mardi 9 mars 2010

L’histoire de la télévision : les postes de télévision

 

A l’époque de la télévision électromécanique, des postes de télévision ont été vendus au Royaume Uni, aux États-Unis et en Russie de 1928 à 1934. Les premiers postes commercialisés par John Logie Baird en 1928 étaient des radios avec l’addition d’un dispositif d’image utilisant un néon derrière un disque de Nipkow, dont les ouvertures en spirales produisaient une image de la taille d’un timbre-poste, doublée par une lentille. Le dispositif était également vendu sans radio. Environ un millier de ces «televisors» furent vendus entre 1930 et 1933.

1928 Baird-ModelC 1929 Western-Television 1930 BairdTelevisor 1932-34-Model-B2-Russian

Le premier téléviseur commercial à tube cathodique a été produit par Telefunken en Allemagne en 1934, puis par d’autres fabricants en Angleterre (1936) et aux États-Unis (1938).

1934-35-Telefunken-FEIII 1935-36-DS-Loewe-FE-B-Germany 1936-37-Fernseh-AG-Germany 1938-FernsehAG-Model-DE6-Germany
Postes allemands

1936-Baird-T5 1937-Cossor-437T-9inUK1937-Murphy-A42V-12inUK 1939-Ekco-TA201-7in
Postes anglais

1938-Du-Mont-Model-180-Television 1939_GE_HM171 1939-RCA-TT5 1939-DuMont-Model-183
Postes américains

L'EMYVISOR 180 lignes (fin de 1935) développé en France par René Barthélemy, était disponible dans le commerce en pièces détachées ou tout assemblé au prix de de 8000 à 10000 francs de l'époque, ce qui correspond à environ 6000 euros d'aujourd'hui.

1936 French_EMYVISOR_Model_95-front 1935 pub Emyvisor
L’Emyvisor français

En 1938, en Angleterre, la télévision est bien plus répandue (au moins 10 000 téléviseurs contre 300 pour la France). La BBC par des programmes de qualité (retransmission de compétitions sportives, etc...) a su trouver son public contrairement à la France où les émissions, réalisées uniquement depuis le studio de Grenelle avec des moyens limités, sont plutôt ennuyeuses.

Un téléviseur anglais Marconi de 1938-1939 coûtait de 11500 à 15500 F soit 4900 à 6600 euros d'aujourd'hui.

1938-Marconi-707-7in 1938 PubTVMarconi

Le poste le moins cher avant la seconde guerre mondiale fut fabriqué aux États-Unis en 1938, avec un tube de 8 cm, vendu 125 dollars (équivalent à 863 dollars aujourd’hui), un modèle à écran de 30 cm était vendu 445 dollars (environ 3000 dollars aujourd’hui).       

L’usage de la télévision explosa aux États-Unis après la guerre, avec l’expansion progressive des émetteurs, la baisse des prix due à la production en grande série, le développement des loisirs et des revenus. Tandis que seuls 0,5% des ménages avaient un téléviseur en 1946, 56% en avaient un en 1954 et 90% en 1962. En Angleterre, il y en avait 15 000 en 1947, 1,4 million en 1952 et 15 millions en 1968.

 1946-Pye-B16T-9in 1947-LMT-front 1948-DuMont-RA103-Doghouse 1948-Hallicrafters-514-7in-Portable 1948-Philco-48-700-7in 1948-Tele-Tone-TV149-7in 1949Airline94GSE31088 1949-Crosley-9-425 1949-French-Sonora-441-line 1949-Zenith-28T925R-10in

Les différents pays ont utilisé des standards de télévision différents dès le «noir et blanc» : La France adopta d’abord le système allemand à 441 lignes, puis passa à 819 lignes, ce standard procurant la meilleure définition en télévision analogique, le double du standard anglais à 405 lignes. Cependant ce standard demandait des caméras à bande passante quadruple, la sensibilité était plus faible, et surtout la bande hertzienne occupée était doublée. En pratique, le résultat n’atteignit pas la qualité escomptée, et la France repassa au standard européen à 625 lignes pour la couleur, mais en développant le système SECAM.

Pour la couleur, toute l’Europe passa au standard 625 lignes PAL en suivant l’exemple allemand, alors que l’Amérique du Nord adopta le NTSC à 525 lignes dès 1941.

1948-Zenith-Color-TV
Le Zenith Color TV de 1948 fut utilisé pour une démonstration du système couleur

Les premiers récepteurs en "441 lignes" puis "819 lignes" en France en 1950 étaient de type à amplification directe, avec un seul canal en bande VHF basse, l'antenne était en forme de H, faite de deux dipôles verticaux couplés. Ils comportaient une dizaine de tubes "octal".

Après l'apparition d'autres canaux et d'émetteurs en VHF, la seconde génération de téléviseurs utilisait le changement de fréquence, avec le "rotacteur" de canaux, muni de modules d'accord à introduire selon les canaux. La dérive des oscillateurs obligeait à agir sur le réglage fin pour avoir une image correcte. Les tubes "noval" et "miniature" remplacent les "octal". Un récepteur en "noir et blanc" utilisait une quinzaine de tubes.

 1950-Bush-TV22-mag 1951-Grammont-504-A-31-France 1951-LeningradT2-GERMANY 1952-GEC-BT2147-8in 1953-Philips-ATX100A70-DUTCH-Germany 1954-Pye-VT2-10inUK
1955-Rembrandt-FE852-10ch-GERMANY
 1957-Teleavia-Lg 1958-FSE-Iris12-GERMANY 1959-Zenith-16C20-17in 1960-Motorola-Model-23SF3 1961_Sony_8-301W_Front

L'apparition de la couleur a obligé les spectateurs à remplacer leur récepteur par la première génération de téléviseurs couleur des années 60, munis du tube cathodique à masque (shadow mask). Les réglages de convergence demandaient une expertise du dépanneur, avec environ 12 réglages à refaire après chaque intervention. Le dépanneur en télévision était d'abord un changeur de tubes, car ces téléviseurs en comportaient une trentaine.

1954 rca ct100 1957-RCA-21CD7916-21in1960-Sharp-CV2101-ColorTV 1965 RCA-CTC162-ColorTV 1967 cft rs15
Le RCA CT100 est le 1er téléviseur couleur aux USA, le CFT RS15 est l’un des 1ers téléviseur couleur en France

En France, en 1967, un poste couleur coûtait 5000 F, soit le prix d’une petite voiture et seuls 1500 appareils étaient en service.

L'apparition de nouvelles chaînes et l'extension aux bandes UHF fit ajouter le module UHF d'abord à tubes, puis avec les premiers transistors, dont le réglage s'effectuait par un cadran. Les télécommandes et le "zapping" étaient encore inimaginables. Des téléviseurs mixtes tubes/transistors ont été commercialisés, les premiers transistors ne permettant pas les fonctions de puissance et haute tension.

 1970 Apheliontv 1971 panasonic 7t04 1972-Zenith-Model-D4760X-AVANTI 1973-13in-Philco-B450ETG-Front 1974-Zenith-TV 1976%20Magnavox%20TV 1977%20Zenith%20TV 1978-JVC-Model-3100D-Pyramid-Transistor-7in 1979-Portland-TC961DP-19in-Color 1979-Zenith-TV-Model-SL2561X

Les premiers téléviseurs "tout transistors", les écrans type trinitron, les têtes à synthétiseur sont apparus vers 1980. Ces téléviseurs étaient plus stables, plus fiables. Les écrans plats cathodiques, les vidéo-projecteurs font leur apparition.

Si la première télévision à télécommande date des années 1950 (voir des extraits d’archives ici), la zappette s’est généralisée dans les années 1980.

télécommande

Enfin la révolution est en cours pour remplacer les tubes cathodiques par les écrans LCD apparus en 1977 d’abord sur petits écrans en noir et blanc, et par les écrans plasma apparus en 1990. En 2009 les téléviseurs à LED apparaissent et en 2010, la télévision en relief arrive.

1977 Hitachi Liquid Crystal TV 1986 Citizen 18TA-Ofde 1995 plasmatron sony 2010 TV 3D

La France comptait moins de 3 000 postes en 1949. Il n’y avait d’ailleurs guère qu’en région parisienne qu’on pouvait capter quelque chose. Puis l’évolution se fait, petit à petit : 23 000 téléviseurs en France en 1953, 1 350 000 en 1963 et 14 millions en 1974 !

En 1962, seuls 25 % des foyers français disposent de la télévision, contre plus de 80 % en Grande-Bretagne et 50 % aux Pays-Bas.

Voir aussi : ‘L’histoire de la télévision : Les pionniers de la technique

Sources : Wapedia, tvhistory, “L’histoire de la télévision”, etc.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire