dimanche 13 mars 2011

L’histoire de la télévision : l’année 1978 et l’année 1979

L’année 1978

Janvier : Jean-Louis Guillaud est nommé président de TF1, Maurice Ulrich d'Antenne 2 et Claude Contamine de FR3.

Jean Louis Guillaud Maurice Ulrich Claude Contamine

10 janvier : diffusion en France de “Racines”, feuilleton télévisé américain en 13 épisodes de 90 minutes, créé d'après le roman éponyme d'Alex Haley et diffusé entre le 23 et le 30 janvier 1977 sur ABC. Ce feuilleton met en scène l'histoire, sur plusieurs générations, d'une famille d'esclaves afro-américains. Leur quotidien y est dépeint sans concession : travail forcé, viols, vente et séparation des membres d'une même famille, ségrégation... Générique.

Racines

11 janvier : premier tirage télévisé du loto par Christine Trevisan, ancienne employée de la loterie nationale qui donne les résultats en direct le mercredi à 19h53 sur TF1.

11 mars : Claude François est attendu sur le plateau de Michel Drucker. Son attachée de presse découvre chez lui son corps inerte dans la salle de bains.

claude françois

12 avril : Le feuilleton américain “Dallas” est lancé. Il sera diffusé en France à partir du 24 janvier 1981.

dallas 1

22 avril : après avoir remporté le "Grand Prix Eurovision" l'année précédente, TF1 organise l'édition 1978 depuis le Palais des Congrès de Paris.

Mai : Retransmission intégrale du Tournoi de Roland Garros sur TF1.

roland garros 1978 1

10 juin : Première diffusion de “Starsky et Hutch” en France, série américaine de 92 épisodes de 48 minutes (et un pilote de 70 minutes), créée par William Blinn et diffusée entre le 30 avril 1975 et le 15 mai 1979 sur le réseau ABC. En France, la série a été diffusée jusqu’au 9 décembre 1984 sur TF1. Cette série met en scène deux policiers de Bay City (Californie), une ville imaginaire calquée sur Los Angeles - toutefois dans un des épisodes, Hutch déclare faire partie de la police de Los Angeles. Le brun David Michael Starsky (Paul Michael Glaser), ayant grandi dans les rues de New York est un peu naïf et très extraverti, tandis que son acolyte, blond, Kenneth « Hutch » Hutchinson (David Soul), est plus réservé et réfléchi. Malgré leurs apparentes différences, ils sont comme des frères l'un pour l'autre. Aidés par leur ami « Huggy Bear » (Antonio Fargas) (dit « Huggy les bons tuyaux » dans la version française), ils résolvent les affaires qui leur sont adressées par leur capitaine Dobey (Bernie Hamilton) de façons peu conventionnelles et très musclées. Générique.

Starsky et Hutch 2

3 juillet : “Récré A2”, émission de télévision française pour la jeunesse créée par Jacqueline Joubert diffusée sur Antenne 2 jusqu’au 29 juin 1988 conçue autour de Patrick Simpson-Jones et Dorothée, speakerin et speakerine de la chaîne, et entourés d'une équipe d'animateurs : Gérard Chambre, Fabrice, Ariane Gil, William Leymergie, Cabu, Isabelle Arrignon, Pat Le Guen, Jacqueline Vauclair, Jean Martin. Puis les ont rejoint petit à petit : Jean Lacroix, Alain Chaufour, Jean-Jacques Chardeau, Elfie, Jacky, Véronique Baudoin, François Corbier, Julie Bataille, Zabou Breitman, Marie Dauphin et Charlotte Kady. Des intervenants récurrents participaient aussi à l'aventure comme Gérard Majax, Gaston Cassez, Chantal Goya, Henri Dès et Jacqueline Joubert elle-même. L'émission survécut au départ de Dorothée sur TF1 privatisée, durant une saison entière. Sa créatrice Jacqueline Joubert démissionnant de l'unité des programmes de la jeunesse d'Antenne 2 en juin 1988. Une émission phare des années 1980 pour les enfants. Au service du public et de la création de qualité. La devise du programme : "apprendre en s'amusant." Avec la disparition de Récré A2, c'est un peu un savoir-faire audiovisuel artisanal qui s'en est allé. Générique.

récré a2 1

3 juillet : “Goldorak”, le premier manga japonais débarque dans les émissions de jeunesse, et fait l'unanimité chez les jeunes. Cette série animée japonaise réalisée par Tōei animation en 1975 d'après un manga de Gō Nagai compte 74 épisodes de 26 minutes. Elle a été diffusée au Japon du 5 octobre 1975 au 27 février 1977. En France, elle a fait son apparition sur Antenne 2 dans l'émission Récré A2 et sa diffusion s'est faite en plusieurs salves : des inédits furent programmés au moins jusqu'à la fin 1980. Un empire extra-terrestre belliqueux, les Forces de Véga, a asservi et détruit la lointaine planète avancée mais pacifique d'Euphor. Le prince d'Euphor, Actarus, a toutefois pu échapper au massacre en volant le robot de combat Goldorak qui peut traverser l'espace dans sa soucoupe porteuse. Actarus, réfugié sur terre, est soigné et adopté par un scientifique humaniste, le professeur Procyon, directeur d'un centre de recherches spatiales, et Goldorak caché dans une caverne sous le centre. D'apparence humaine, contrairement aux humanoïdes hideux de Véga, Actarus se fait passer pour un terrien et travaille comme fermier au Ranch du Bouleau Blanc voisin, propriété de l'irrascible vieillard Rigel. Lorsque l'empire de Véga tourne sa soif de conquête vers la Terre et établit une base militaire dans ce but sur la face cachée de la lune, Actarus et Goldorak s'opposent à leurs plans et combattent leurs soucoupes et monstres robotiques. Ils sont aidés d'abord par Alcor, l'ancien pilote de Mazinger Z et protagoniste de la série du même nom, aux commandes d'une soucoupe construite par ses soins, l'OVTerre. Au fil de la série, l'identité secrète d'Actarus le devient de moins en moins et deux jeunes filles les rejoignent: Vénusia, la fille de Rigel, et Phénicia, la soeur d'Actarus, qui a, elle aussi, échappé au massacre. Le quatuor devient la Patrouille des Aigles, équipée de trois engins qui s'assemblent à Goldorak pour les combats aériens, sous-marins et souterrains à mesure que les stratagèmes de Véga deviennent plus complexes. L'empereur de Véga, le Grand Stratéguerre, finit par abandonner sa planète à une destruction écologique pour commander personnellement l'invasion de la Terre. A la fin de la série , il est anéanti ainsi que toute sa flotte dans un combat ultime entre la Terre et la Lune. Sortant victorieux de cette dernière bataille, Actarus et Phénicia peuvent retourner sur Euphor, leur planète d'origine, afin de recommencer une civilisation. Un des génériques.

Goldorak

Septembre : “L'Enjeu”, magazine d'information économique créé par François de Closets et Emmanuel de La Taille et diffusé sur TF1.

22 septembre : l'écrivain américain Bukowski arrive saoul sur le plateau d'”Apostrophes” et se dispute avec Cavanna, ce qui lui permet de se faire connaître.

apostrophes

22 septembre : “Médecins de nuit”, série télévisée française en 38 épisodes de 54 minutes, créée par Bernard Gridaine (alias Bernard Kouchner), Hervé Chabalier et Gilles Bression et diffusée jusqu’au 27 juin 1986 sur Antenne 2. La musique du générique a été écrite par Vladimir Cosma. Cette série met en scène une équipe de médecins de nuit en situation d'urgence. Outre l'aspect médical, les scénarios mettent en lumière les aspects sociaux de la fin des années 1970 en banlieue parisienne. Générique.

médecins de nuit

3 novembre : Création de la série américaine “Arnold et Willy”, série télévisée américaine en 189 épisodes de 25 minutes diffusée jusqu’au 4 mai 1985 sur le réseau NBC. En France, la série sera diffusée à partir du 3 octobre 1982 sur TF1.

Arnold et Willy

 

L’année 1979

8 janvier : “Antenne 2 Midi”, journal de la mi-journée diffusée sur Antenne 2 jusqu’au 6 septembre 1992. Il a notamment été présenté par Claude Sérillon et Daniel Bilalian. En 1979, l'affaire des diamants de Bokassa, mettant en cause le Président Valéry Giscard d'Estaing a causé le remerciement de Claude Sérillon, qui avait abordé l'affaire dans la Revue de presse. En 1992, Antenne 2 devenant France 2, Antenne 2 Midi est remplacée par le journal de 13 heures.

antenne 2 midi

Février : Dans le cadre des Dossiers de l'écran, diffusion en France du premier épisode d'”Holocauste”, télésuite américaine en 4 épisodes de 89 à 135 minutes et diffusée entre le 16 et le 18 avril 1978 sur NBC. Cette télésuite raconte l'Holocauste (expression controversée pour la Shoah), pendant la Seconde Guerre mondiale, vécu à la fois par les Weiss, une famille de juifs allemands, et par un jeune avocat, lui aussi allemand, enrôlé par les SS. Générique.

holocaust

23 mars : “La Lumière des justes”, feuilleton télévisé en coproduction française-autrichienne-suisse-belge en 14 épisodes de 52 minutes, créé par Jean Chatenet et Jean Cosmos d'après l'œuvre d'Henri Troyat, diffusé sur TF1. Ce feuilleton met en scène la vie d'une jeune veuve aristocrate aux idées républicaines qui tombe amoureuse d'un officier russe à Paris au début du XIXème siècle. Pris tous deux dans la tourmente de l'histoire et les conséquences de leur engagement politique, ils finiront en Sibérie, déchus mais transcendés par l’amour. Générique.

La Lumière des justes

21 avril : “Temps X” , émission, programmée jusqu'en 1989, qui mêle science, science-fiction et culture populaire et devient culte au fil des années. Igor et Grichka Bogdanoff y sont mis en scène habillés de combinaisons futuristes et évoluant dans un décor de vaisseau spatial. C'est le premier magazine télé de science-fiction en France. Les téléspectateurs peuvent y découvrir notamment des séries fantastiques, dont certaines sont à l'époque inédites en France (ou diffusées de manière lacunaire), par exemple La Quatrième Dimension, Star Trek, Cosmos 1999, Au-delà du réel, Doctor Who. Sont également proposés des extraits de films cultes de science-fiction comme La Mouche noire. L'émission fait participer de futures célébrités comme Franck Dubosc en pilote de vaisseau ou Frédéric Beigbeder interviewé à 13 ans sur la science-fiction. Générique.

Temps X

31 juillet : début de la diffusion en France de “Les Arpents verts”, série télévisée américaine en 170 épisodes de 25 minutes, créée par Jay Sommers et diffusée entre le 15 septembre 1965 et le 7 septembre 1971 sur le réseau CBS. Oliver Douglas, un célèbre avocat new-yorkais, las de sa vie citadine, achète une ferme dans la petite ville de Hooterville et s'y installe avec sa femme... qui n'appréciera jamais la vie campagnarde. Grande dame citadine et très snob, elle tentera cependant : on la verra ainsi bêcher le jardin en robe du soir, et courir après le bétail en talons hauts... Générique.

Les Arpents verts

6 septembre : Guy Lux reprend le “Palmarès” sur A2, arrêté depuis juin 1967.

21 septembre : “L'Île aux trente cercueils”, feuilleton télévisé de Marcel Cravenne en coproduction française/belge/suisse en 6 épisodes de 52 minutes, librement adapté du roman L'Île aux trente cercueils de Maurice Leblanc, et diffusé sur Antenne 2. L'action se déroule en 1917. Véronique d'Hergemont (Claude Jade) est une jeune femme de trente-cinq ans, devenue infirmière à l'hôpital militaire de Besançon dans l'espoir d'oublier un passé qui la hante depuis quatorze ans. En effet, Véronique d'Hergemont ne peut se pardonner la mort de son père et de son fils François, disparus en mer. La mort de ses proches est en effet pour elle le châtiment pour avoir, contre la volonté de son père, épousé le comte Vorski. Après avoir compris que son propre père avait enlevé l'enfant pour le protéger, elle avait fui Vorski, qui s'était entre-temps avéré être un dangereux mythomane, persuadé d'être appelé à un destin grandiose... Générique.

L'Île aux trente cercueils

15 décembre : Création de la Rete 3, troisième chaîne de télévision publique italienne à vocation régionale et de services du groupe audiovisuel public Rai.

ReteTV3

22 décembre : “Les 400 Coups de Virginie”, feuilleton français en 6 épisodes de 52 minutes de Bernard Queysanne et Marcel Mithois, diffusé sur TF1. Virginie et son mari emménagent dans un grand appartement d'un quartier chic parisien dont leur tante Estelle est propriétaire. Épouse oisive et sans enfant, délaissée par un mari absorbé par la clientèle de son cabinet installé chez eux, Virginie va chercher à s'occuper : en redécorant entièrement leur foyer, en apprenant seule à conduire, en fabriquant elle-même ses vêtements. Générique.

Les 400 Coups de Virginie

27 décembre : Le feuilleton “Côte Ouest” est créé aux Etats-Unis par David Jacobs pour Lorimar Productions, il comportera 344 épisodes de 45 minutes et un téléfilm de 180 minutes, et sera diffusé jusqu’au 13 mai 1993 sur le réseau CBS. En France il sera diffusé neuf ans plus tard.

Côte Ouest

C’est en 1979 que naît le “Teletel”, futur “Minitel”.

Précédent : L’année 1976 et l’année 1977
Suivant
: L’année 1980 et l’année 1981

1 commentaire:

  1. J'aimerais , si possible, connaître la durée et le nom de l' emission présenté le matin par JACQUELINE ALEXANDRE.merci mjg

    RépondreSupprimer