les courts-métrages : 2) l’année 1928

Précédent : les films de Laurel et Hardy : les courts-métrages : 1) les années 1921 à 1927

Laissez-nous vivre (Leave ‘em laughing)

affiche

Réalisateur : Clyde Bruckman ; Date de sortie : 28/01/1928 ; Durée : 21 mn

Thème : Après avoir quitté le cabinet du dentiste où la dent d'Ollie a été enlevée par erreur, les garçons, sous l'influence de gaz hilarant, provoquent un embouteillage de voitures

générique

Résumé : En pleine nuit, Stan se plaint d'avoir mal aux dents. Ollie va à la salle de bain pour lui chercher une bouillotte et marche sur une punaise qui traîne. Lorsque Stan reçoit la bouillotte, le bouchon s'ouvre et l'eau se déverse dans le lit. Les deux font beaucoup de bruit et le propriétaire entre, leur demandant de partir le lendemain matin.
Le lendemain, Stan est chez le dentiste, mais il a trop peur de se faire arracher la dent. Le dentiste part et Ollie montre comment Stan doit s'asseoir et ne pas avoir peur. Pendant ce temps, le dentiste dit à l'un de ses collègues qu'il devrait aller voir le gars qui est assis sur la chaise et lui arracher la dent. Il a fini par arracher la dent d'Ollie. Quand Stan est de retour dans le fauteuil, il renverse une cartouche de gaz hilarant qui fait rire tout le monde.
Stan et Ollie quittent le bureau et se dirigent vers leur voiture, riant toujours. En conduisant ils tamponnent d’autres voitures et provoquent un embouteillage. Un policier leur somme de repartir et après avoir perdu son pantalon en démarrant la voiture, il la conduit lui-même mais se dirige vers une rue fermée où ils s’enlisent dans un trou d’eau !

Stan Laurel le clou le propriétaire
Stan Laurel – la punaise – le propriétaire (Charlie Hall)

chez le dentiste le client souffrant la secrétaire
chez le dentiste – les ambulanciers et un patient souffrant – une assistante (Dorothy Coburn)

l'assistante des clients du dentiste un client
une assistante (Viola Richard) – les patients (dont Al Hallett, Tiny Sandford)

le cabinet du dentiste l'assistant Oliver Hardy
le cabinet du dentiste – les dentistes (Otto Fries et Jack Lloyd)Oliver Hardy

voiture Ford T 1920 de Laurel et Hardy Laurel et Hardy hilares voiture Yellow Cab 1920
la Ford T 1920 dd Laurel et Hardy – Laurel et Hardy hilares – Yellow Cab 1920

le chauffeur le policier l'automobiliste en colère
le chauffeur du taxi – le policier (Edgar Kennedy) – l’automobiliste en colère (Jack Hill)

voiture Chevrolet 1922 voiture  Chevrolet Superior Touring 1926 voiture Chevrolet 1-Ton
Chevrolet 1922 – Chevrolet Superior Touring 1926 – Chevrolet 1-Ton

voiture Studebaker Big Six 1921 le pantalon le trou d'eau
Studebaker Big Six 1921 – le policier déshabillé - le trou d’eau

  • Première apparition d'Edgar Kennedy dans un film Laurel and Hardy. Kennedy continuera à jouer des policiers exaspérés dans plusieurs autres films avec le duo.
  • Première apparition de la Ford modèle T, marque déposée de Stan et Ollie.
  • Les séquences de la scène du dentiste seront plus tard recyclées dans “Pardon Us” (1931).

A l’âge de pierre (Flying elephants)

affiche

Réalisateur : Frank Butler ; Date de sortie : 12/02/1928 ; Durée : 17 mn

Thème : Laurel & Hardy, à l'époque préhistorique, se disputent la main de la même beauté de l'âge de pierre.

générique

Résumé :  Le film se passe à l’âge de pierre. Le Roi des Cavernes proclame que tous les mâles entre 13 et 99 ans doivent se trouver une compagne ou se préparer à être bannis ou exécutés. Hardy prétend être capable de trouver cinq femmes en cinq minutes ; en réalité il reçoit un coup sur la tête de la part des maris de chaque femme qu'il tente de séduire. Hardy finit par trouver Rose, une fille disponible mais ne se rend pas compte que Laurel, dont il est devenu l’ami, a aussi l’intention de l’épouser.
Comme tous deux convoitent la même fille, ils rivalisent pour gagner son affection, Laurel en pêchant du poisson, Hardy en arrachant une dent souffrante de Saxophonus, le père de Rose. Au bout du compte, Laurel emmène Hardy au sommet d’une montagne dans l’intention de se débarrasser de lui. Son plan échoue, mais c’est à la fin une chèvre furieuse qui précipite Hardy au bas de la falaise, ce qui permet à Laurel d'avoir Rose pour lui.

les mariés le marieur la première Ford
les mariés (Budd Fine et Fay Lanphier)– le marieur (Tiny Sandford) – la 1ère Ford

Saxophonus Rose Oliver Hardy
Saxophonus, le père de Rose (James Finlayson)Rose (Viola Richard)Puissant géant (Oliver Hardy)

les éléphants volants la femme des cavernes 1 le mari de la 1ère femme des cavernes
les éléphants volants – la 1ère  femme convoitée par Hardy – son mari

la femme des cavernes 2 le mari de la 2ème femme des cavernes la femme des cavernes 3
la 2ème  femme convoitée par Hardy – son mari - la 3ème  femme convoitée par Hardy

Stan Laurel la femme des cavernes 4 le mari de la 4ème femme des cavernes
Petite étoile scintillante (Stan Laurel) - la 1ère  femme convoitée par Laurel – son mari

la femme des cavernes 5 le pêcheur la femme des cavernes 6
la 2ème femme convoitée par Laurel (Dorothy Coburn) - le pêcheur (Leo Willis) – la femme du pêcheur

les poissons la chèvre l'ours
les poissons – la chèvre – l’ours

  • Bien que sorti en février 1928, Flying Elephants a en fait été tourné en mai 1927, avant que le duo ne soit constitué. En conséquence, le film n'a pas les marques Laurel et Hardy et se compose principalement de performances solo des deux comédiens.
  • Le titre original se rapporte à trois pachydermes animés que l'on voit passer dans une scène.

Deux gars du bâtiment / Laurel et Hardy constructeurs (The Finishing Touch)

affiche

Réalisateur : Clyde Bruckman ; Date de sortie : 25/02/1928 ; Durée : 19 mn

Thème : La construction d'une maison à proximité d'un hôpital donne lieu à toute une série de catastrophes agencée avec une maîtrise étourdissante...

générique

Résumé : Stan et Ollie sont embauchés par un propriétaire pour terminer la construction d'une maison pour lui. De plus, ils se voient offrir un bonus de 500 $ s'ils font un travail rapide. Ils poursuivent ensuite leur tâche avec zèle, mais subissent des résultats désastreux les uns après les autres. Pour compliquer leurs difficultés, il y a un hôpital voisin dont l'infirmière en chef, petite mais fougueuse, les dénonce à un policier pour avoir été trop bruyant dans leur travail. Le policier essaie de garder Stan et Ollie aussi silencieux que possible. Ce faisant, il entre involontairement dans la ligne de tir et subit de nombreuses indignités, notamment la chute d'un seau de colle et d'une pile de bardeaux du toit sur sa tête.
Finalement, la maison est terminée, et Stan et Ollie semblent avoir fait un travail passable. Le propriétaire arrive. Heureux de ce qu'il voit, il paie volontiers à Stan et à Ollie leur bonus de 500 $ promis. Quelques instants plus tard, cependant, un petit oiseau atterrit sur la cheminée de la maison, provoquant l'effondrement de la cheminée et l'écrasement du toit, ce qui affaiblit toute la structure de la nouvelle maison. Le propriétaire enragé réclame son remboursement de 500 $. Stan et Ollie refusent et s'engagent dans un travail d'équipe créatif pour garder les 500 $ entre leurs mains.
Finalement, la maison se trouve entièrement détruite par leur camion !

Laurel et Hardy Oliver Hardy Stan Laurel
Laurel et Hardy

le camion le propriétaire l'hôpital
leur camion – le propriétaire (Sam Lufkin) – l’hôpital

l'infirmière le policier le policier collé
l’infirmière (Dorothy Coburn) – le policier (Edgar Kennedy)

la maison terminée la maison écroulée
la maison terminée – la maison démolie !

A la soupe (From soup to nuts)

affiche

Réalisateur : Edgar Kennedy ; Date de sortie : 24/03/1928 ; Durée : 18 mn

Thème : Mrs. Culpepper, une riche bourgeoise, donne un grand dîner. Pour la circonstance, elle a engagé deux extras (Laurel et Hardy) afin de servir à table. Mais ces derniers vont accumuler gaffes sur gaffes..

générique

Résumé : Stan et Ollie sont embauchés comme serveurs lors d'un dîner de grande classe, avec Ollie prenant les commandes avant d'entrer dans la propriété. La femme de chambre les fait rentrer, et Stan pose leur carte de visite personnelle sur la table avec une collection d'autres. Le slogan "Tout ce que nous demandons, c'est une chance" est visible sur leur carte. Une petite bagarre éclate entre Ollie et Stan quand Ollie essaye d'empêcher Stan de mettre son chapeau à l'intérieur de la maison, alors qu’il a gardé le sien !
Après que Mme Culpepper, l'épouse du ménage les a inspectés, elle reçoit un avis s'excusant que les seuls serveurs disponibles étaient ce duo, où il est révélé sur le papier que leur expérience précédente était dans les brasseries. Ollie commente au mari de la femme qu'elle est "une sacrée pépée !" et naturellement, le mari n'est pas impressionné.
Le couple se prépare à commencer à travailler dans la cuisine où Stan dit au chef (qui est occupé à cuisiner) de ne pas porter son chapeau. Stan l'enlève plusieurs fois mais le chef continue de le remettre. Stan perd bientôt son sang-froid et jette la toque du chef. Le chef riposte en saisissant l'assiette la plus proche et en l'écrasant sur la tête de Stan. Stan fait la même chose au chef et ils continuent à utiliser des assiettes comme armes jusqu'à ce qu'Ollie calme les choses en empêchant Stan de détruire une grande assiette coûteuse. Cependant, alors qu'Ollie s'éloigne, il trébuche sur le sol de la cuisine et brise l'assiette, ce qui le rend embarrassé par la femme de chambre qui le regarde.
Pendant ce temps, la fête continue, inconsciente du désastre imminent qui les attend. La femme de la maison n'a pas non plus de temps facile, car elle a du mal à manger son cocktail de fruits avec les couverts fournis. Sa situation difficile se poursuit tout au long du film. Stan et Ollie entrent dans la pièce alors qu'ils sont sur le point de commencer à servir de la nourriture. Stan parvient à verser, ce qui ressemble à de la soupe, sur le pied d'Ollie pendant qu'il compte les invités. Ollie commence à porter un très gros gâteau sur la table mais glisse sur une peau de banane laissée par le chien de la famille et atterrit la tête la première dans le gâteau. Ollie parvient à le faire plus d'une fois dans le film, au grand étonnement des invités et de Stan, qui l'accuse de tomber exprès à un moment donné.
Le duo passe la majeure partie du film à tomber en essayant de servir la nourriture, à la grande colère du mari de la famille. C'est l'un des premiers films à montrer que Stan se fâche pour une fois, alors qu'il perd son sang-froid face à l'incompétence d'Ollie et aux invités.
La femme demande alors à Ollie de servir la salade sans rien. Ollie dit à Stan de le faire, qui, confus, se dirige vers la cuisine pour dire à la bonne ce qu'il doit faire. La femme de chambre dit: «Je la sers toujours de cette façon…». Stan n'arrive pas à y croire mais continue et se déshabille en sous-vêtements pour servir la salade. Le film se termine avec le mari et la femme découvrant Stan déshabillé, et après une vaine tentative d'Ollie de mettre une veste sur Stan et de demander, "Ca va comme çà ?", Ollie se fait frapper par la femme et tombe dans un autre gâteau.

Laurel et Hardy Stan Laurel Oliver Hardy
Stan Laurel et Oliver Hardy

Mrs. Culpepper Mr. Culpepper la servante
Mme Culpepper (Anita Garvin) – M. Culpepper (Tiny Sandford) - la femme de chambre (Edna Marion)

les invités le repas la soupière
les invités (Dorothy Coburn, Sam Lufkin, Gene Morgan, Ellinor Vanderveer) – la soupière

le cuisinier les assiettes le chien
le cuisinier (Otto Fries) – les assiettes – le chien

le gâteau Stan en sous-vêtements le 3ème gâteau
le premier gâteau – Stan en sous-vêtements – le 3ème gâteau

  • “From Soup to Nuts” a été refait comme les 20 premières minutes du long métrage de Laurel & Hardy de 1940 “A Chump at Oxford”.
  • La séquence dans laquellle Anita chasse une cerise de sa salade de fruits autour de la table a été répétée dans le film Laurel and Hardy “From The Second Hundred Years” dans lequel Stan poursuit une cerise autour de la table

Ton cor est à toi (You’re Darn Tootin’)

affiche

Réalisateur : Edgar Kennedy ; Date de sortie : 21/04/1928 ; Durée : 21 mn

Thème : Laurel et Hardy sont musiciens dans un orchestre, mais ils se font licencier. En désespoir de cause, ils décident de devenir musiciens des rues.

générique

Résumé : Le public s'est réuni pour assister à un concert. Le chef d'orchestre donne sa dernière représentation et monte sur scène, signalant à ses musiciens de s'asseoir avec sa baguette. Bien sûr, il y a deux membres du groupe qui font tout le contraire - Stan Laurel et Oliver Hardy. Chaque fois qu'ils se lèvent, le reste du groupe s'assoit et vice-versa. Les choses reviennent à la normale et le groupe commence à jouer, quand Stan et Ollie échangent leurs partitions, puis Stan tombe de sa chaise et doit ensuite essayer de remonter son instrument démonté en trois morceaux, puis il perd sa partition qui vole sous les pieds du chef d’orchestre, alors il prend celle d’Ollie, qui essaie de récupérer le papier. Quand il le récupère enfin il se rend compte qu'il a ramassé la feuille de musique de Stan (c'est pour la clarinette) et il commence un combat de lancer de papier avec Stan, aboutissant à la destruction de tous les pupitres de musique sur la scène.
De retour à leur logement, Stan et Ollie s'assoient pour le dîner, avec leur propriétaire leur apportant une note les informant qu'ils sont en retard de 14 semaines de loyer. Les autres locataires de la pension se réunissent pour leur repas à la même table. La propriétaire entre et demande où se trouve son fils, Sturgeon. Il lui dit qu'il était à un stand de musique. Les oreilles de Stan et d'Ollie se dressent immédiatement, surtout après que le garçon a informé la propriétaire que le groupe avait été renvoyé !
Les garçons reçoivent aussitôt l'ordre de quitter la maison, emportant leurs instruments avec eux. Donc, les garçons sont dans la rue, essayant de gagner de l'argent en tant que musiciens, n'étant pas très bons dans ce domaine. Alors qu'ils se tiennent dans un coin, mais le timing de Stan n'est pas synchronisé. Quelques passants s'arrêtent brièvement. Un monsieur jette sa cigarette dans le chapeau d'Ollie, suivi peu après par une femme qui le piétine. Frustré, Ollie attire l'attention d'un policier lorsqu'il commence à bousculer Stan. Le flic demande à voir leur licence musicale mais Ollie proteste "nous n'avons pas de chien". Après le départ du policier, les garçons repartent au coin de la rue où ils rencontrent un spectateur ivre. Il propose de les aider à coordonner leur musique pour qu'ils jouent synchronisés. Malheureusement, ils ne peuvent toujours pas jouer en harmonie, et cela est évident pour leur ancien chef d'orchestre qui dirige sa deuxième performance d'adieu depuis un immeuble du deuxième étage au-dessus d'eux dans la rue. Après avoir enduré leur bruit assez longtemps, le chef d’orchestre jette une cruche d'eau sur leurs têtes depuis la fenêtre. Malheureusement, l'eau atterrit sur le policier.
Stan et Ollie sont partis, marchant au milieu de la rue quand tout à coup Stan disparaît dans une bouche d’égout.  Ollie le retire et le tombe lui-même. Alors qu'Ollie sort du trou, Stan laisse tomber sa clarinette, atterrissant sur la tête d'un ouvrier. Ollie dit à Stan de surveiller son pas, puis passe la tête la première dans une autre bouche d’égout ! Ce trou est occupé par un autre ouvrier avec un chalumeau.
Les garçons avancent plus loin et reprennent leur musique devant un piéton qui louche. Ollie, furieux de la nullité de Stan,  casse sa clarinette. Stan riposte en donnant un coup de pied au cor d'Ollie dans la rue, mais avant qu'Ollie ne puisse le récupérer, un rouleau compresseur l’écrase. Et ainsi commence le combat...
Dans la rue, après un combat prolongé de coups de pied, de poing entre les garçons, un client du restaurant tente d'interrompre le combat mais reçoit également un coup de pied. D'autres s'impliquent et les choses deviennent incontrôlables, Stan a décidé d'arracher complètement le pantalon d'Ollie et de le jeter sur le trottoir. Tous les protagonistes perdent leur pantalon. Le policier voit l'agitation et s'approche. Son pantalon est également déchiré ! Stan et Ollie quittent le chaos en se faufilant tranquillement, et vole à un gros homme son pantalon, qu’ils enfilent tous les deux en traversant la rue.

les musiciens les spectateurs le chef d'orchestre
l’orchestre – les spectateurs – le chef d’orchestre (Otto Lederer)

un musicien 3 Laurel et Hardy un musicien 1
les musiciens (dont Wilson Benge, Charlie Hall, Ham Kinsey, William Irving) – Laurel et Hardy – un musicien

un musicien 2 la pension un pensionnaire 1
un musicien – la pension – un pensionnaire

un pensionnaire 2 Sturgeon la propriétaire, Soeur McPherson
les pensionnaires (Dick Gilbert, Ed Brandenburg) – Sturgeon (Monty O'Grady) – la propriétaire, Sœur McPherson (Agnes Steele)

la passante le policier le piéton
une passante – le policier (Christian J. Frank) – un passant (Rolfe Sedan)

la répétition voiture Ford Model T Touring 1923 l'ouvrier de la rue 1
la répétition – Ford T 1923 – l’ouvrier de la rue

la bouche d'égoût l'ouvrier de la rue 2 l'ivrogne
la bouche d’égout – l’ouvrier au chalumeau (Chet Brandenburg) – le passant qui louche (George Rowe)

voiture Chevrolet Superior Coupé 1926 camion Ford Model TT rouleau compresseur Fordson KR5
Chevrolet Superior Coupé 1926 – Ford Model TT – rouleau-compresseur Fordson KR5

Oliver Hardy Stan Laurel l'homme du restaurant
Oliver HardyStan Laurel – l’homme du restaurant (Sam Lufkin)

un combattant 2 un combattant 3 un combattant 4
les combattants dans la rue (dont Dick Gilbert et Jack O’Brien)

tous en caleçon l'homme détroussé le pantalon
tous en caleçon ! – le gros homme détroussé – le grand pantalon

Leur instant d’humiliation (Their Purple Moment)

affiche

Réalisateur : James Parrott ; Date de sortie : 19/05/1928 ; Durée : 22 mn

Thème : Laurel et Hardy sortent de la maison pour s'amuser. Lorsque Stan essaie de payer leur note, il découvre que sa femme a trouvé et pris sa réserve d'argent..

générique

Résumé : M. Pincher arrive à la maison et est immédiatement abordé par sa femme, qui lui demande de lui remettre tout l’argent qu'il a sur lui. Il lui donne ce qu'elle croit être tout mais il ne la remarque pas en train de l'observer mettre ce qu'il a laissé dans une cachette plutôt ingénieuse - sur la doublure intérieure d'une image sur le mur qui s'ouvre pour révéler une poche pleine d'argent. Peu de temps après, Ollie et sa femme arrivent et il révèle comment sa femme a aussi trouvé tout son argent.
Mme Pincher échange en cachette son argent caché avec des coupons de cigarettes. Les garçons suggèrent qu'ils soient autorisés à aller au bowling, ce que les épouses acceptent étonnamment. Il est vite évident cependant qu'ils ont d'autres intentions en tête. Ils quittent la maison et il ne faut pas longtemps avant de rencontrer deux filles bloquées devant un restaurant après que leurs mecs se soient enfuis, sans payer leur repas. Confiant qu'il a assez d'argent sur lui pour s'occuper du paiement, M. Pincher accepte d'effacer la dette ainsi que la facture du taxi si les dames l'escortent avec Ollie dans le restaurant pour un repas. Ils le font, pendant que la commère locale ne les voit et ne rentre chez eux pour prévenir leurs femmes.
Au moment d’offrir des cadeaux à des enfants danseurs, M. Pincher découvre que son portefeuille ne contient que des coupons de cigares. Pour gagner du temps, il dit à la vendeuse de mettre le prix sur sa note. Lorsque la facture arrive enfin, M. Pincher et Ollie tentent de se faufiler sous la table pendant que les lumières sont tamisées lors d'un autre spectacle de danse. Ce plan échoue lamentablement, ils font trébucher plusieurs fois un serveur et ils doivent fuir le maître d'hôtel en colère - et leurs épouses également en colère qui sont arrivées pour les affronter. Leur soirée en ville se termine par une bagarre de tartes dans la cuisine du restaurant.

Mme Pincher M. Pincher Mme Hardy
Mme Pincher (Fay Holderness)M. Pincher (Stan Laurel) Mme Hardy (Lyle Tayo)

Oliver Hardy la cachette les deux filles qui passent
Oliver Hardy – la cachette – les filles qui passent

la commère le portier la petite amie de Hardy
la commère (Dorothea Wolbert) – le portier (Jack Hill) la petite amie de Hardy (Anita Garvin)

la petite amie de M. Pincher le chauffeur de taxi au restaurant
la petite amie de M. Pincher (Kay Deslys) – le chauffeur de taxi (Leo Willis)

les clients le revolver un couple
les clients – le Revolver – un couple (dont Ed Brandenburg) et un serveur (Chet Brandenburg)

le maître d'hôtel le serveur 1 le serveur 2
le maître d’hôtel (Tiny Sandford) – les serveurs (Sam Lufkin et Gene Morgan)

les petits danseurs 1 les petits danseurs 2 les petits danseurs 3
les petits danseurs (dont Harry Earles et Daisy Earles)

la vendeuse de glaces la note le serveur 3
la vendeuse (Clara Guiol) – la note – le serveur qui trébuche (Ed Brandenburg)

la fille assise la commère dans la boue le cuisinier
la fille assise (Dorothy Coburn) – la commère dans la boue (bien fait !) – le cuisinier (Jack Lloyd)

Mme Hardy entartée Mme Pincher entartée Stan avec la soupe
les tartes à la crème

  • Cas rare où Stan n'utilise pas son vrai nom pour son personnage bien qu'Ollie le fasse.
  • Pourquoi les dames qui avaient déjà dîné voulaient-elles un autre repas ?

Une partie de golf / Un homme à boue (Should married men go home)

affiche

Réalisateur : James Parrott ; Date de sortie : 08/09/1928 ; Durée : 20 mn

Thème : Ollie et sa femme profitent d'un dimanche calme à la maison, jusqu'à ce que Stan se montre impatient de jouer au golf.

générique

Résumé : Oliver voudrait bien rester sagement avec son épouse à la maison, alors ils veulent faire croire qu’ils ne sont pas là quand Stan sonne chez eux. Il arrive à entrer, il est venu chercher Hardy pour aller jouer au golf. Il s'incruste à la maison et accumule gaffe sur gaffe. Comme si cela était contagieux lorsqu'ils se retrouvent ensemble, Oliver s'y met aussi en cassant le gramophone, tellement que sa femme, excédée, finit par les envoyer tous les deux sur le green.
Là-bas, ils sont associés à deux jeunes filles charmantes, une brune et une blonde pour compléter un quatuor, et qui intéressent nos deux compères... Les filles veulent avoir droit à des sodas, mais les garçons manquent d'argent. Stan quitte sa montre pour régler la facture de trente cents. Finalement ils finissent tout de même par jouer au golf mais sur le parcours, ils s'emmêlent avec un golfeur impoli et se retrouvent dans une gigantesque bataille de boue avec plusieurs autres golfeurs !

Oliver et sa femme Stan Laurel Oliver Hardy
Oliver et sa femme – Stan LaurelOliver Hardy

le gramophone cassé Mme Hardy Laurel et Hardy
le gramophone – Mme Hardy (Kay Deslys) – Laurel et Hardy

le responsable de la boutique la jeune fille blonde le barman
le responsable de la boutique de golf (Sam Lufkin) – les deux jeunes filles (Viola Richard et Edna Marion) – le barman (Charlie Hall)

l'addition le quatuor le golfeur
l’addition – le quatuor – le golfeur impoli (Edgar Kennedy)

une golfeuse 1 une golfeuse 2 une golfeuse 3
des golfeuses dans la boue (Dorothy Coburn, Lyle Tayo, etc.)

les jeunes filles rieuses le grand golfeur un golfeur 1
des golfeuses (dont Clara Guiol) – le grand golfeur (John Aasen qui mesurait 2,20 m) – un golfeur (Jack Hill)

Laurel et Hardy dans la boue les golfeurs dans la boue
Laurel et Hardy dans la boue – les golfeurs dans la boue

Hardy hérite de son oncle / Maître Hardy et son valet (Early to Bed)

affiche

Réalisateur : Emmett J. Flynn ; Date de sortie : 06/10/1928 ; Durée : 19 mn

Thème : Laurel est engagé comme valet par Hardy, subitement devenu très riche à la suite d'un héritage et ayant acheté une belle demeure. Mais ce dernier est aussi devenu un parvenu et traite avec beaucoup de mépris son ancien compère.

générique

Résumé : Assis sur un banc Ollie ouvre une lettre qui l'informe du décès de son oncle, lui laissant toute sa fortune. Stan s'inquiète naturellement de ce qu'il va devenir, mais Ollie lui dit qu'il sera embauché comme majordome. Ils prennent leur petit chien Buster et se dirigent vers le nouveau manoir, Hardy Manor. Stan a préparé un gâteau d'anniversaire pour son nouveau maître et attend qu'Ollie arrive à la maison. Joyeux d'une nuit à boire du champagne, Ollie décide de faire une farce à Stan en se cachant devant la porte d'entrée afin que lorsque Stan vient répondre à la sonnette, Ollie puisse se faufiler à l'intérieur, laissant Stan dehors.
Quand finalement Stan parvient à rentrer, il essaie de maîtriser Hardy parce que le chien dort, mais le maître continue à être joyeux et Stan demande "Avez-vous bu, Monsieur ?". Ollie admet timidement qu'il l'a fait. Stan dit à Ollie qu'il doit se coucher immédiatement, puis va chercher un bol d'eau au chien. Le manoir a une magnifique fontaine d'eau avec une caractéristique de têtes de chérubins d'où l'eau coule de leur bouche. L'une des têtes de la fontaine est constamment bloquée et Stan doit frapper la tête à plusieurs reprises pour qu'elle fonctionne.
Ollie refuse toujours d'aller se coucher et se moque de Stan en refusant de coopérer et en ayant recours à la pulvérisation de rince-bouche dans ses yeux. "Je ne veux pas me coucher, je veux jouer" s'exclame Ollie. Il déclare qu'il ira se coucher si Stan peut l'attraper en premier et commence ainsi la poursuite autour de la chambre avant qu'Ollie ne mette son serviteur au sol. Stan plaide auprès de son maître qu'il essaie seulement de faire son devoir, il reconnaît qu'il est fatigué et qu'il va se coucher. Alors que Stan dort, Ollie s'est habillé dans une nouvelle tenue et va réveiller Stan pour lui montrer avant de lui infliger d'autres abus, comme vider une cruche d'eau dans ses draps. À ce stade, Stan déclare qu'il en a assez et menace de partir tôt le matin, bien qu'Ollie refuse de le laisser faire. Le lendemain matin, Stan remet à Ollie une facture pour ses services, mais lorsque son maître la jette, Stan dit qu'il trouvera une excuse pour obliger son ancien ami à le renvoyer et il donne des coups de pied aux meubles. Il se rend compte qu'Ollie n'est pas impressionné par ses actions et intensifie ainsi la destruction violente dans toute la maison avec des cruches, des vases et de la vaisselle.
La poursuite autour de la maison se poursuit et quand Stan tombe la tête la première dans le gâteau d'anniversaire qui est tombé de la table et s'est retrouvé sur le sol, Ollie remarque qu'il a de la bave à la bouche et croit qu’il est devenu fou ! Après être tombé dans la fontaine et s'être fait passer pour l'une des têtes de chérubins, Ollie s'avance et offre la main de l'amitié à Stan, qui l'accepte et les deux redeviennent amis, mais pas avant qu'il ne donne une dernière fois un coup d'œil à Stan en le poussant dans la fontaine.

Laurel et Hardy Buster Stan Laurel
Laurel et Hardy – Buster – Stan Laurel majordome

la fontaine la bagarre l'os de Buster
la fontaine – la bagarre – l’os de Buster

Oliver Hardy Laurel plein de gâteau la tête de Hardy
Oliver Hardy – Stan avec du gâteau à la bouche – la tête d’Oliver à la fontaine

  • Le premier des deux films Laurel et Hardy à ne présenter que Stan Laurel et Oliver Hardy, le second est “Les bons petits diables” (1930).
  • La peinture accessoire de "The Blue Boy" qui figurerait en bonne place dans la comédie de Laurel & Hardy de 1929, “WRONG AGAIN” apparaît pour la première fois dans ce film, accrochée dans le manoir de Hardy

V’là la flotte (Two Tars)

affiche

Réalisateur : James Parrott ; Date de sortie : 03/11/1928 ; Durée : 20 mn

Thème : Des marins en congé prennent deux filles et passent l'après-midi en voiture jusqu’à ce qu’ils se retrouvent au milieu d'un énorme embouteillage. Les automobilistes débordent de colère, et bientôt la rue est un désordre de voitures mutilées.

générique

Résumé : Deux marins  du cuirassé Oregon sont en permission à terre et ont loué une voiture. Stan conduit le long de la rue en accordant très peu d'attention à la route. Ils font un écart pour éviter de heurter un piéton. Ollie s'excuse auprès du monsieur et prend le contrôle du véhicule. Stan, maintenant le passager reçoit une leçon sur la façon de conduire en faisant attention à la route quand Ollie s'écrase dans un lampadaire ! Une foule de spectateurs rient de leur malheur avant qu'Ollie ne continue à conduire. Il s'arrête devant un magasin où deux jeunes filles se battent contre un distributeur de gommes sur le trottoir. Ollie éloigne Stan de la machine à gommes après avoir été le premier à y jeter un coup d'œil. Il l'examine ensuite par lui-même et se coince le doigt dans le petit trou en bas. Alors qu'Ollie essaie de cacher son embarras, Stan lui prête son aide pour le libérer de l'engin. Ollie prend la machine et la secoue. Les gommes se répandent sur le trottoir. Il s'efforce de mettre autant de gommes que possible dans ses vêtements avant que le propriétaire de la boutique ne sorte. Sa première action est de faire tomber les bonbons des mains d'Ollie, au grand dam de Stan et des filles qui se sont réinstallées dans la voiture. Le commerçant donne quelques coups supplémentaires à l'estomac d'Ollie avant que Stan n'entre. Il reçoit également un coup de poing. Stan se balance pour le frapper mais le manque en glissant à plusieurs reprises sur les boules de gomme répandues sur le trottoir. Lorsque Stan accepte la défaite, les deux dames sortent de la voiture et se dirigent vers le magasin pour traiter avec le propriétaire. La blonde donne un coup de pied au commerçant puis lui ébouriffe les cheveux. La brune se précipite alors sur le commerçant mais glisse et abaisse une deuxième machine à gommes avant que les filles ne regagnent la voiture. La défaite du commerçant est confirmée lorsqu'il tombe négligemment sur une table à l'extérieur de la boutique.
Plus tard dans l'après-midi, le quatuor roule sur une petite route quand ils tombent sur un énorme embouteillage. Deux automobilistes plus loin se disputent car l’un d’eux est en panne d'essence. Ollie prend l'initiative et fait le tour de la longue file de voitures jusqu'à ce qu'il atteigne la véritable cause de l'embouteillage - une énorme machine d'entretien des routes bloquant partiellement la route. La voiture de tête derrière les garçons est conduite par Edgar Kennedy, qui leur donne rentre dedans. Malheureusement, c'est le catalyseur de ce qui suit !
Les garçons, voulant impressionner les dames, en fait autant et Kennedy rend la pareille et ne parvient qu'à percer un trou dans son propre radiateur. Le choc continue entre les deux voitures, en arrière et en avant jusqu'à ce que la voiture de Kennedy heurte la voiture derrière lui. Le troisième conducteur (Sam Lufkin) sort et remarque que son phare est cassé. Kennedy sort de sa voiture et donne des coups de pied à la voiture des garçons. Stan riposte en sortant et en enlevant le phare de Kennedy, qu'il lance ensuite dans la rue et dans la vitre de la voiture de Lufkin.
Stan essaie de retourner dans sa propre voiture sans être vu mais Lufkin fait sauter le ballon sur la voiture du garçon. Stan riposte à nouveau en allant chercher du ciment humide dans un mélangeur à proximité et le répand sur la tête de Lufkin. Lufkin crève alors leur pneu. Maintenant, Ollie s'implique.
Les garçons marchent vers la voiture de Lufkin et, avec un timing synchronisé comique, arrachent ses roues avant. Alors qu'ils retournent à leur voiture, ils sont à nouveau agressés par Kennedy. Ollie en colère pousse Kennedy dans une autre voiture garée avec un tas de matelas sur son toit. Kennedy remonte dans sa voiture et fait avancer la voiture d'Ollie jusqu'à ce que Stan apparaisse entre les deux voitures. Stan riposte en arrachant la calandre du radiateur de la voiture de Kennedy, en étant apprécié par les femmes. Kennedy arrache le protège-roue de la voiture des garçons qui est contrecarré par le déchirement de son toit.
Un autre conducteur frustré se tient sur la route et interpelle un chauffeur de camion  pour qu'il recule avant de lui jeter des tomates. Une tomate capricieuse frappe Stan sur la nuque. Stan affronte le chauffeur du camion et une autre bagarre se déroule. Le lanceur de tomates goûte sa propre tomate ; Stan reçoit un matelas jeté sur sa tête ; Ruby se fait défoncer les cheveux par une automobiliste furieuse ; elle en retour reçoit au visage plein de graisse...
Hardy a son visage claqué dans une portière de voiture par un automobiliste imprudent mais il règle le problème rapidement. Les automobilistes bloqués crient aux autres pour qu'ils retirent leurs ordures de la route et toutes sortes de déchets et de pièces de voiture sont jetés les uns sur les autres.
Un policier en moto a repéré le carnage et se dirige vers les automobilistes en guerre. Un coup de sifflet rétablit soudainement l'ordre parmi la foule en colère. Lorsque le flic demande qui a déclenché les ennuis, les autres automobilistes pointent à l'unanimité Stan et Ollie, qui sont aussitôt placés en état d'arrestation. Les voitures détruites partent une à une jusqu'à ce qu'un camion écrase la moto du policier. Le policier furieux dit alors à Kennedy de suivre les marins, mais ils font marche arrière dans sa voiture pour la dernière fois, la brisant en morceaux. Le flic devient complètement fou quand tous les efforts ultérieurs pour que les voitures suivent Stan et Ollie aboutissent à l’échec.
Les garçons sont chassés dans un tunnel par le groupe de véhicules qui les poursuivent, mais peu de temps après, ils font tous marche arrière alors qu'une locomotive venant en sens inverse les pousse tous hors du chemin. La voiture des garçons est écrasée à la moitié de sa largeur d'origine !

le cuirassé Oregon Laurel et Hardy voiture Ford T 1919 de Laurel et Hardy
le cuirassé Oregon – Laurel et Hardy – Ford T 1919 de Laurel et Hardy

un piéton les passants Oliver Hardy
le piéton / un automobiliste (Sam Lufkin) – les passants – Oliver Hardy

Stan Laurel Rubie et Thelma Rubie
Stan Laurel – Rubie et Thelma – Rubie (Ruby Blaine)

Thelma le distributeur de gommes le commerçant
Thelma (Thelma Hill) – les bonbons – le commerçant (Charlie Hall)

la rangée de voitures l'automobiliste en panne voiture en panne
la file de voitures – l’automobiliste en panne – l’engin d’entretien

l'automobiliste 1 l'automobiliste 2 l'automobiliste 3
les automobilistes (Edgar Kennedy, etc.)

voiture Buick 1922 voiture Studebaker Special Six 1920 les matelas
Buick 1922 – Studebaker Special Six 1920 – les matelas

l'automobiliste 4 l'automobiliste 5 camion Indiana 2½-Ton 1921
les automobilistes ( Jack O'Brien et Thomas Benton Roberts) – camion Indiana 1921

les camionneurs l'automobiliste 6 voiture Ford Model T Fordor Sedan 1923
le chauffeur du camion (Harry Bernard) – un automobiliste (Jack Hill) – Ford T Fordor Sedan 1923

voiture Studebaker Big Six 1920 l'automobiliste 7 voiture Ford Model T Coupe 1919
Studebaker Big Six 1920 – une automobiliste ( Grace Woods) – Ford T Coupé 1919

voiture Cadillac Type 57 Touring 1918 la foule le motard
Cadillac Type 57 Touring 1918 – les automobilistes – le policier (Edgar Dearing)

voiture Marmon Model 34 1922 voiture Checker Model H Taxicab 1922 camion Federal WD 7000 1920
Marmon Model 34 1922 – Checker Model H Taxicab 1922 – camion Federal WD 7000 1920

voiture voitures 1 voitures 2
autres voitures

le train la Ford T écrasée
le train – la Ford T de Laurel et Hardy compressée

Habeas Corpus

affiche

Réalisateur : James Parrott ; Date de sortie : 01/12/1928 ; Durée : 19 mn

Thème : Un scientifique loufoque engage Laurel et Hardy pour faire une descente dans le cimetière afin de lui fournir des cadavres pour ses expériences.

générique

Résumé : Le professeur Padilla est un savant fou dont les plans ont suscité l'intérêt de la police. Son dernier plan consiste à effectuer une expérience médicale sur un cadavre. Au-dessus de la table du dîner, alors que le professeur Padilla envisage une nouvelle théorie selon laquelle le cerveau humain a une surface plane, on frappe à la porte. Stan et Ollie arrivent par hasard chez le professeur à la recherche d'un repas gratuit. Le professeur offre au duo 500 $ s'ils volent un corps dans un cimetière local. Ils pensent que le professeur est fou, mais ils acceptent quand même son offre. La conversation est entendue par Ledoux, le majordome du professeur, qui se trouve être un informateur de la police. Ledoux appelle la préfecture de police et se fait dire d'aller au cimetière pour contrecarrer tout vol. Pendant ce temps, la police arrête le professeur fou. Au cimetière, Stan et Ollie se lancent dans une série de mésaventures comiques d’abord en grimpant sur un poteau fraîchement repeint, puis en essayant d'entrer dans le parc par le portail puis en escaladant le mur, et en déterrant une nouvelle tombe. Ledoux parvient à se glisser dans la tombe alors qu'il est couvert d'un sac blanc. Stan et Ollie sortent Ledoux de la tombe. Le "cadavre" de Ledoux en bandoulière sur le dos de Stan, les jambes de Ledoux déchirent le fond du sac - et il marche pas après pas derrière Stan. Stan et Ollie se rendent compte que leur cadavre volé est toujours en vie et commencent à paniquer. La poursuite se termine avec Ollie et Ledoux tombant dans un trou profond et rempli d'eau.

le Professeur Padilla Ledoux Laurel et Hardy
le Professeur Padilla (Richard Carle) Ledoux (Charley Rogers) Laurel et Hardy

le détective les policiers Stan Laurel
le détective (Leo Sulky) – le policier (Chester Bachman) – Stan Laurel

Oliver Hardy la peinture fraîche le gardien
Oliver Hardy – la peinture fraîche – le gardien du cimetière

la tortue le mur le mur cassé
la tortue – l’escalade du mur – le mur détruit

le pied d'Ollie Ledoux en fantôme lds 4 jambes
le pouce d’Ollie – le sac de Ledoux – Ledoux et Laurel

On a gaffé ! (We Faw Down)

affiche

Réalisateur : Leo McCarey ; Date de sortie : 29/12/1928 ; Durée : 21 mn

Thème : Stan et Ollie tentent de tromper leurs femmes en se faufilant à un jeu de poker, mais s'impliquent plutôt avec deux femmes séduisantes, dont l'une est la petite amie d'un boxeur jaloux.

générique

Résumé : Stanley et Oliver s'ennuient pendant que leurs épouses jouent aux cartes. Ils sont sur le point d'aller assister à une partie de poker quand Ollie reçoit un appel téléphonique fort à propos leur disant que leur absence retarde la partie. Ollie prétexte un appel de leur patron les invitant à un spectacle à l'Orpheum. En route, ils s'arrêtent galamment pour aider deux jeunes filles peu farouches à récupérer un chapeau qui a glissé sous une voiture garée. En essayant de le récupérer, ils finissent dans le ruisseau, trempés par un véhicule de nettoyage des rues qui passe. Les filles les invitent à leur appartement pour faire sécher leurs vêtements. L'une des femmes devient très amoureuse de Stan et ils prennent du bon temps avec de la bière, jusqu’à ce que Kelly, le petit ami jaloux de l'une des femmes apparaisse et les oblige à fuir par la fenêtre.
Pendant ce temps, leurs épouses qui ont vu un titre de journal annonçant que le théâtre Orpheum avait été ravagé par un incendie, surprennent Stanley et Oliver en train de sauter par la fenêtre et rentrent précipitamment à la maison pour les accueillir froidement. Le reste de l'histoire raconte comment le duo ment à leurs épouses peu impressionnées par des récits inventés qu'ils auraient vu au théâtre, avant de réaliser la vérité et d'être chassés à coups de fusil par les épouses.

MMe Laurel et Mme Hardy Hardy et Laurel les joueurs de poker
Mme Laurel (Bess Flowers) et Mme Hardy (Vivien Oakland) – Laurel et Hardy – les joueurs de poker

le groom Oliver Hardy Stan Laurel
le groom – Oliver HardyStan Laurel

les deux jeunes filles le cireur voiture
Les deux jeunes filles (Vera White et Kay Deslys) – le cireur – la voiture

camion à eau dans le ruisseau les pompiers
le camion de nettoyage Pierce Arrow – Laurel et Hardy dans le ruisseau – les pompiers

l'incendie de l'Orpheum le vendeur de journaux l'article de journal
l’incendie de l’Orpheum – le vendeur de journaux – l’article du journal

chez les jeunes filles une fille et Stan Kelly, le mari
chez les jeunes filles – Laurel et une fille – Kelly le mari (George Kotsonaros)

Oliver en danseuse la fuite
Oliver en danseuse – la fuite

  • Ce court métrage a servi de base à la séquence finale du long métrage "Blockheads" dix ans plus tard.

Suite : les films de Laurel et Hardy : les courts-métrages : 3-1) l’année 1929 (films muets)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire