vendredi 18 septembre 2020

Voitures anciennes : les records d’enchères

Revenons-en aux monstrueuses enchères de voitures anciennes d’exception !

Dans les années 1980-1990, les prix des automobiles de collection qui avaient un certain palmarès ne semblaient pas connaître de limite aux surenchères !

Pourtant, pendant quelque 22 ans, de 1987 à 2008, une seule voiture a tenu le record. Vendue l’équivalent de quelque 57.000.000 F ou 9.800.000 $ (8.106.669 €) aux enchères organisées par la maison Christie’s à Londres en novembre 1987, la cinquième Bugatti Royale coupé Kellner de 1931 fut de loin et à juste titre la plus forte enchère jamais connue !

1990.09.09-089.32 Bugatti Royale coupé Kellner
Bugatti Royale coupé Kellner 1931 (9.654.000 $ en 1987)

Le record précédent, détenu également par une Bugatti Royale, la Bugatti Royale Berline de Voyage de 1931 vendue 6.500.000 $ (46.019.000 F / 6.845.266 €) par Kruse International à Reno en juin 1986, n’a pas tenu longtemps !

1990.09.09-089.31 Bugatti Royale berline de voyage
Bugatti Royale Berline de Voyage1931 (6.500.000 $ en 1986)

Elle avait pourtant pulvérisé le record précédent de 3.424.490 $ (32.278.000 F / 4.900.215 €) attribué à une Aston Martin DBR2 de 1957 vendue par Christie’s le 01/05/1985 qui venait de battre le record établi la veille à 2.788.513 $ (26.283.550 F / 3.990.477 €) par une Alfa Romeo Tipo B de 1934 toujours chez Christie’s !

Aston Martin-DBR2 1957 3.424.490 $ Christie's 19850501
Aston Martin DBR2 1957 (3.424.490 $ en 1985)

Alfa-Romeo Tipo B 1934 2.788.543 $ Christie's 19850430
Alfa Romeo Tipo B 1934 (2.788.513 $ en 1985)

Le premier record “homologué” datait du 12/07/1984 avec une Mercedes-Benz 500K Roadster de 1936 adjugée 1.450.000 $ (12.700.000 F / 1.905.486 €) encore chez Christie’s !

Mercedes-Benz 500K Roadster 1936 1.450.000 $ Christie's 19840712
Mercedes-Benz 500K Roadster 1936 (1.450.000 $ en 1984)

La Bugatti Royale, dont aucune n’a été revendue sous le marteau depuis, n’a été détrônée qu’en 2008 avec une Ferrari de 1961, la Ferrari 250 GT SWB California Spyder, adjugée 10.894.900 $ (7.040.000 €) par  RM Sotheby’s à Maranello.

Ferrari 250 GT SWB California Spyder 1961 10.894.900 $ Maranello Sotheby’s 20080518
Ferrari 250 GT SWB California Spyder, 1961 (10.894.900 $ en 2008)

Ce seront d’ailleurs par la suite des Ferrari qui battront les records, dont une Ferrari 250 Testa Rossa de 1957, adjugée 12.042.500 $ (8.908.492 €) par RM Sotheby’s encore à Maranello en 2009.

Ferrari 250 Testa Rossa 1957 12.042.500 $ Maranello par RM Auctions 20090517
Ferrari 250 Testa Rossa 1957 (12.042.500 $ en 2009)

C’est une autre Ferrari 250 Testa Rossa, Prototype de 1957 qui obtiendra le record suivant en se vendant 16.390.000 $ (10.728.000 €) par Gooding & Co à Pebble Beach en 2011.

Ferrari 250 Testa Rossa 1957 16,390,000 $ Pebble Beach Godding & Co 20110821
Ferrari 250 Testa Rossa, Prototype 1957 (16.390.000 $ en 2011)

Des Ferrari, sauf exception, car une Mercedes W 196 de 1954 endossa à Goodwood en 2013 le maillot du record suivant avec un colossal 29.650.095 $ (22.701.860 €) lors de la vente Bonhams !

MERCEDES-BENZ W196R FORMULA 1 RACING SINGLE-SEATER 1954 29.650.095 $ Goodwood Bonhams 20130712
Mercedes W 196 1954 (29.650.095 $ en 2013)

Quand arrive la Ferrari 250 GTO, c’est l’escalade ! Produites à seulement 36 exemplaires mais maintes fois répliquées, les 250 GTO d’origine s’arrachent à prix d’or, comme celle de 1962 vendue par Bonhams à Quai Lodge en 2014 qui s’envole à 38.115.000 $ (28.542.010 €) !

FERRARI 250 GTO BERLINETTA 1962 38.115.000 $ Carmel Bonhams 20140814
Ferrari 250 GTO 1962 (38.115.000 $ en 2014)

Et à l’heure actuelle (fin 2020), c’est une autre Ferrari 250 GTO de 1962 qui détient l’ultime record lorsqu’elle fut vendue en 2018 à Monterey par la maison Sotheby’s pour la coquette somme de 48.405.000 $ (41.613.780 €) !

Ferrari 250 GTO 1962 48.405.000 $ Monterey Sotheby's 20180825
Ferrari 250 GTO 1962 (48.405.000 $ en 2018)

Ces prix issus de ventes aux enchères sont publics et officiels, mais des ventes privées ont connu des montants bien plus importants, notamment lors de la vente d’une autre Ferrari 250 GTO qui se serait échangée  en 2018 pour la modique somme de quelque 80.000.000 $ !

Quant à la Bugatti Royale de notre référence du départ, qu’en serait-il de nos jours ? On n’est probablement pas prêt d’en revoir une aux enchères, mais plus rare encore qu’une Ferrai 250 GTO, bien qu’elle ne joue pas dans la même cour, compte tenu de l’inflation et de son prestige, elle pourrait atteindre des sommets entre 50 et 100.000.000 $ !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire