jeudi 16 avril 2020

Voitures anciennes : les voitures au cinéma : Chitty-Chitty Bang-Bang et La Grande Course autour du Monde

Les automobiles au cinéma ont déjà évoquées dans l’article : “80 voitures mythiques du cinéma”.

Certains films sont davantage consacrés aux automobiles qui deviennent ainsi les vedettes principales de l’histoire. Selon l’âge du film ou la période pendant laquelle l’action se situe, on pourra donc y rencontrer des véhicules anciens. Ce qui est le cas pour deux films que j’ai revus récemment, différents mais néanmoins basés sur des automobiles de course : “Chitty-Chitty Bang-Bang” et “La Grande course autour du monde”.

Comme je l’ai déjà cité, le site IMCDB.org, fort intéressant, recense un nombre incroyable d’automobiles apparaissant au cinéma ou à la télévision et permet de s’y référencer pour retrouver le nom d’un modèle, voire une voiture oubliée, qu’elle ait ou non un rôle important.

1) Chitty-Chitty Bang-Bang (1968)

affiche

  • Réalisation : Ken Hughes – Pays : Grande-Bretagne - Durée : 2h24- Sortie en France : mars 1969
  • Le film est une adaptation du livre pour enfants de Ian Fleming (auteur de James Bond), écrit en 1964, en s’inspirant du comte Louis Zborowski qui mourut à Monza à 29 ans en 1924, sur le circuit de courses de voitures en heurtant un arbre à pleine vitesse. Louis Zborowski, avec l’un des fondateurs de la société des voitures Bentley, Clive Gallop, réalisa quatre voitures de course pour son propre usage, dont trois qu’il baptisa du nom de « Chitty Bang Bang ».
  • Sujet : C’est l’histoire d’un inventeur farfelu et veuf, qui crée des machines plus folles les unes que les autres et qui vit dans la misère avec ses deux enfants. Un jour, cependant, il achète une ancienne voiture de course et avec une amie de la famille, ils partent au bord de la mer. Sur la plage, le père raconte une histoire, et tous vivent des aventures incroyables au dangereux pays fantastique et imaginaire de Vulgarie.
  • Résumé : L'inventeur Caractacus Potts, aimable farfelu, a deux charmants enfants, qu'il élève seul — leur mère est morte — avec ten­dresse et berce dans le domaine des rêves. Or, les délicieux Jeremy et Jemina, qui font de temps à autre... l’école buissonnière, convoitent une vieille voiture de course, championne des premières grandes courses du siècle, et qui finit tristement ses jours, toute délabrée, dans un garage de village.
    Caractacus qui vient de gagner quelque argent à la foire grâce à ses gadgets aussi surprenants que compliqués, réunit les shillings nécessaires à l'achat de la vieille voiture. Tandis, que le grand-père, vieil original, part en promenade dans la forêt, et prétend prendre le chemin de l'Alaska..., Caractacus et ses deux bambins se dirigent vers le bord de la mer dans la voiture remise en état, pour profiter d'une journée ensoleillée. En chemin, ils croisent une ravissante jeune fille, riche héritière du fabricant de bonbons du Comté, et après un petit incident qui a précipité sa belle voiture dans la mare, 1a gracieuse Trully, conquise par la gentillesse de Jeremy et Jemina, part avec eux, étrennant la vieille voiture de course pour goûter les joies de la plage.
    Comme il le fait quotidiennement, Caractacus va raconter à ses enfants et Trully, une histoire extraordinaire où vont se mêler singulièrement réalité - voici un gros bateau à l'horizon qui s'approche du rivage - et imaginaire - ce bateau transporte un prince bulgare redoutable, l'horrible baron Bomburst... C'est ainsi que Trully, le jeune veuf et ses enfants vont faire le plus extravagant des voyages dans un pays fantastique, la Vulgarie, délivrant des enfants retenus dans le sous-sol d'un château où règne un potentat cruel.
    Mais le rêve achevé... Caractacus et Trully, répondant au secret désir de Jeremy et Jemina, partent... en voyage de noce à bord de la merveilleuse vieille voiture de course, au rythme de son halètement sympathique et si personnel : Chitty, Bang, Bang..., dont les enfants chantent la chanson.
  • Le film a été tourné en Angleterre, dans le Sud de la France et en Bavière — le château du baron Bomburst est un des fameux châteaux de Louis II de Bavière — et nous entraîne dans un voyage inattendu.
  • Une comédie musicale adaptée de ce film a été créée à Londres en 2002.
  • Les personnages principaux :

06 Caractacus Potts 03 Jemima 03 Jeremy
Caractacus Potts (Dick Van Dyke) – Jemina Potts (Heather Ripley) – Jeremy Potts (Adrian Hall)

05 Bunjee Potts 03 Coggins 03 le ferrailleur
Bunjee Potts (Lionel Jeffries) – Coggins (Desmond Llewelyn) – le ferrailleur (Victor Maddern)

05 le chien Edison 04 Trully Scrumptious 07 Lord Scrumptious
le chien EdisonTrully Scrumptious (Sally Ann Howes) – Lord Scrumptious (James Robertson Justice) et le chef cuisinier (Ross Parker)

08 les ouvrières 10 Blonde 11 les danseurs
les ouvrières – Blonde (Barbara Windsor) – les danseurs

13 le Baron Bomburst 20 la Baronne Bomburst 15 les espions
le Baron Bomburst (Gert Fröbe) – la Baronne Bomburst (Anna Quayle) – les espions (Alexander Doré et Bernard Spear)

22 le kidnappeur d'enfants 23 le fabricant de jouets 24 les enfants
le ravisseur d’enfants (Robert Helpmann) – le fabricant de jouets (Benny Hill) – les enfants

24 Peter 25 Caractacus et Trully
Peter (Michael Audreson) – Caractacus et Trully

12 le train 14 le bateau 16 le chariot 18 le Zeppelin
En plus des voitures, d’autres transports apparaissent dans le film : train – bateau – chariot – Zeppelin

  • Les voitures :

01 Cottin-Desgouttes Grand Prix 1911 01 Fiat S74 Replica 1967 01 Metallurgie-Maybach Special 1907
dans la course : Cottin-Desgouttes Grand Prix 1911 – Fiat S74 Replica 1967 – Metallurgie-Maybach Special 1907

01 Renault GP Replica 1967 01 Rolls-Royce Phantom I 1925 02 Chitty Chitty Bang Bang avant
Renault GP Replica 1967 – Rolls-Royce Phantom I 1925 – Chitty-Chitty Bang-Bang

02 Chitty Chitty Bang Bang épave 02 Chitty Chitty Bang Bang après 19 Chitty Chitty Bang Bang volante
Chitty-Chitty Bang-Bang : en épave - restaurée – volante

03 Panhard et Levassor 04 Humber 8 HP Replica 1909 09 McCurd 32 4 HP 1913 
Panhard & Levassor - Humber 8 HP Replica 1909 – McCurd 32 4 HP 1913

17 Austro-Daimler 27-80 PS 1912 21 Panhard et Levassor Type X19 1914
Austro-Daimler 27-80 PS 1912 – Panhard & Levassor Type X19 1914

2) La Grande Course autour du monde (1965)

affiche

  • Titre original : The Great Race - Réalisation : Blake Edwards – Pays : États-Unis - Durée : 2h37 – Sortie en France : février 1966
  • Le film est librement inspiré par The Great Race, un événement médiatisé durant les années 1907 et 1908 en France et aux États-Unis.
  • Sujet : En 1908, 6 voitures prennent le départ de la première grande course automobile autour du monde qui va de New York à Paris. Parmi les concurrents, l'ignoble professeur Fatalitas et son âme damnée sont prêts à tout pour éliminer leurs adversaires. Bientôt, ils n'ont plus qu'un seul concurrent : le séduisant Leslie qui voyage dans sa Leslie spéciale en compagnie de Maggie DuBois, une jolie journaliste new-yorkaise et féministe.
  • Résumé : New-York 1908. Une grande course automobile est organisée : New-York-Paris, via le grand Nord, la Sibérie, l'Europe centrale. Le professeur Fatalitas, personnage machiavélique, aidé de Max, un grimaçant acolyte, tient à gagner la course- et, pour ce faire, emploiera tous les moyens, surtout les plus déloyaux, pour empêcher la victoire de son principal adversaire, le grand Leslie, sorte d'archange radieux, à bord de sa Leslie Spéciale.
    Six voitures prennent le départ à New-York, au mi­lieu d'une foule délirante. Une concurrente inattendue : Maggie DuBois, tout de rose vêtue, journaliste éprise de féminisme à tout prix et dans tous les domaines.
    Bientôt les voitures du professeur Fatalitas et du grand Leslie sont les seules  à concourir, et la suffragette est recueillie tantôt par l'un, tantôt par l'autre.
    Alors nous assistons à toutes les péripéties de la course. Un pittoresque arrêt dans un saloon nous vaut une savoureuse bagarre dont l'enjeu est une ravissante chanteuse ; la traversée du Grand Nord oblige les con­currents à unir leurs forces et rapprocher leur chaleur humaine pour survivre au blizzard ; l'arrivée dans un royaume d'Europe centrale, la Carpanie, donne lieu à un subterfuge dû à la ressemblance étrange du prince Hapnik de ce royaume de fantaisie avec Fatalitas. Ce dernier sera substitué momentanément au prince, faible d'esprit, incapable de supporter la cérémonie du couronnement. Cet épisode se termine par une étrange incursion dans les cuisines du palais où les participants de la course se livrent avec une cinquantaine de cuisiniers à une gigantesque batail­le de tartes à la crème.
    Enfin, le terme de la course approche. Les deux voi­tures rivales se suivent. Le grand Leslie, qui vient de convaincre Maggie DuBois qu'il l'aime tendrement mal­gré ses allures revendicatrices, s'arrête à un mètre du but, au pied de la tour Eiffel, pour embrasser sa fiancée. Le professeur Fatalitas, furieux et vexé de gagner à si bon compte, décide de refaire la course en sens Inverse.
  • Morceau de bravoure aux multiples visages, soutenu par une habile mise en scène et une figuration (humaine et... matérielle) abondante et bien dirigée, défendu par d'excellente acteurs, voilà un spectacle de détente de premier choix qui se regarde comme un bel album d'images et dont la drôlerie et la truculence dérideraient le spectateur le plus morose. Nathalie Wood y apporte une note de fraîcheur délicieuse.
  • Proche de « Ces merveilleux fous volants » et du «Voyage en ballon », le film est dédié à à Laurel et Hardy qui ne l'auraient pas renié.
  • Le film donnera suite à une série télévisée d'animation américaine (Wacky Races) sous le titre français : Les Fous du volant !
  • Les personnages principaux :

02 Leslie 02 Hezekiah 01 le présentateur
Leslie (Tony Curtis) – Hezekiah, l’assistant de Leslie (Keenan Wynn) – le présentateur

03 le Professeur Fatalitas 03 Max 06 le fermier
le Professeur Fatalitas, l’ennemi de Leslie (Jack Lemmon) – Max, l’assistant de Fatalitas (Peter Falk) – le fermier

10 les constructeurs de voitures 14  Henry Grosbonnet 20 Hester Grosbonnet
les constructeurs de voituresHenry Grosbonnet (Arthur O'Connell) – Hester Grosbonnet (Vivian Vance)

14 Frisbee 15 Maggie DuBois 17 le perroquet
Frisbee (Marvin Kaplan)- Maggie DuBois, une journaliste féministe participant à la course (Natalie Wood) – le perroquet

25 le maire de Bonacho 29 le shérif de Bonacho 30 l'agent
le maire de Borracho (Hal Smith) – le shérif de Borracho (Denver Pyle) – l’agent

26 les danseuses 27 Lili Olay 28 Texas Jack 
les danseusesLili Olay, la chanteuse du saloon (Dorothy Provine) - Texas Jack, brute épaisse et habile tireur, petit ami de Lili (Larry Storch)

31 l'ours blanc 32 le générla Kuhster 33 le baron Rolte Van Stuppe
l’ours blancle Général Kuhster, général du Prince qu’il veut renverser (George Macready) – le Baron Rolte Van Stuppe, qui veut renverser le Prince (Ross Martin)

34 le Prince 35 les chanteurs
Hapnik, le Prince de Carpanie, principauté des Balkans (Jack Lemmon) – les chanteurs

37 La Tour Eiffel 37 Notre-Dame-de-Paris
Paris

  • Les voitures :

22 les voitures au départ 12 la voiture Leslie Special n°1 a 12 la voiture Leslie Special n°1
les voitures au départ de la course – la Leslie Special (n°1)

07 la voiture fusée de Fatalitas 09 voiture sur rail de Fatalitas 13 la voiture Hannibal 8 n°5
les “voitures” de Fatalitas : voiture-fusée – voiture sur rail – Hannibal 8 (n°5)

19 Stanley Model 62 1911 08 voiture Queen 1905 18 voiture Darracq JJ Replica 1903 n°2
Stanley Model 62 1911, la voiture de Maggie DuBois – Queen 1905 – Darracq JJ Replica 1903 (n°2)

23 voiture n°3 21 voiture n°4 23 voiture Ford Model R 1906 n°6
voiture n°3 – voiture n°4 – Ford Model R 1906 (n°6)

24 Ford T 1912 36 autres voitures
Mercer Model 35 1911 et Ford T 1912 – autres voitures

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire