vendredi 7 avril 2017

Loisirs : philatélie : l’histoire du timbre Audrey Hepburn d’Allemagne

Il doit exister plus d’un million de timbres depuis les premières émissions dans les années 1840.

Philatéliste ou non, on a tous entendu parler du fameux timbre français 1 F vermillon de 1849 dont la rareté en fait le timbre le plus cher de France, coté neuf 95.000 € sur les catalogues officiels, ou 20.000 € seulement s’il est oblitéré…

Moins connus mais pourtant encore plus rares et plus chers, le 2 Pence bleu et le 1 Penny rouge de l’Île Maurice, sont cotés 1.000.000 € neuf chacun ! Le 20 septembre 1847, 1500 exemplaires ont été émis dont plusieurs ont servi pour affranchir des invitations à un bal organisé par la femme du gouverneur de l'ile. Mais une erreur de mot a été commise, au lieu d'imprimer “Post  paid”, l'imprimeur écrivit “Post office”. L’erreur fut découverte assez tôt et la production stoppée immédiatement, d'où la rareté de ces timbres dont on ne connaît plus que 26 exemplaires (14 du 1 penny rouge dont 2 neufs et 12 du 2 pence bleu dont 4 neufs).

Jusqu’en 2014, le timbre le plus cher du monde était le tre Skilling jaune, une variété de la première émission de timbres-poste en 1855 en Suède. Existant en un seul exemplaire, ce timbre a été vendu en 1996  pour 2.875.000 francs suisses (environ 1,8 million d'euros).

Ce n’est encore rien à côté du plus célèbre timbre du monde, le 1 cent magenta de Guyana émis en 1856, dont on ne connaît qu’un seul exemplaire ! Le 16 juin 2014 il est vendu aux enchères à New York pour un montant de 9,5 millions de dollars soit 7,1 millions d'euros, ce qui en fait à ce jour le timbre le plus cher au monde (c’est dire le prix du kilo de papier !) !

France 1859 1 f Vermillon Maurice 1847 1 p  Suède 1855 tre skilling jaune Guyana 1856 1 c magenta
1 F vermillon (1849, France) : 95.000 € – 1 penny (1847, Maurice) : 1.000.000 € – 3 skill (1855, Suède) : 1.800.000 € – 1 c magenta (1856, Guyana) : 7.100.000 €

En classant mes propres timbres (qui n’atteignent pas ces valeurs !) et en recherchant quelques références sur le Net, j’ai découvert un timbre paru en 2001 en Allemagne,  à l’effigie d’Audrey Hepburn, actrice mythique et sublime, malheureusement trop tôt décédée d’un cancer du côlon en 1993.

L’histoire de ce timbre est peu banale, mais un peu similaire à celle du penny bleu de l’Île Maurice !

Ce timbre devait être émis en Allemagne le 11 octobre 2001 dans le cadre de la série de timbres à surtaxe « Für die Wohlfahrtspflege » (pour des soins assistés). Le thème était cette année-là les acteurs de cinéma du monde et ont figuré également Charlie Chaplin, Jean Gabin, Greta Garbo et Marilyn Monroe. Ils sont représentés dans la scène d'un de leurs films.

Le ministère fédéral des Finances a obtenu les droits d'utilisation de ces images. Cependant, le fils d'Audrey Hepburn, Sean Ferrer, refusa l'utilisation d'une scène du film Diamants sur canapé de 1961, à cause de la cigarette que l'actrice tient à ses lèvres, alors que devait être imprimées des lunettes de soleil. "La fondation Audrey Hepburn est une organisation qui soutient les enfants et ne veut pas encourager la cigarette", avait justifié Sean Ferrer. Les autorités allemandes annulèrent donc l'émission de ce timbre car 14 millions d'exemplaires étaient déjà imprimés et furent détruits ! Sean Ferrer assure avoir ignoré alors que des millions de timbres avaient déjà été édités, “Sinon nous aurions sûrement reconsidéré notre décision", a-t-il dit.

Allemagne 2002 photo originale Allemagne 2002 photo modifiée
photo originale – photo retouchée imprimée

Trois feuilles de dix timbres sont réputés les seules existantes. Deux feuilles de timbres ont été officiellement conservées dans les archives de la poste allemande et dans les archives pour la philatélie du musée des postes et télécommunications. Une troisième est restée dans la correspondance de Sean Ferrer jusqu'à une vente de charité le 16  octobre 2010 dont une condition fut que les archives allemandes ne se séparent pas de leurs feuilles pendant les trente années suivantes (jusqu’en 2040).

Allemagne 2002 feuille 430000€

La planche a été adjugée 430.000 €. Les gains ont été partagés entre la Fondation Audrey Hepburn pour les enfants, créée en 1994 par les fils de l'actrice, et l'UNICEF dont Audrey Hepburn fut ambassadrice.

Aucun timbre n’était censé avoir été utilisé donc oblitéré mais on pense que quelqu’un de haut placé au sein du ministère a fait main basse sur une feuille qui venait d’être imprimée et a envoyé des lettres à des amis. A ce jour, on n'a retrouvé que cinq exemplaires de ce timbre, qui ont refait surface depuis 2004.

Le premier exemplaire a été découvert par Werner Dürrschmidt, facteur de Leupoldsgrün, au début de l'année 2005. Lui-même philatéliste, il rachetait les enveloppes reçues par des entreprises allemandes. Dans un paquet d'une entreprise de Basse-Saxe, il a trouvé ce timbre qui ne lui était pas connu. Il est oblitéré du 14 octobre 2003 du centre de tri n°10 de Berlin. Après avoir découvert l'histoire de l'émission annulée, un expert confirme l'authenticité du timbre et estime sa valeur à 20.000 €. Mis à prix 25.000 €, il est vendu aux enchères chez Felzmann pour 53.000 € sans les frais.

Allemagne 2002 1er exemplaire oblitéré 53000€

Le deuxième exemplaire a été découvert par un collectionneur de 77 ans, Walter H. de Francfort-sur-le-Main. C'est à la suite de la médiatisation de l'exemplaire de Dürrschmidt qu'il retrouve ce timbre déjà rangé dans un classeur depuis son achat à Berlin, en novembre 2003. Il est oblitéré du 2 novembre 2003 du centre de tri n°12 de Berlin. Le 1er juin 2005 à Wiesbaden, ce timbre a été vendu aux enchères par la maison Heinrich Köhler. Il a été emporté à 58.000 € sans les frais pour une mise à prix de 20.000 €, par un acheteur d'Allemagne du sud. La maison Köhler a eu une querelle judiciaire avec les héritiers de l'actrice.

Le troisième exemplaire a été découvert dans un paquet de timbres sur fragment d'un kilogramme par un collectionneur de Berlin-Brandebourg. Il n'y prête guère attention jusqu'à la médiatisation des deux premiers exemplaires. Ce timbre est une pièce particulière puisqu'il était situé en haut et à gauche d'une feuille et comprend les bords de coin de la feuille. Il est oblitéré du 11 février 2004 de Kleinmachnow près de Potsdam, dans la zone de compétence du centre de tri postal n°14. Il est vendu aux enchères le 7 octobre 2005 chez Ulrich Felzmann à Düsseldorf. Il y a été vendu 135.000 € à un investisseur financier de Korschenbroich, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, ce qui en fait le timbre le plus cher des temps modernes.

Allemagne 2002 3ème exemplaire oblitéré 135000€

Le quatrième exemplaire a été découvert par un collectionneur de Rhénanie, trentenaire et ouvrier de la métallurgie, dans un lot de timbres sur fragments d'enveloppes, sa partie droite marquée en partie par une flamme illustrée du 40ème anniversaire d'une organisation. Il est oblitéré de Berlin, du centre de tri postal n°13. La date n'est pas très lisible : seules les parties supérieures des chiffres ont marqué le timbre oblitéré au cours d'un des neuf premiers mois de 2004. La maison Felzmann le met aux enchères au cours de l'exposition philatélique internationale IBRA, le 9 mai 2009 à Essen. Mis à prix 30.000 €, il part à 60.000 €.

Le cinquième exemplaire découvert comprend une toute petite partie d'une oblitération, insuffisante pour connaître sa date d'utilisation ou son lieu (« ...dorf » sont les seules lettres lisibles). Le 26 mai 2009 à Berlin, il est mis aux enchères par la maison Schlegel et part pour 67.000 €.

Allemagne 2002 5ème exemplaire oblitéré 67000€

Les autres timbres de la série (Charlie Chaplin, Marilyn Monroe, Greta Garbo) sont cotés 2,20 € et 5,50 € pour Jean Gabin !

 

Sources : Wikipedia et extraits d’articles de journaux

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire