jeudi 14 janvier 2021

Cinéma : les films de Laurel et Hardy : les courts-métrages : 1) les années 1921 à 1927

Cette série d’articles décrit l’intégralité des courts-métrages dans lesquels est apparu le célèbre duo de comiques Laurel et Hardy, que ce soit dans les rôles principaux dans la plupart des films, mais aussi en tant que caméos dans quelques productions. Avec les 27 longs-métrage (en comptant les 5 dans lesquels ils ne font qu’une apparition en caméo), ils ont tourné 107 films ensemble.

Laurel et Hardy
Stan Laurel et Oliver Hardy 4 Stan Laurel et Oliver Hardy 1 Stan Laurel et Oliver Hardy 2 Stan Laurel et Oliver Hardy 3
Stan Laurel et Oliver Hardy

Arthur Stanley Jefferson, dit Stan Laurel est né le 16/06/1890 à Ulverston dans le Lancashire au nord de l'Angleterre et est décédé le 23/02/1965 à Santa Monica aux États-Unis. Il fut acteur, scénariste et réalisateur. Entre 1917 avec son premier film, “Nuts in May”, et 1926, il participe à 71 films dont de nombreux sont aujourd'hui perdus. A partir de 1927, avec Oliver Hardy, il forme le célèbre duo comique Laurel et Hardy et est considéré comme un maître du cinéma burlesque.

stan laurel
Stan Laurel 1 Stan Laurel 2 Stan Laurel 3 Stan Laurel 4
Stan Laurel 5 Stan Laurel 6 Stan Laurel 9 Stan Laurel anniversaire 1
Stan Laurel

Stan Laurel Oscar 1 les femmes de Stan Laurel Loïs Laurel 1 Loïs Laurel 2
son Oscar – ses femmes – sa fille Loïs

Oliver Norvell « Babe » Hardy est né le 18/01/1892 à Harlem dans l'État de Géorgie aux États-Unis et est décédé d'un infarctus le 07/08/1957 à North Hollywood. Il fut acteur de cinéma et chanteur. Entre 1914 avec son premier film, “Outwitting Dad”, et 1926, il tourne dans plus de 300 films. A partir de 1927, avec Stan Laurel, il forme le célèbre duo comique Laurel et Hardy.

Oliver Hardy
Oliver Hardy 1 Oliver Hardy 2 Oliver Hardy 3
Oliver Hardy 4 Oliver Hardy 5 Oliver Hardy 6
Oliver Hardy

Le coffret de 22 DVD sorti en octobre 2009 comprend la plupart des ces courts-métrages, en version noir et blanc et certains en version colorisée. Même si d’autres existent également en couleur, sans savoir pourquoi ils sont absents des DVD, je n’ai retenu que les versions présentes sur ces DVD, en privilégiant les films colorisés.

coffret DVD

Le Veinard (A Lucky Dog)

affiche

Réalisateur : Jess Robbins ; Date de sortie : 01/12/1921 ; Durée : 24 mn

Thème : Un chien errant se lie d'amitié avec Stan et l'aide à déjouer un voleur déguisé en comte suisse.

générique

Résumé : Un jeune homme malheureux expulsé par sa propriétaire pour ne pas payer son loyer se lie d'amitié avec un chien errant. Le jeune homme tombe sur les rails du tramway qui s’arrête juste à temps, puis il est bousculé par une voiture dans laquelle se trouvent une jeune femme et son petit ami. Le chien et le jeune homme se heurtent alors à un voleur qui détrousse un homme. Le bandit, place accidentellement l'argent de sa victime dans la poche arrière du jeune homme, se détourne de sa première victime, qui s'enfuit, pour voler Stan. Le voleur vole alors l'argent qu'il avait déjà volé, au jeune homme perplexe qui pensait qu'il était fauché.
Le jeune homme et le chien s'échappent et le chien se lie d'amitié avec un caniche. La propriétaire du caniche est la jeune femme rencontrée précédemment et elle persuade le jeune homme de faire entrer son chien dans l’exposition canine locale. Lorsque son entrée est refusée, le jeune homme se faufile quand même, mais est rapidement expulsé, suivi de tous les chiens de l’exposition. Le jeune homme aperçoit la propriétaire du caniche à l'extérieur à la recherche de son chien et propose son chien à sa place. Elle accepte et lui propose à son tour de venir chez elle. De cette scène est témoin son petit ami jaloux, qui se heurte au bandit et ensemble les deux complotent leur vengeance sur le jeune homme.
Chez la dame, le jeune homme est présenté au père, au petit ami et au bandit, déguisé en comte de Chease de Suisse. Le bandit tente de tirer sur le jeune homme mais son pistolet est bloqué. Le petit ami poursuit la dame dans la maison pendant que le bandit tente de faire exploser le jeune homme avec un bâton de dynamite. Le chien vient à la rescousse, chassant le bandit et le petit ami dans le jardin avec la dynamite qui explose.

la propriétaire le chien Stan
la propriétaire – le chienle jeune homme (Stan Laurel)

les danseuses le tramway le chauffeur du tramway
les danseuses – le tramway – le chauffeur du tramway

voiture Buick 1921 la jeune fille le petit ami
Buick 1921 – la jeune femme (Florence Gilbert) le petit ami (Jack Lloyd)

le policier 1 le voleur le restaurateur
le policier – le voleur (Oliver Hardy) et sa victime – le restaurateur

le policier 2 les chiens le collecteur de billets
le policier – les chiens – le collecteur de billets

les participants au concours de chiens le père le majordome
les participants à l’exposition canine – le père – le majordome (Teddy Jefferson)

  • Il s'agit du premier film que tournent ensemble Stan Laurel et Oliver Hardy, même si la complicité de leur futur duo n'est pas mise en avant. Il y a eu 100 ans en décembre 2021.
  • Le majordome du film est joué par le frère de Stan Laurel

Scandale à Hollywood (Forty-five Minutes from Hollywood)

Réalisateur : Fred Guiol ; Date de sortie : 26/12/1926 ; Durée : 17 mn

Thème : Une famille californienne reçoit une lettre l'informant que si elle ne se rend pas rapidement à Hollywood pour payer les frais qu'elle doit, elle sera expulsée de son domicile. La famille décide d'envoyer grand-père, mais le fils veut tellement voir Hollywood qu'il convainc sa mère de le laisser partir aussi

générique

Résumé : Une famille de la campagne « très profonde » est en devoir d'honorer une dette au risque de perdre sa propriété hypothéquée et pour cela doit se rendre au bureau de recouvrement dont les locaux se trouvent à… Hollywood ! Ne serait-ce qu'à cause de la magie évoquée par un tel lieu, tous les membres de la famille sont volontaires pour se charger de cette obligation, mais l’un d’entre eux doit rester garder la maison. C’est finalement la mère qui s’y colle, et le fils, Orville, sa sœur et le père se rendent à la gare avec l'unique bicyclette familiale. Après avoir bien failli le rater, les deux jeunes gens prennent le train pour Hollywood en laissant le grand-père sur le quai…
Arrivés sur place Orville et sa sœur participent à une visite organisée de la ville en autobus dans les célèbres rues où sont tournés les films. Le guide touristique encourage les téléspectateurs à regarder vers la gauche ou la droite en conséquence pour assister à certaines personnes telles que Theda Bara, les beautés du bain de Hal Roach, les enfants du gang des Petites Canailles et Daredevil Dave. Lorsque leur attention est attirée sur ce qui semble être le tournage d'un braquage de banque, les passagers du bus sautent rapidement pour examiner de plus près la scène, pour découvrir qu'elle n'est pas du tout mise en scène mais plutôt, un véritable vol. Excité à l'idée de faire partie d'un film, Orville se précipite sur les lieux du crime / tournage et encontre  un homme déguisé en femme, qui l’emmène rapidement.
Par une porte dérobée, ils se retrouvent dans le hall d'un somptueux hôtel hollywoodien, et finalement dans une suite où le détective de l'hôtel prend un bain. Ici, la «femme» rend le jeune homme inconscient et essaie de lui voler ses vêtements pour qu'elle puisse s'habiller en homme et éviter de se faire épingler pour le vol de la banque par la police qui est à sa poursuite. Le voleur, désormais habillé en homme, quitte la pièce avec le jeune homme vêtu de ses anciens vêtements, allongé sur le lit du détective au moment où sa femme rentre à l'appartement.
Dehors, la police rattrape le voleur et le reconduit à l'hôtel, où le détective s'est retrouvé dans le hall, vêtu uniquement de sa serviette de bain. Le concierge est sur place pour se débarrasser d'un chat gênant qui a grimpé sous la serviette, alors il libère une souris pour inciter le chat à sortir. Tout devient un peu étrange par la suite alors que le détective retourne dans sa chambre et est confronté au voleur, qui vient de faire évanouir sa femme. Alors que la course pour attraper le voleur se poursuit dans tout l'hôtel, il entre dans la chambre d'un invité sans méfiance (Stan Laurel) et une bagarre a lieu sur son lit - avec lui dedans ! Devant la porte, le détective a rencontré les policiers et a essayé de forcer l'entrée mais finit par reculer dans la chambre d’un autre client. Finalement, le détective jette un extincteur dans le pantalon du voleur, qui jette ensuite un jet d'eau continue sur tous les résidents de l'hôtel.

la famille à table le père la mère
la famille à table – le père (Jack Rube Clifford) – la mère (Charlotte Mineau)

la soeur le fils Orville la saucisse
la sœur (Sue O'Neil) Orville (Glenn Tryon) – la saucisse

la photo de Vivien Oakland le vélo la vache
la photo de Vivien Oakland – le vélo – la vache

les chevaux le train le chef de gare
les chevaux – le train – le chef de gare (Tiny Sandford)

le guide touristique voiture du guide les passagers
le guide touristique – le bus du guide – les passagers

Theda Bara les belles en maillot de bain la nageuse
Theda Bara – les belles en maillot de bain

les petites canailles l'avion de Dave le Démoniaque Dave le Démoniaque
le gang des Petites canailles (Joe Cobb, Jackie Condon, Mickey Daniels, Allen 'Farina' Hoskins, Jay R. Smith, Johnny Downs et Scooter Lowry) – Dave le Démoniaque

les cinéastes les policiers 2 le voleur
les cinéastes – les policiers (dont Olin Francis) le voleur

le détective Em la femme du détective le concierge
le détective (Oliver Hardy) - Em, la femme du détective (Edna Murphy) – le concierge (Jerry Mandy)

un client de l'hôtel 1 un client de l'hôtel 2 la lance d'incendie
les clients de l’hôtel (Stan Laurel et Claude Gillingwater) – l‘extincteur

les clients de l'hôtel le client arrosé la cliente arrosée
les clients de l’hôtel – les clients arrosés (dont Lyle Tayo)

  • Il s'agit du deuxième film que tournent ensemble Stan Laurel et Oliver Hardy après Le Veinard (The Lucky Dog) en 1921, même si les deux acteurs n'ont aucun plan en commun

La Soupe aux canards / Quelle situation ! / Maison à louer (Duck Soup)

affiche

Réalisateur : Fred Guiol ; Date de sortie : 13/03/1927 ; Durée : 17 mn

Thème : Deux vagabonds se réfugient dans le manoir du colonel Blood en vacances. Lorsqu'un jeune couple passe pour se renseigner sur la location du logement, Stan et Ollie se font passer pour le propriétaire et la femme de chambre.

générique

Résumé : Hives et Maltravers, deux clochards assis sur un banc, lisent le journal et apprennent que pour lutter contre les graves incendies qui dévastent la région, les autorités vont réquisitionner les vagabonds. Voilà d'ailleurs un garde forestier qui s'approche et nos deux compagnons prennent la fuite.
Ils trouvent refuge dans une riche demeure. Deux domestiques qui en ont la garde et doivent la louer durant l'absence du colonel Blood, le propriétaire, sont sur le point de la quitter pour le week-end. Ces derniers partis, nos compères s'installent, mais bientôt arrivent Lord et Lady Tarbotham, intéressés pour louer la maison. Maltravers endosse aussitôt le rôle du propriétaire des lieux et Hives, travesti, celui de la bonne !
Le propriétaire, qui a oublié son arc et ses flèches, ne tardera pas lui aussi à revenir chez lui. Laurel et Hardy fuient alors à nouveau et sont attrapés par les rangers et forcés de combattre les incendies de forêt.

le colonel Blood James Hives et Marmaduke Maltravers le chef du recrutement
le colonel Blood (James A. Marcus)James Hives (Stan Laurel) et Marmaduke Maltravers (Oliver Hardy) – le chef du recrutement (Bob Kortman)

les recrues les vélos voiture Ford T
les recrues – les vélos – la Ford T

la maison les domestiques Laurel et Hardy à table
la maison à jouer – les domestiques (William Courtright et Laura La Varnie) – Hives et Maltravers à table

James Hives Marmaduke Maltravers Maltravers en colonel
Hives – Maltravers – Maltravers en colonel

Hives en Agnès Lord Tarbotham Lady Tarbotham
Hives en Agnès – Lord Tarbotham (William Austin) Lady Tarbotham (Madeline Hurlock)

la valise le chauffeur du camion le camion de déménagement
la valise – le chauffeur du camion – le camion de déménagement

les passagers du wagon le contrôleur un passager
les passagers du wagon – le contrôleur – un passager (Charlie Hall)

le train le tableau du colonel l'incendie
le train – le portait du colonel – l’incendie

  • C’est le premier film dans lequel Laurel & Hardy apparaissent dans leurs personnages "Stan et Ollie”.
  • “La soupe au canard” a été refait sous le nom de “Another Fine Mess” en 1930.

Faibles femmes / En plein méli-mélo (Slipping wives)

affiche

Réalisateur : Fred Guiol ; Date de sortie : 03/04/1927 ; Durée : 21 mn

Thème : Une femme négligée, afin de rendre son époux jaloux, s'arrange avec Laurel pour que celui-ci lui fasse la cour.

générique

Résumé : Priscilla est mariée à un artiste nommé Leon. Cependant, Leon ne montre pas beaucoup d'intérêt pour sa femme, alors, avec l’aide de leur ami Winchester Squirtz, elle élabore un complot pour regagner son affection. Ferdinand Flamingo arrive à la porte pour vendre de la peinture et se dispute avec Jarvis, le majordome. Priscilla emploie Ferdinand pour «lui faire la cour» et s'assurer que Leon devienne jaloux. Jarvis doit laver et habiller Stan et lui donner l'air suffisamment présentable pour le faire endosser l’identité de Lionel Ironsides, un écrivain célèbre, pour tromper Leon lors d'un dîner. Mais Ferdinand se méprend et confond l’ami avec le mari.
Priscilla avoue à Leon ce qu'elle a fait et il sort une arme pour donner une leçon au «dépanneur». Leon coince Ferdinand et admet qu'il ne fait que faire croire à Priscilla qu'il est vraiment jaloux. Jarvis ne s'en rend pas compte et il chasse Ferdinand de la maison avec un fusil. Jarvis revient, l'air secoué. Un policier le suit et dit: "Vous avez failli me faire sauter la cervelle". Léon et Priscilla s'étreignent.

la femme Leon, le mari Winchester Squirtz
Priscilla (Priscilla Dean) Leon (Herbert Rawlinson) – Winchester Squirtz (Albert Conti)

les modèles Jarvis Ferdinand Flamingo
les modèles – Jarvis, le majordome (Oliver Hardy) Ferdinand Flamingo / Lionel Ironsides (Stan Laurel)

la peinture la baignoire le lit
la peinture – la baignoire – le lit

le chat le policier
le chat en chaussette – le policier

  • Slipping Wives a ensuite été retravaillé dans l'avant-dernier court métrage de l'équipe “The Fixer Uppers”, réalisé en 1935.

Un ancien flirt (Love’em and weep)

affiche

Réalisateur : Fred Guiol et F. Richard Jones ; Date de sortie : 12/06/1927 ; Durée : 21 mn

Thème : L’ancienne maîtresse d’un homme d'affaires menace d'exposer leur passé, détruisant à la fois son mariage et sa carrière. Il envoie son aide pour la tenir à l'écart d'un dîner que lui et sa femme organisent ce soir-là.

générique

Résumé : Titus Tillsbury, homme respectable et respecté, prépare un discours avec son secrétaire particulier, Romaine Ricketts, lorsque surgit "Peaches", une ravissante jeune femme avec qui il a eu une aventure. S'enfermant seul avec elle dans son bureau il se réjouit de ces retrouvailles mais l'arrivée de Mme Tillsbury va un peu précipiter les choses... Miss "Peaches" accepte de se dissimuler dans la salle de bains mais n'entend pas rester éternellement dans l'ombre et donne rendez-vous à Titus le soir même : il sera là ou elle révèle tout avec une vieille photo compromettante ! Titus, outre qu'il a un dîner important, entend bien se débarrasser de l'importune et charge Romaine Ricketts d'arranger les choses... Bien que Romaine exprime ses craintes que sa propre femme l'apprenne, il n'a d'autre choix que d'obéir à son patron, sinon il sera renvoyé. 
Romaine se présente chez Peaches et aperçoit la même photo de son patron avec la femme. Il cache rapidement la photo dans sa veste juste avant que l'ex-petite amie n'apparaisse. Romaine lui annonce que Tillsbury les rejoindra plus tard, mais elle communique directement avec Tillsbury au téléphone et lui demande d'être chez elle dans les dix minutes. Romaine, ayant en outre reçu une remarque indignée de son hôtesse, quitte l’appartement et monte dans sa voiture. Il est vu par Mme Scandale, la commère locale, qui juge bon de l'interroger. Il lui dit qu'il attend son patron. L'ex-petite amie sort et pousse la vieille femme sur le côté avant que Stan ne fasse marche arrière et démolit sa voiture.
Peaches et Romaine arrivent au restaurant branché Pink Pup et commandent à manger.
De retour à la maison de Tillsbury, Titus reçoit ses invités, dont le juge Chigger et sa femme,  tandis qu'au Pink Pup Peaches et Romaine ont une brève démonstration d'affection. Lorsque Romaine se rend compte qu'il a été repéré par Mme Scandale, il se précipite pour téléphoner à son patron pour l'avertir que la copine est en route.
Peaches quitte le Pink Pup et monte dans la voiture de Romaine, Mme Scandale prend un taxi et poursuit le couple.
Peu de temps après, les deux voitures arrivent à la maison de Tillsbury. Peaches fait irruption à l'intérieur avec Romaine. Titus  présente le couple comme M. et Mme Ricketts au juge et à sa femme. Lorsque Romaine enlève son manteau, la photo tombe. Le juge la récupère et la met sur une table. Titus menace de se tirer une balle si la femme ne part pas. Elle s'évanouit, et il laisse tomber le pistolet chargé qu'il tient contre sa tête et il tire un coup de feu. La panique s'installe. Mme Tillsbury se précipite pour l'aider et expose brièvement la photo avant que Titus ne s'assoie dessus, cassant le verre.
Mme Tillsbury dit à Romaine que lui et sa «femme» peuvent passer la nuit chez eux, ce qui n'est bien sûr pas une bonne nouvelle pour Romaine, dont la vraie femme est en route vers la maison. Les deux hommes emmènent Peaches dans le couloir et la placent sur les épaules de Titus et la dissimulent avec un manteau. Romaine va sortir de la maison avec «elle». Mme Tillsbury a repéré son mari sous le manteau et les suit à l'extérieur - où Mme Ricketts vient d'arriver dans son taxi. Les épouses commencent à étrangler systématiquement leurs maris respectifs.

Titus Tillsbury Romaine Ricketts Peaches
Titus Tillsbury (James Finlayson) – Romaine Ricketts (Stan Laurel)Peaches (Mae Busch)

la photo la femme de chambre le valet
la photo – la femme de chambre (Clara Guiol) – le valet (Charlie Hall)

Mme Scandale voiture e Romaine voiture de Mme Scandale
Mme Scandale (Billie Latimer) – la voiture de Romaine – la voiture de Mme Scandale

le directeur du restaurant le couple au restaurant la réceptionnista au vestiaire
le directeur du restaurant (Leo Sulky) – le couple au restaurant – la réceptionniste au vestiaire

le  serveur Mme Aggie Tillsbury le juge Chigger et Mme Chigger
le serveur (Chet Brandenburg) – Mme Aggie Tillsbury (Charlotte Mineau) – le juge Chigger (Oliver Hardy) et Mme Chigger (May Wallace)

la tête de Ttus Mme Ricketts Titus déguisé
la tête de Titus – Mme Ricketts (Vivien Oakland) – Titus et Peaches déguisés

  • Un ancien flirt (Love 'Em and Weep) est une comédie antérieure à la formation du duo même si Stan Laurel et Oliver Hardy en partagent la distribution. Stan y joue l'un des premiers rôles alors qu'Oliver se cantonne dans une quasi-figuration et il est aussi notable que les deux acteurs n'apparaissent jamais ensemble dans aucun plan.
  • Le film était le premier dans lequel l'acteur anglais Charlie Hall devait apparaître avec Laurel et Hardy.
  • Love 'em and Weep a été refait en 1931 sous le nom de “Chickens Come Home”, Mae Busch et Stan Laurel reprenant leurs rôles. James Finlayson a joué le majordome cette fois, remplaçant Charlie Hall, Oliver Hardy assumant le rôle original de Finlayson.

Il était un petit navire (Why girls love sailors)

affiche

Réalisateur : Fred Guiol ; Date de sortie : 17/07/1927 ; Durée : 18 mn

Thème : La fiancée de Willie est kidnappée par un capitaine bourru. Pour la retrouver, Willie se déguise en vamp et est courtisée par le capitaine, surpris en flagrant délit par sa propre femme.

générique

Résumé : Le film commence par le chargement d'un navire appelé le Merry Maiden. Le second du navire est décrit comme "un tyran, le plus méchant membre d'équipage, après le capitaine bien sûr". Willie Brisling est fiancé à Nelly et ils sont amoureux. Le capitaine quitte son navire, il voit Nelly et décide qu'il la veut. Willie a un tatouage d'un navire sur sa poitrine et le montre au capitaine. Le capitaine verse une cruche d'eau dans le pull de Willie et enlève Nelly dans son navire. Willie se faufile à bord pour la sauver. Le second commence à chercher Willie. Willie décide de sauver Nelly, son dernier espoir étant de se débarrasser de l'équipage, un par un. Il se déguise en vamp. L'équipage commence à tomber sous ses charmes. Willie appelle l'un des membres d'équipage, il frappe le marin avec une matraque et l'assomme. Puis il jette la matraque au second, qui pense que c’est le marin qui l’a lancée et il le jette par-dessus bord, cela se répète jusqu'à ce que tout l'équipage soit à la mer.
Nelly est harcelée par le capitaine. Le capitaine prend goût à Willie et délaisse Nelly. La femme du capitaine apparaît alors que Willie est assis sur les genoux du capitaine. La femme du capitaine prend une arme et va tirer sur son mari. Willie l'arrête et enlève sa perruque. Stan dit que "c'était un test pour voir si vous aimez vraiment votre mari". Le capitaine et la femme commencent à se réconcilier. Mais alors le capitaine indique qu'il va "s'occuper de Willie plus tard". Willie est énervé, il ouvre la porte et Nelly apparaît. Willieindique que le capitaine n'a rien fait de bon avec Nelly et que quatre autres femmes sont déjà parties. La femme du capitaine est furieuse, Willie lui rend l'arme. Willie et Nelly partent. Il y a un coup de feu dans la pièce. La femme, toujours en colère, voit Willie et Nelly à travers un hublot et leur tire dessus. Les vêtements de Willie et Nelly tombent, et ils se retrouvent en sous-vêtements.

le Merry Maiden le second le capitaine
le Merry Maiden – le second du navire (Oliver Hardy) le Capitaine (Malcolm Waite)

les marins Willie Brisling Nelly
les marins – Willie Brisling (Stan Laurel) Nelly (Viola Richard)

le tatouage de Willie Willie en femme un marin 1
le tatouage – Willie en femme – un marin (Bobby Dunn)

un marin 2 un marin 3 un marin 4
les marins (dont Edgar Dearing, Jerry Mandy)

voiture taxi la femme du capitaine Nelly et Willie déshabillés
le taxi – la femme du capitaine (Anita Garvin)  – Willie et Nelly en sous-vêtements

Réservistes / Les gaîtés de l’infanterie (With love and hisses)

affiche

Réalisateur : Fred Guiol ; Date de sortie : 28/08/1927 ; Durée : 21 mn

Thème : Le soldat Cuthbert Hope parvient à rendre la vie dure au Sergent Banner qui doit également faire un rapport au Capitaine Bustle.

générique

Résumé : Dans un train de militaires, le capitaine Bustle est en galante conversation avec deux jeunes femmes. Le sergent Banner saisit l'opportunité de l'absence de son supérieur pour "draguer" à son tour. Pour avoir le champ libre il évince du compartiment le soldat Cuthbert, venu rendre une visite amicale. De retour le capitaine fait sortir le sergent.
A la caserne, Cuthbert amuse la troupe par ses allures efféminées. Bustle initie de son côté les hommes au maniement des armes mais il est particulièrement maladroit. Pendant un exercice de marche, à 3 kilomètres de la caserne, fatigués, les soldats décident une pause et une baignade. Cuthbert doit surveiller les vêtements de ses camarades et n'aperçoit pas Banner qui y jette une cigarette allumée. Un peu plus tard les vêtements sont en feu tandis que les soldats jouent à "cache-cache". Ca tombe bien mal car c'est justement le moment choisi par le général Rohrer pour son inspection. Se précipitant hors de l'eau les soldats découvrent la catastrophe : leurs uniformes sont brûlés ! Presque nus ils marchent sur des cactus, se dissimulent derrière un panneau annonçant le célèbre film de Cécile B. de Mille "Les Bateliers de la Volga" à l’’arrivée de deux femmes à cheval, et détruisent un nid d'abeilles qui les suivent et s'en prennent aux postérieurs des hommes de troupe.

les adieux le sergent Banner Cuthbert Hope
les adieux – le sergent Banner (Oliver Hardy)le soldat Cuthbert Hope (Stan Laurel)

un soldat et sa petite amie le capitaine Bustle les petites amies du capitaine
un soldat (Charlie Hall) et sa petite amie (Viola Richard) le Capitaine Bustle (James Finlayson) – les petites amies du Capitaine (Eve Southern et Anita Garvin)

les soldats le soldat qui dort le sandwich
le soldat qui mange (Jerry Mandy) – le soldat qui dort (Will Stanton) – le sandwich qui empeste

le masque à gaz le clairon les militaires
le masque à gaz de Cuthbert – le clairon – la troupe

le soldat le feu le cactus
un soldat – le feu – les cactus

les femmes à cheval la femme à cheval le panneau
les femmes à cheval – le panneau

le putois le général Rohrer les abeilles
le putois – le général Rohrer (Frank Brownlee) – les abeilles

  • Ce film qui n'a pas une intrigue sur toute sa longueur est en fait constitué d'une succession de scènes et de gags. C'est la première fois que Stan Laurel et Oliver Hardy constituent réellement un tandem dans leur façon de jouer.

Vieux marcheurs / Poursuite à Luna-Park (Sugar daddies)

affiche

Réalisateur : Fred Guiol ; Date de sortie : 10/09/1927 ; Durée : 16 mn

Thème : Après une nuit bien arrosée, un millionnaire se réveille marié. Avec l'aide de son avocat et du maître d'hôtel, il tente de se débarrasser de sa femme, ainsi que sa toute nouvelle belle-famille.

générique

Résumé : Lorsqu'il se réveille ce matin-là, Cyrus Brittle a un sacré mal au crâne que l'énorme bloc de glace que lui apporte son majordome a bien du mal à soulager. Mais cela n'est rien à côté d'apprendre qu'il s'est marié la veille et que la nouvelle Mme Brittle, son frère et sa fille l'attendent au salon formulant un plan pour lui extraire 50 000 $. Il téléphone alors à son avocat qui accourt aussitôt pour défendre ses intérêts, mais sa fraîche épouse et surtout sa brute de frère ne sont intéressés que par la possibilité de monnayer un arrangement. En manque d'argument, son beau-frère sort un énorme pistolet et Brittle, son avocat et son valet n'ont d'autre issue que de prendre la fuite. Une poursuite s'engage. La nouvelle famille se rend à l'hôtel où ils soupçonnent que Cyrus séjourne, font irruption et demandent à savoir où il se trouve. L'avocat court rapidement pour informer son client qu'il a été retrouvé par la famille et suggère de se mettre sur les épaules de Cyrus et de jeter un long manteau sur eux et de marcher dehors en faisant défiler le majordome en mari pour éviter d'être détecté. Alors que le trio se dirige vers le hall, le long manteau est immédiatement attaqué par un chien en liberté. Ils s'échappent dans la rue où ils trouvent un policier confus observant chacun de leurs mouvements. Il les poursuit dans la rue jusqu'à ce que le beau-frère aperçoive le  couple, qui se dirige dans une salle de bal et sur sa piste de danse avec plusieurs autres couples. 
Ils se retrouvent tous à la Fun House d’un parc d’attractions alors qu'un rassemblement excité de gens regarde et rit. L'avocat, le majordome et le mari se frayent un chemin à travers la Fun House. À travers les planchers mobiles et les tonneaux bancals, ils sont suivis de près par les autres. Finalement, le camouflage est révélé lorsque les trois hommes entrent dans une grande roue à tambour. Peu de temps après, ils prennent un toboggan et se retrouvent en tas en bas, rejoints par un groupe de femmes.
Le film se termine par un couple marchant dans la rue devant le policier suspect précédemment vu, qui fait l'erreur de soulever la jupe de la femme pour révéler qu'elle est en fait une vraie femme. Elle frappe le flic au visage alors que son mari propose de l'aider à se relever.

Cyrus Brittle le majordome la mariée
Cyrus Brittle (James Finlayson) le majordome (Oliver Hardy) – la mariée (Charlotte Mineau)

le frère de la mariée la fille de la mariée l'avocat
le frère de la mariée (Noah Young) – la fille de la mariée (Edna Marion) l’avocat (Stan Laurel)

l'ambulance le réceptionniste la réception de l'hôtel
l’ambulance – le réceptionniste de l’hôtel – la réception de l’hôtel

un passager de l'ascenseur l'avocat en femme les spectateurs
un passager de l’ascenseur – l’avocat en femme – les spectateurs

le chien les danseurs la tête de Brittle
le chien – les danseurs – la tête de Brittle

le policier la Fun House 1 le guichetier de la Fun House
le policier (Budd Fine) – la Fun House – le guichetier (Sam Lufkin)

la fille à la Fun House les spectateurs de la Fun House 1 la Fun House 2
la fille de la Fun House (Dorothy Coburn) – les spectateurs – la roue à tambour

la Fun House 3 le toboggan ls passants confondus avec Laurel et Hardy
les femmes sur le toboggan – en bas du toboggan – la femme et le mari (Eugene Pallette) confondus

Marins / A bord du Miramar (Sailors beware !)

affiche

Réalisateur : Fred Guiol et Hal Roach ; Date de sortie : 25/09/1927 ; Durée : 20 mn

Thème : Une femme et son mari nain déguisé en bébé sont des escrocs démasqués à bord d'un navire par un chauffeur de taxi

générique

Résumé : Un luxueux bateau à vapeur à destination de Monte Carlo depuis l'Amérique regorge de riches snobs et de millionnaires. Alors qu'ils commencent à monter à bord du bateau sur les quais, le Commissaire Cryder surveille les passagers. Il flirte avec les dames, grogne contre les messieurs et les presse. La baronne Behr (Lupe Velez) arrive en taxi, où elle (ou plutôt ses jambes) est instantanément reconnue par un photographe intrusif. Son mari ivre, le Baron Behr (Will Stanton) arrive séparément dans la voiture derrière elle et tombe de son taxi !
Chester  Chaste (Stan Laurel) est un chauffeur de taxi pressé, escortant ses deux passagers jusqu'aux quais. Il s'agit de Madame Ritz (Anita Garvin) et de son mari nain Roger (Harry Earles) déguisé en bébé. Elle est présentée comme "un escroc international dont la spécialité était de voler des passagers de bateaux à vapeur". Elle jette sa cigarette qui ne parvient pas à sortir par la fenêtre, atterrissant sur la banquette arrière alors qu'elle est toujours allumée. Leur taxi entre dans la zone d'amarrage et Cryder ouvre la porte à la belle Madame Ritz. Son flirt est interrompu lorsque le “bébé” joue avec son chapeau et se tord le nez. Chester attire l'attention de sa passagère sur le tarif impayé et elle lui dit d'attendre avant de s'éloigner vers le navire. Il n'y a pas longtemps avant qu'un policier (Chester Bachman) vienne et dise à Chester de déplacer son véhicule stationné illégalement, mais il refuse de bouger jusqu'à ce qu'il soit payé. Un coup rapide de la matraque du flic sur sa tête change rapidement l'esprit de Chester. Maintenant garé près du quai, Chester tente d'éteindre un incendie dû à la cigarette jetée, mais ne remarque pas qu'une grue l'a hissé lui et sa voiture sur le navire. Lorsqu'il se rend compte de la situation, il demande au commissaire de le remettre à terre. Cryder est en colère quand il perd l'intérêt d'une passagère (Viola Richard) avec laquelle il discute. Le commissaire dit à Chester de consulter le capitaine Bull, ce qu'il fait. Le capitaine (Frank Brownlee) supporte la tirade et les menaces du chauffeur de taxi pendant un bref moment avant d'interrompre avec "Où est votre billet?" Quand Chester dit au capitaine qu'il n'en a pas - ni n'en veut, il est considéré comme un passager clandestin et on lui ordonne de travailler.
Chester proteste et fait tomber agressivement le chapeau du capitaine sur le pont. Le capitaine ordonne à ses comparses de jeter l'homme par-dessus bord; si bien que Chester décide de se conformer à l'ordre de travailler. Cryder ordonne à un marin d'enlever ses vêtements, juste sous le nez d'une passagère (Dorothy Coburn) assise dans un fauteuil sur le pont. L'uniforme est passé à Chester, avec un avertissement ferme du capitaine qu'il réprimandera quiconque lui permettrait de fainéanter. Chester erre sur le pont où il s'implique dans une danse avec une jeune passagère. Cryder lui demande de se remettre au travail.
Madame Ritz et son mari nain fumant des cigares sont dans leur chambre quand elle lui dit qu'elle est partie pour organiser une partie de bridge, tandis que le baron Behr erre ivre dans une pièce occupée par une femme à moitié habillée et son mari (Tiny Sandford). Il est rapidement éjecté !
Lorsque Chester assiste au service de chambre de Madame Ritz (qui vient de partir), il rencontre le «bébé» qui lui joue des tours. D'abord avec un serpent jouet qui jaillit d'une boîte quand il enlève le couvercle, puis avec un jeu de craps. Ce qui semble être un premier jet chanceux pour le bébé devient suspect lorsque le deuxième lancer révèle un nombre identique (un 5 + 2); et puis un troisième... et un quatrième ! Chester découvre finalement les dés truqués et poursuit le bébé dans la chambre jusqu'à ce que Madame Ritz entre et accuse Chester d'essayer de blesser son bébé. Plus tard, Chester entre dans la salle de la piscine et reçoit un sale regard de la baronne Behr (Lupe Velez) qu’il pousse dans l’eau, et quand un gentleman spectateur proteste, il reçoit le même traitement. Les autres baigneuses (dont Dorothy Coburn) agissent rapidement en lui jetant des seaux d'eau alors qu'il court dans le couloir et directement vers Cryder, qui jette ensuite un coup d'œil à l'intérieur de la piscine avant de recevoir les seaux d’eau.
Peu de temps après, Madame Ritz ordonne à Chester d'emmener son bébé et de descendre des escaliers. Il choisit la voie rapide... en le poussant du haut des escaliers ! Chester jette alors un œil suspicieux sur une partie de cartes, que Madame Ritz a rejoint avec les passagères, prenant finalement le relais pour empêcher les autres joueurs d'être trompés; tandis que le bébé commence à voler leurs objets de valeur aux passagers et à les fourrer dans la doublure d'un ours en peluche. Chester affronte le bébé et demande son remboursement de 5 $ pour avoir perdu le jeu de craps truqué et menace de se débarrasser de l'ours à moins qu'il ne paie. Il refuse, alors Chester jette l'ours dans un tuyau d'aération. Le bébé plonge après et se salit, et il  se sert de son apparence sale pour accuser Chester de l'avoir jeté. Le capitaine ordonne à Chester de nettoyer le bébé, mais cela révèle la véritable identité du criminel - un bébé avec un torse poilu comme un ours !
Chester découvre également les objets de valeur cachés à l'intérieur de l'ours et se voit offrir une part d'entre eux s'il veut se taire. Chester refuse et expose le bébé, remportant les remerciements reconnaissants des autres passagers.

le Miramar le commissaire Cryder le couple sur le quai
le Miramar – le Commissaire Cryder (Oliver Hardy) – des passagers (dont Ed Brandenburg)

un passager 1 un passager 2 un passager 3
des passagers (dont Charley Lloyd)

la baronne Behr le photographe le chauffeur de taxi
la baronne Behr (Lupe Velez) – le photographe – le chauffeur de taxi (Chet Brandenburg)

le baron Behr l'oiseau voiture taxi de Chester Chaste
le baron Behr (Will Stanton) – l’oiseau du baron – le taxi de Chester

Chester Chaste Mme Ritz Roger Ritz
Chester Chaste (Stan Laurel) Mme Ritz (Anita Garvin) Roger Ritz (Harry Earles)

le policier voiture 2 le Capitaine Bull
le policier (Chester Bachman) – une voiture embarquée – le Capitaine Bull (Frank Brownlee)

les marins une passagère 1 le marin déshabillé
les marins – une passagère (Dorothy Coburn) – le marin déshabillé

un passager 4 les dés les baigneuses
une passagère et son mari (Tiny Sandford) – les dés – les baigneuses (dont Barbara Pierce)

le gentleman des passagers les joueuses de cartes
le gentleman – des passagers – les joueuses de cartes (dont Evelyn Burns)

la joueuse de cartes les cartes une passagère 3
une joueuse de cartes (Viola Richard) – les cartes – une passagère volée

l'ours en peluche le passager qui fait la collecte
l’ours en peluche – le passager qui fait la collecte

Now I’ll Tell One

affiche

Réalisateur : Clyde Bruckman ; Date de sortie : 05/10/1927 ; Durée : 18 mn

Thème : Charlie et sa femme sont en train de divorcer. Malheureusement pour Charlie, son avocat n'est pas trop brillant.

générique

Résumé : Charlie se retrouve devant le tribunal qui doit statuer sur son divorce. Sa femme tisse de lui un portrait bien noir et raconte à la cour toutes les misères dont elle fut la victime. Le film retrace son récit qui apparaît peu crédible et fortement exagéré, mais l’avocat de Charlie est un incapable bien plus préoccupé par le dysfonctionnement de sa montre que par l’affaire en cours et ne réussit qu'à rendre son client plus mauvais !
Lorsqu’un spectateur rendu furieux par le discours de son épouse prend physiquement à partie Charlie, cette dernière descend du prétoire pour le défendre et les époux finissent alors par se réconcilier pendant que le juge classe l'affaire !

le policier Charlie l'épouse
le policier (Oliver Hardy)Charlie (Charley Chase)son épouse (Edna Marion)

les spectateurs l'ambulance les passants
les spectateurs – l’ambulance – les passants

le majordome le juge l'avocat
le majordome (Wilson Benge) – le juge (Will Walling) – l’avocat de Charlie (Stan Laurel)

  • La première moitié du film est considérée comme perdue ; seule la dernière moitié a survécu.
  • Ce film a longtemps été considéré comme un film dans lequel jouait uniquement Stan Laurel jusqu'à la découverte en 1989 d'une copie plus complète dans laquelle apparaît brièvement Oliver Hardy jouant le rôle d'un policier. Cependant ils ne formaient pas officiellement le célèbre duo.

L’année du second centenaire / 200 ans de prison / Les Forçats du pinceau (The second hundred years)

affiche

Réalisateur : Fred Guiol ; Date de sortie : 08/10/1927 ; Durée : 20 mn

Thème : Jeté en prison pendant cent ans, Little Goofy et Big Goofy s’échappent, se faisant passer pour des peintres, puis prenant la place de policiers français invités à une fête privée.

générique

Résumé : Little Goofy et Big Goofy sont deux condamnés qui partagent une cellule. Ils creusent un tunnel pour s'échapper de prison. Après avoir fait un détour pour éviter l'éclatement d'une conduite d'eau souterraine, ils émergent dans le bureau du directeur et sont rapidement renvoyés au bloc cellulaire. Peu de temps après, Little Goofy et Big Goofy se déguisent en peintres et sortent avec désinvolture par la porte d'entrée de la prison pendant une pause-repas en portant des pots de peinture et des pinceaux. Cependant, ils sont surveillés par un policier suspect. Pour maintenir la ruse, ils peignent sans discernement tout ce qu'ils voient, y compris une voiture garée et son moteur. Après avoir accidentellement peint le dos d'une passante, le policier les poursuit. Ils montent dans une limousine, éjectent les deux passagers arrière et volent leurs vêtements de soirée. Par hasard, les hommes étaient Lecoque et Voitrex, deux fonctionnaires de police français en visite qui étaient en route pour rencontrer le gouverneur Browne Van Dyck pour en savoir plus sur les prisons américaines. Leur chauffeur n'est pas au courant du changement et il continue vers sa destination. Little Goofy et Big Goofy jouent le rôle des visiteurs français et sont emmenés à un banquet chez le gouverneur. Pendant le dîner, Little Goofy essaie de ramasser une cerise rebelle qui est tombée du haut de son apéritif. À la fin du banquet, le gouverneur escorte Little Goofy et Big Goofy lors d'une visite de la prison voisine. Leurs camarades du bloc cellulaire les reconnaissent rapidement, tout comme les vrais dignitaires français en sous-vêtements qui occupent l'ancienne cellule de Little Goofy et Big Goofy . Après une brève poursuite, Little Goofy et Big Goofy sont ramenés derrière les barreaux.

Little Goofy et Big Goofy le gouverneur Browne Van Dyck le Directeur
Big Goofy (Oliver Hardy) et Little Goofy (Stan Laurel) – le gouverneur Browne Van Dyke (James Finlayson) – le directeur (Frank Brownlee)

le tunnel un garde 1 les prisonniers
le tunnel – un garde (Tiny Sandford) – les prisonniers (dont Charlie Hall)

un prisonnier 1 le magasinier le cuisinier
un prisonnier (Jack Herrick) – le magasinier – le cuisinier

un garde 2 un garde 3 les peintres
des gardes (Edgar Dearing et Alfred Fisher) – les peintres

voiture Dodge Brothers Touring le policier voiture Ford Model T Touring 1920
voiture Dodge Brothers Touring – le policier (Budd Fine) – voiture Ford T Touring 1920

le client noir la passante le chauffeur
un client (Hayes Robertson) – la passante (Dorothy Coburn) – le chauffeur

les policiers français Lecoque et Voitrex voiture Locomobile Model 48 1919 les invités
les policiers français Lecoque (Otto Fries) et Voitrex (Bob O'Connor) – voiture Locomobile Model 48 1919 – les invités

les invités 2 la Comtesse de Cognac des invitées
un invité (Eugene Pallette) – la Comtesse de Cognac (Ellinor Vanderveer) – des invitées (dont Rosemary Theby)

une invitée le majordome des prisonniers
une invitée (Evelyn Burns) – le majordome (F.F. Guenste) – des prisonniers

  • Même si ce n’est pas la première fois qu'ils tournent ensemble, ce film est souvent considéré comme le premier du célèbre duo comique Laurel et Hardy qui posent ici les caractères des deux personnages qu'ils incarneront par la suite et les rendront célèbres.
  • C'est l'un des rares films de Laurel et Hardy dans lequel ils n'utilisent pas leurs propres noms.
  • La séquence dans laquelle Stan chasse une cerise de sa salade de fruits autour de la table a été répétée dans le film Laurel and Hardy “From Soup to Nuts” d'Anita Garvin

Le chant du coucou (Call of the cuckoos)

Réalisateur : Clyde Bruckman ; Date de sortie : 15/10/1927 ; Durée : 19 mn

Thème : Des mésaventures arrivent à un nouveau propriétaire situé à côté d'un asile de fous.

générique

Résumé : M. et Mme Gimplewart habitent avec leur fils une splendide maison dont ils cherchent à se débarrasser car elle jouxte l’asile psychiatrique. À cet effet M. Gimplewart a passé une annonce, mais il est bien difficile, lors de la visite des futurs acquéreurs, de leur cacher les indésirables voisins.
Après une tentative de vente infructueuse, un nouveau client se présente et leur propose d'échanger leur maison contre la sienne, en présentant une photo qui montre une splendide demeure. L’occasion est trop belle et la famille saisit cette opportunité. Mais la contrepartie de l’échange, la maison construite à la hâte, va s’avérer pire que leur ancienne maison. Les invités pour la crémaillère finissent par se battre. Après plusieurs désastres, Papa Gimplewart demande "Y a-t-il autre chose qui peut arriver ?". Il se rend alors compte que les détenus de l'asile viennent d'emménager à côté.

Papa Gimplewart Maman Gimplewart le fils Gimplewart
M. Gimplewart (Max Davidson)Mme Gimplewart (Lillian Elliott) – le fils Gimplewart (Spec O'Donnell)

annonce Laurel et Hardy fous le fou 1
la petite annonce – l’asile de fous (Stan Laurel, Oliver Hardy, James Finlayson…)

le fou 2 les fous le premier acheteur éventuel
les fous (… Charley Chase, Charlie Hall) – le premier acheteur (Frank Brownlee)

l'homme qui échange sa maison la maison 1313
l’homme qui propose l’échange (Charles Meakin) – la maison – le numéro de rue

les voisines la Ford T des Gimplewart le tapis
les voisines – la Ford T des Gimplewart – le tapis de la cuisine

la lumière le piano kes invités 2
la douche – le piano – les invitées (Fay Holderness et Lyle Tayo)

les enfants des invités le piano écrase la voiture les nouveaux voisins
les invités (Leo Willis, Edgar Dearing) et leurs fils (Andy Shuford et Jack Levine) – le piano écrase la voiture – les fous ont déménagé

  • Selon que l'on considère ou non que le tandem comique est déjà établi, ce film pourrait être à juste titre considéré comme un caméo du duo.

Plus de chapeaux (Hats off)

affiche

Réalisateur : Hal Yates ; Date de sortie : 05/11/1927 ; Durée : 20 mn

Thème : Stan et Ollie engagés comme représentants- livreurs sont chargés de la livraison d'une machine à laver... Pas facile de monter un immense escalier avec un tel objet…

générique

Résumé : Laurel et Hardy répondent à une petite annonce lancée par James Finlayson, le propriétaire de la Kwickway Washing Machine Co. et sont chargés de livrer une imposante machine à laver.
Lors de cette livraison, ils sont confrontés à un imposant escalier qu'ils gravissent à plusieurs reprises, notamment pour découvrir qu'une jeune femme en haut de l’escalier veut qu'ils lui envoient une lettre, et aussi à cause d'Oliver bien décidé à jouer les jolis cœurs auprès d’une autre jeune femme en bas de l’escalier ! Le film se termine avec une bagarre générale causée par la dispute des compères à propos de leurs chapeaux. La police intervient en embarquant tout le monde à l’exception de Laurel et Hardy qui se retrouvent assis par terre, tentant de retrouver leur propre couvre-chef, parmi une multitude de chapeaux abandonnés par les belligérants autour d’eux.

le vendeur de machines à laver la machine à laver l'escalier
le propriétaire de la Kwickway (James Finlayson) – Laurel et Hardy et la machine à laver – l’escalier

la cliente la cliente en bas de l'escalier les chapeaux
la cliente en haut de l’escalier (Anita Garvin) – la jeune femme en bas de l’escalier (Dorothy Coburn) – les chapeaux
(film non vu, photos issues de sites web)

  • Ce film est aujourd'hui la seule comédie dans laquelle jouent Laurel et Hardy qui est supposée perdue.
  • Il a aussi fait l’objet d’un remake,” Livreurs, sachez livrer !” (“The Music Box”)

Les deux détectives (Do Detectives Think ?)

affiche

Réalisateur : Fred Guiol ; Date de sortie : 20/11/1927 ; Durée : 19 mn

Thème : Un condamné évadé est là pour tuer le juge qui l'a condamné. Deux détectives incompétents sont embauchés pour garder le juge.

générique

Résumé : Le juge Foozle condamne une brute épaisse surnommée « l'Égorgeur » à la prison malgré les menaces de mort de ce dernier en pleine salle d'audience. Quelque temps plus tard, apprenant par le journal que le condamné s'est évadé, il demande la protection d'une agence de détectives.
Ferdinand Finkleberry et Sherlock Pinkham, les deux pires détectives que le monde ait connu, sont chargés de cette tâche délicate. Ils se rendent au domicile du juge où "l'Égorgeur" a pris la place du nouveau majordome que Mme Foozle venait d'engager.
Après avoir eu peur de leur ombre et de l’ombre d’une chèvre, les détectives arrivent chez le juge et sont accueillis par le “majordome” Avec un grand couteau puis un sabre appartenant au juge, l’Égorgeur  essaiera d’égorger le juge qui se réfugie sous l’eau de sa baignoire. Grâce à leur maladresse, les détectives parviennent à capturer le criminel mais Ferdinand passe les menottes à Sherlock. Un masque tombé par hasard sur le juge effraie l’égorgeur et Ferdinand en profite pour l’enfermer en attendant les policiers.

le tribunal le juge Foozle Tipton l'égorgeur
le tribunal – le juge Foozle (James Finlayson)Tipton l’Égorgeur (Noah Young)

les jurés le premier juré ls gardes
le jury (dont Charles Lloyd) – le premier juré (Charley Young) – les gardes

Mme Foozle le patron de l'agence de détectives Ferdinand Finkleberry
Mme Foozle (Viola Richard) - le patron de l'agence de détectives (Frank Brownlee) Ferdinand Finkleberry (Stan Laurel)

Sherlock Pinkham l'ombre de Laurel la chèvre
Sherlock Pinkham (Oliver Hardy) – l’ombre de Laurel – la chèvre

Laurel et Hardy le complice de l'Égorgeur le nouveau majordome
Laurel et Hardy - le complice de l'Égorgeur ( Will Stanton) – le majordome (Wilson Benge)

Foozle dans sa baignoire le sabre Ferdinand sans tête
Foozle dans sa baignoire – le sabre – Ferdinand sans tête

le masque les policiers les yeux au beurre noir
le masque – les policiers (dont Charles A. Bachman) – Ferdinand et Sherlock les yeux au beurre noir

  • C'était le premier film dans lequel Stan Laurel et Oliver Hardy portaient ce qui allait devenir leurs derbies et leurs costumes habituels.

Son cousin d’Écosse (Putting pants on Philip)

affiche

Réalisateur : Clyde Bruckman et Leo McCarey ; Date de sortie : 03/12/1927 ; Durée : 19 mn

Thème : Piedmont Mumblethunder, accueille son neveu d'Écosse, qui arrive en kilt. Il est immédiatement conduit chez un tailleur pour un pantalon approprié.

générique

Résumé : L’honorable Piedmont Mumblethunder a reçu une lettre de sa sœur qui vit en Écosse l’invitant à accueillir son fils Philip à son arrivée en Amérique. Il n’a jamais vu son neveu, mais sa sœur le prévient que ce dernier a une grosse faiblesse pour la gent féminine…
En voyant débarquer un jeune homme en kilt et béret écossais aux prises avec le médecin du service de santé de l’immigration, comme tous les badauds sur le quai, Piedmont ne peut s’empêcher de rire, mais déchante lorsqu’il se rend compte qu’il s’agit de son neveu. Se promener en ville avec son neveu devient vite un calvaire et il doit passer son temps à rattraper le jeune homme parti à la suite du premier jupon qui passe. Mais, pire que tout, la tenue inhabituelle de Philip, suscite les moqueries des passants et il n’arrête pas de provoquer des attroupements. À un moment donné, Philip perd ses sous-vêtements et, poursuivant une jolie fille, marche sur une grille de ventilation. Cela fait se soulever son kilt et plusieurs femmes s'évanouissent.
Piémont emmène alors Philip chez un tailleur pour lui acheter un pantalon, mais ¨Philip n’en a jamais porté et cette simple idée va se révéler beaucoup plus complexe à réaliser qu’il ne le croyait. Philip quitte le tailleur pour continuer à poursuivre la jeune femme qu'il a vue plus tôt. Après être montés dans un bus, Philip revoit la jeune femme et quitte le bus, un vieil écossais prend sa place. Rattrapant la femme, Philip enlève son kilt pour couvrir une flaque de boue. Rejetant cet acte de chevalerie, la femme saute simplement par-dessus la flaque d'eau et s'en va. Piedmont monte ensuite sur le kilt et tombe dans un trou profond couvert de boue.

la lettre J. Piedmont Mumblethunder les spectateurs
la lettre - Piedmont Mumblethunder (Oliver Hardy) – les badauds

Philip le médecin du navire  la fille poursuivie par Philip
Philip (Stan Laurel) – le médecin du navire (Sam Lufkin) la fille poursuivie par Philip (Dorothy Coburn)

la bouche d'égout l'attroupement le policier
la bouche d’égout – l’attroupement – le policier (Charles A. Bachman)

le tailleur le pantalon l'autobus
le tailleur (Harvey Clark) – le pantalon - l’autobus

les passagers le vieil écossais Hardy dans la boue
les passagers du bus – le vieil écossais (Alfred Fisher) – Piedmont dans la boue

  • Bien qu'ils soient apparus dans plusieurs films ensemble à ce stade, Stan Laurel considérait cela comme le premier film officiel de Laurel et Hardy.

La bataille du siècle (The Battle of the Century)

affiche

Réalisateur : Clyde Bruckman ; Date de sortie : 31/12/1927 ; Durée : 19 mn

Thème : Un manager souscrit une police d'assurance sur son chétif boxeur et essaie d'organiser un accident afin qu'il puisse toucher son montant. Quand un livreur de tartes glisse sur une peau de banane, destinée au combattant, il en résulte une scène de lancer de tartes à la crème.

générique

Résumé : Le boxeur Chiffe molle Clump, dirigé par son manager Hardy, est sur le point d'affronter le puissant Tonnerre Callahan. L'annonceur du ring présente les deux adversaires au public, se moquant de Clump. La foule ajoute à la moquerie alors qu'ils hochent tous la tête à l'unisson. Clump est assis dans son coin en attendant de combattre son adversaire à l'air menaçant alors que son manager tente de convaincre son ami qu'il ira bien, car il est considéré comme une idole. L'arbitre appelle les boxeurs au centre du ring et leur demande s'ils comprennent les règles. Callahan sourit et retourne dans son coin, prêt à se battre, avec Stan laissé debout au milieu du ring seul et confus. Alors que la cloche sonne pour commencer le combat, Callahan note que son gant est délacé et cherche de l'aide dans son coin. Clump est excité et dans sa surexcitation ne parvient pas à capitaliser sur la distraction de son adversaire, bien qu'il soit heureusement renversé lorsque Callahan heurte accidentellement son bras tendu.
L'arbitre arrête son décompte car Clump n'obéit pas à ses instructions pour se rendre dans un coin neutre. Le boxeur stupide commence même à se battre contre l'arbitre et les deux finissent par un match de lutte. La cloche sonne pour signifier la fin du premier tour et Callahan, qui est resté inconscient tout ce temps est aidé à se remettre sur pied et dans son coin. Le deuxième tour commence et il n'y a pas d'erreur cette fois de Callahan qui frappe Clump au visage. C'est une victoire facile et l'arène se vide de tous les spectateurs. Le manager, qui s'est évanoui dans toute l'agitation vient près de son boxeur vaincu endormi sur le ring. Le lendemain, un vendeur d'assurance propose à Stan une police de 5 $.
Stan et Ollie marchent dans la rue avec l'intention d'Ollie de réclamer l'assurance en s'assurant que Stan se blesse. Stan marche sur une peau de banane et se plaint qu'il aurait pu se casser le cou. Cela donne une idée à Ollie : il jette une banane sur le trottoir et essaie d'encourager Stan à marcher dessus mais Stan parvient à l’éviter. Ils arpentent la rue où un policier glisse sur la banane. Il frappe Stan sur la tête avec son bâton après qu'Ollie lui a tendu la banane. Une grosse bosse apparaît sur la tête de Stan, au grand plaisir d'Ollie qui proclame qu’il réclamera 1000 $ pour la blessure ! Un livreur de tartes sort d'une boulangerie tenant une caisse de tartes et glisse sur la peau de banane. Ollie essaie de donner à Stan la banane pour prendre le blâme mais le livreur le voit et attaque Ollie à la place.
La première tarte est envoyée dans le visage d'Ollie par le livreur. La deuxième (et le troisième) est lancée par Ollie sur le livreur, mais il le rate et frappe à la place une femme qui monte dans sa voiture. La femme demande à savoir qui l'a frappée avec la tarte. Stan n'hésite pas à accuser Ollie.! Elle lance une tarte à Hardy mais frappe un gars qui fait cirer ses chaussures. Il s'implique dans le combat. Puis vient le vendeur d'assurance. Il se fait crémer par tous. Puis le maire. Puis un spectateur. Puis une femme qui bat son tapis par la fenêtre. Un autre spectateur. Un patient dentaire. Plus de spectateurs. Ensuite, les tartes sont jetées PARTOUT et à TOUT LE MONDE ! Enfin, un policier demande à Stan et à Ollie qui a commencé le combat de tartes. Ils prétendent n'avoir connaissance d'aucun combat de tartes. Quand le policier essaie de leur faire remarquer, il est frappé avec une tarte. Il les poursuit ensuite alors que le film se termine.

l'annonceur sur le ring Tonnerre Callahan les managers ce Callahan
l’annonceur du match (Gene Morgan) – Tonnerre Callahan (Noah Young) – ses managers (dont Steve Murphy)

Chiffe Molle Clump le manager de Chump l'arbitre
Chiffe Molle Clump (Stan Laurel) son manager (Oliver Hardy) – l’arbitre (Sam Lufkin)

les spectateurs un spectateur l'assureur
les spectateurs (dont Lou Costello, Jack Hill, Ham Kinsley, Eric Mack, Bert Roach, Charlie Hall) – l’assureur (Eugene Pallette)

Laurel et Hardy les bananes le policier qui glisse
Laurel et Hardy – les bananes – le policier (Budd Fine)

le livreur de tartes le camion de tartes la femme qui monte en voiture
le livreur de tartes (Charlie Hall) – le camion de tartes – les victimes :  la première victime (Dorothy Coburn)

le cireur de bottes et son client le maire le dentiste
le cireur de chaussures (Hayes Robertson) et son client (Jack O'Brien) – le maire (Wilson Benge) – le dentiste (George B. French) et son patient (Dick Sutherland)

l'ouvrier de la rue le client de la boulangerie le commis de boulangerie
l’ouvrier de la rue (Dick Gilbert) – le client du boulanger (Edgar Dearing) – le boulanger (Wilkie C. Mahoney)

les victimes une victime le client du barbier
les passants – une victime (Al Hallett) – le client du barbier

le barbier la femme à sa fenêtre le facteur
le barbier (Pete Gordon) – la femme à sa fenêtre (Lyle Tayo) – le facteur

la femme en voiture le client du photographe le photographe
la femme en voiture (Ellinor Vanderveer) – le client du photographe – le photographe (Bob O'Conor)

la femme qui glisse le policier de la fin la bataille
la femme qui glisse (Anita Garvin) – le policier (Chester Bachman) – la bataille

  • Le célèbre combat de tartes a détenu le record du plus grand combat de tartes jamais organisé pour un film. Il aurait utilisé 3 000 tartes, soit une journée entière de production de la Los Angeles Pie Company. Près de 40 ans plus tard, ce record se dit battu par la bagarre de tartes mise en scène pour “La grande course autour du monde” (1965) pour laquelle quelque 4 000 tartes ont été achetées.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire