dimanche 29 septembre 2013

Tourisme en Normandie : La Vallée de la Touques, la Normandie traditionnelle de Pont-l’Évêque à Beaumont-en-Auge

Parcourons un petit circuit augeron au nord de Lisieux dans la Normandie traditionnelle.

En suivant l'itinéraire du Guide Vert Michelin, le circuit de la vallée de la Touques permet de découvrir les villages traditionnels normands.

Canapville

Canapville (Calvados) est un site ancien qui compte actuellement 222 Canapvillais où les Ducs de Normandie exploitaient une importante vacherie ainsi qu'une pêcherie sur la Touques. Le manoir des Evêques du XIIIème - XVème siècle, est un des plus charmants édifices en pans de bois du pays d'Auge. Ouvert seulement en juillet et août de 14h00 à 19h00 sauf le mardi, la visite coûte 5 €.

Pont-l'Évêque

Patrie du fromage du même nom fabriqué ici depuis le 13ème siècle, Pont-l'Evêque se situe dans la vallée herbagère de la Touques. s'articule autour de la Rue St-Michel, est traversée par deux confluents de la Touques, la Calonne et l'Yvie et héberge 4133 Pontépiscopiens. Sa famille étant issue de cette ville, Gustave Flaubert la connaissait parfaitement.

On y verra de belles demeures à colombages principalement sur l'Yvie, le long de la rue Saint-Michel, de la rue de Vaucelles avec un ancien relais de poste du XVIème siècle devenu l'auberge de l'Aigle d'Or (menu à 52 €) et l'ancien manoir des Tourailles.

2008.09.26-006 l'Yvie 2008.09.26-010 maisons à colombages 2010.10.11-002 ancien manoir des Tourailles 
l’Yvie – maisons à colombages – ancien manoir des Tourailles

2008.09.26-008 auberge de l'Aigle d'Or 2008.09.26-009 auberge de l'Aigle d'Or
l’auberge de l’Aigle d’Or

Sur la place du Tribunal, se trouve l'ancien couvent des dames dominicaines de l'Isle du XVIème siècle pourvu d'un balcon de bois typique et de poteaux sculptés. Derrière on peut flâner dans un joli petit jardin.

2008.09.26-004 ancien couvent 2008.09.26-005 jardin 2010.10.11-005 jardin derrière la place du tribunal

L'hôtel de Brilly, maison natale du dramaturge Robert de Flers (1872-1927) abrite la mairie. L’hôtel Montpensier de style Louis XIII abrite la bibliothèque.  

 2008.09.26-011 hôtel de Brilly (mairie)  2010.10.11-007 hôtel Montpensier
hôtel de Brilly – hôtel Montpensier

L'église Saint-Michel est un bel édifice de style flamboyant construit de 1483 à 1519 flanqué d'une tour carrée. L'architecte de cette église, Jacques Samaison a également tracé les plans de Saint-Jacques de Lisieux.

2008.09.26-001 église Saint-Michel 2010.10.11-009 église Saint-Michel 2008.09.26-003 église Saint-Michel

Le château accueillait jusqu'en septembre 2007 le musée "La belle Epoque de l'automobile" désormais fermé. En face se trouve un lac de 59 hectares aménagé en base de loisirs.

Le musée du Calvados Père Magloire :

Adresse : Calvados Père Magloire, Route de Trouville, 14130 PONT L'EVEQUE
Horaire : Avril, Octobre et du 1er au 10 Novembre : 11H00 - 14H30 - 15H30 – 16h30, Mai - Juin - Juillet - Août – Septembre : 10H30 - 11H30 - 14H30 - 15H30 - 16H30 - 17H30
Tarifs : 3,30 € - Accueil Privilège (avec cadeaux de bienvenue) : 10 €, Gratuit pour les mineurs
Site web :
http://www.calvados-pere-magloire.com/
Durée de la visite guidée : 45 minutes

Le musée a été créé en 1983, il regroupe une collection de 450 objets dont les plus anciens datent du 18ème siècle. On y découvre les outils intacts du bûcheron, du tonnelier, du bourrelier, du sabotier, du vannier, une quantité d'outils utilisés à la ferme et des objets en cuivre ou en étain fabriqués en Normandie, on y apprend l'origine du nom "Calvados" qui viendrait du galion “El Salvador” qui faisait partie de l’Invincible Armada et qui vint s’échouer sur les côtes normandes en 1589. La dernière partie du musée est consacrée à un superbe moulin à pommes et son pressoir datant tous deux du 18ème siècle.

2013.09.26-003 musée 2013.09.26-007 musée 2013.09.26-008 musée2013.09.26-011 musée 2013.09.26-010 musée 2013.09.26-012 musée
maquettes, objets, personnages, documents, etc…

2013.09.26-009 musée 2013.09.26-004 moulin à pommes 2013.09.26-005 pressoir
El Salvador – moulin à pommes – pressoir

La visite des chais permet de découvrir l'art du vieillissement du Calvados. Le vieillissement des eaux-de-vie dans leur logement sous bois est une phase essentielle du processus d'élaboration des cuvées. C'est en effet par l'échange continuel entre l'eau-de-vie, le bois et l'air des chais que les Calvados s'enrichissent des matières tanniques du chêne. L'arôme du Calvados va s'exalter, sa coloration s'accentuer, passant du doré à un ambre de plus en plus profond. Ensuite, le Maître de Chais assemble, comme un bouquet de fleurs, les Calvados d'âges et de terroirs différents. Il les déguste régulièrement afin de vérifier leur évolution pour obtenir un produit final d'une grande qualité, respectueux de ses origines. Une présentation audiovisuelle montre le Maître de Chais dans la campagne normande, de la croissance des pommiers à la fabrication et la dégustation du Calvados.

2013.09.26-002 fûts

La visite se termine à la boutique par une dégustation de différentes gammes de Calvados, cocktail ou pommeau, et la vente éventuelle de cartes postales, magnets, verres, bouteilles de Calvados pouvant coûter de 26 € la bouteille classique de 70 cl jusqu’à 490 € le flacon de 50 cl d’un très rare 50 ans d’âge !

calvados 50 ans
Après 50 ans en fûts de chêne, ce Calvados a perdu plus de la moitié de son volume initial (la part des anges). Cela aboutit à un phénomène de très forte concentration d'arômes dû à l'évaporation de l'alcool et de l'eau (photo issue du site web)

Rocques

Rocques, peuplé de 308 Rocquais, est situé à 3,5 kms de Lisieux, dans la vallée verdoyante de la Paquine. L'église campagnarde du XIIIème siècle possède le plus beau porche du pays d'Auge, constitué de deux parties en bois juxtaposées datant du XVIème siècle. L'église était fermée sinon on aurait pu voir à l'intérieur le chœur du XIIIème, un tableau et des torchères de la confrérie de la charité locale et des statues en bois polychromes.

2008.09.26-012 église de Rocques

Ouilly-le-Vicomte

Situé à 4,1 kms de Lisieux, Ouilly-le-Vicomte héberge 784 Vicomtois. Son église est une des plus anciennes de Normandie (vestiges des Xème et XIème siècles). Egalement fermée, elle abrite un autel Renaissance en bois sculpté.

2008.09.26-013 église d'Ouilly-le-Vicomte

Coquainvilliers

Habitée par 723 Coquainvillais, Coquainvilliers est un , où Paul Cornu fut le premier à décoller avec un hélicoptère de sa fabrication le 13 novembre 1907. On peut visiter des distilleries notamment celle du Moulin de la Foulonnerie (3,30 €).


Paul Cornu et son hélicoptère en 1907

Pierrefitte-en-Auge

Pierrefitte-en-Auge est une commune de 114 Pierrefittais typiquement augeronne avec ses maisons à toit de chaume, ses corps de ferme, ses pressoirs. L''église du XIIIe siècle (fermée !) possède un remarquable plafond peint en camaïeu bleu et violet représentant des paysages, classé par les Monuments Historiques en raison de sa rareté et de son originalité.

Saint-Hymer

Agréablement située au creux d'un vallon, Saint-Hymer, peuplée de 663 Saint-Hymériens, doit en grande partie sa notoriété à son prieuré, fondé par Hugues de Montfort entre 1066 et 1077. Le clocher de l'église du XIVème siècle est une réplique de celui de la célèbre abbaye de Port-Royal-des-Champs, au sud-ouest de Paris. L'église (ouverte) abrite un bel ensemble de boiseries des XVIIème et XVIIIème siècles, des vitraux du XIVème et des toiles de Jean Restout. Une figure de la publicité télévisée pour les machines à laver Vedette, Jeanne Denis, dite "la Mère Denis" (1893-1989), est enterrée dans le cimetière attenant. "C'est bien vrai ça !"

2008.09.26-015 église 2008.09.26-014 boiserie dans l'église 2008.09.26-016 tombe de la Mère Denis
église de Saint-Hymer et ses boiseries – La tombe de “la Mère Denis”

Beaumont-en-Auge

Petit bourg de 496 Beaumontais, Beaumont-en-Auge est perché sur un éperon dominant la vallée de la Touques (table d'orientation) et est la patrie du mathématicien et physicien Pierre Simon, marquis de Laplace (1749-1827) dont on peut voir la statue et la maison natale. L'église St-sauveur date du XIème siècle pour la partie la plus ancienne. Le village héberge en outre l'un des derniers artisans fabriquant des kaléidoscopes en France.

2008.09.26-018 vallée de la Touques 2008.09.26-020 statue de Pierre Simon 2008.09.26-019 église

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire